Oda Nobunaga (織田 信長)

Publié le 13 Novembre 2010

Oda Nobunaga

織田 信長

 

vlcsnap-2010-11-07-04h19m45s202

 

1998

 

4 épisodes de 30 minutes

(donc j'en parle comme d'un film)

 

 

Avec:

 

Kimura Takuya dans le rôle d'Oda Nobunaga

Et des tas d'inconnus

 

 

Dontesque?

 

Ce mini-drama retrace la jeunesse d'Oda Nobunaga, un héros Japonais ayant conquis une grande partie du Japon mais ayant été considéré dans sa jeunesse comme un idiot indigne de succéder à son père.

 

 

 

 

Avant de commencer l’article qui sera passionnant comme tout article comprenant une photo de KimuTaku (minimum), j’aimerais préciser un petit quelque chose : cet article contient des spoilers….ou pas. En fait ce film fait partie de ces films qui sont surtout intéressants pour l’acteur principal et dont je ressens l’envie très très forte de me moquer or il m’était impossible de le faire sans spoiler. Mais comme je sais que certaines d’entre vous vont vouloir voir le film, j’ai prévu la version moins drôle sans spoiler. Donc c’est-à-vous de choisir laquelle vous voulez lire en quelque sorte.  Vous pouvez également lire les deux mais la version avec spoiler est une version sans spoilers + spoilers donc vous liriez deux fois la même chose avec des spoilers en plus la seconde fois… (vous avez aimé cette phrase ? oui, moi aussi)

 

ð   Lire la version sans spoilers

ð   Lire la version avec spoilers

 

 


 

~La version sans spoilers~

 

vlcsnap-2010-11-07-03h32m06s0

 

La première question qui se pose est évidemment la suivante : pourquoi ce film ? Bon évidemment la première ligne du casting répond à la question donc je reformule : pourquoi ce film dans la longue liste des Kimudramas et Kimuvies ? Eh bien mes amies la réponse est simple : un jour que je me baladais gaiement, tel l’elfe moyen, sur le net, je suis tombée sur l’image de Kimu à moitié nu et portant une couette. Il n’en fallut pas plus pour me décider. Et d’ailleurs je viens plus ou moins de vous résumer le film-là. Bon mais pas vraiment. Déjà, je vais vous spoiler vaguement (mais pas vraiment car après tout c’est la version sans spoilers) : ce film se base sur la vie d’Oda Nobunaga qui est un héros national Japonais, un guerrier ayant conquis une grande partie du Japon dans le but de l’unifier. Vous voyez c’est un spoiler sans en être un. Vous savez du coup que Kimu ne mourra pas avant d’avoir unifié le Japon mais d’un autre côté c’est une biographie du mec qui a conquis le Japon et même le film le dit au début donc c’est pas vraiment un spoiler ou bien si c’en est un, c’est au film qu’il faut en vouloir.

 

Bon honnêtement comme biographie quand même c’est assez foireux. Je ne suis absolument pas experte en histoire du Japon mais je me suis renseignée quand même après avoir vu le film, vu que c’est l’histoire du film dans lequel a joué Kimu….(vous vous rendez compte que si Kimu jouait dans tous les films historiques je n’aurais peut-être pas séché tous mes cours d’histoire ?) . Je ne suis pas en train de dire que le film ne suit pas les évènements mais y a quand même une grosse impression de résumé.  Et en fait pour s’en rendre compte, pas besoin de connaître l’histoire du personnage ! Certains protagonistes apparaissent puis disparaissent alors qu’ils sont sensés être importants, les évènements s’enchainent super vite, les sentiments évoluent sans qu’on sache trop pourquoi…Bref c’est trop rapide et du coup c’est un peu difficile de s’attacher aux personnages (à part à Nobunaga mais ça c’était un peu gagné d’avance). D’autant qu’ils apparaissent et disparaissent n’importe comment.

 

 

vlcsnap-2010-11-07-03h34m14s24

 vlcsnap-2010-11-07-03h56m00s31
 La femme
 La mère

 

En plus c’est vrai qu’au niveau des interprétations, j’ai vu meilleur … heureusement d’ailleurs, sinon le cinéma Japonais serait mal barré. Disons que la plupart des acteurs sont potables mais il y en a deux trois qui m’ont paru particulièrement mauvais. La mère de Nobunaga en particulier, assez hystérique dans son genre et plutôt énervante. Mais bon soyons honnêtes…on s’en fout des personnages secondaires ! le petit frère est bien choupinet et je m’y suis immédiatement attachée (je serais bien infoutue de vous dire pourquoi par contre) mais à part cela c’est assez désert cette affaire. Les personnages secondaires se divisent entre :

 

-         les cons c’est-à-dire ceux qui n’aiment pas Kimu, Dieu seul sait pourquoi et encore c’est pas certain vu que même Dieu voue un culte aveugle à Kimu. Parmi ces personnages on a surtout la mère et les vassaux mais en fait c’est plutôt qu’ils méprisent Kimu. Ce qui prouve qu’ils sont assez bêtes et je ne veux pas simplement dire par là « ils aiment pas Kimu donc il leur manque une case » mais bien qu’ils ont un sérieux problème de cécité. Admettons, au début, Kimu fait en effet un peu bouffon. Mais à partir d’un certain moment dans le film il semble évident que le personnage est un excellent leader et j’ai trouvé cela étrange que les vassaux ne s’en rendent pas compte. La mère c’est différent. A mon avis elle a compris qu’elle ne pourrait pas le manipuler, c’est pourquoi elle veut mettre son autre fils au pouvoir car il faible et elle pourra en fait ce qu’elle veut. 


-         les un peu moins cons c’est-à-dire ceux qui aiment Kimu mais le trahissent quand même.


-         les gens normaux c’est-à-dire ceux qui aiment Kimu…

 

Enfin de toute façon quelle que soit la catégorie à laquelle ils appartiennent, tous ces personnages,  quand on les pose à côté de Kimu, existent tous autant les uns que les autres, c’est-à-dire « pas du tout ». Je suis désolée mais la présence de Kimu sur scène éclipse celle de tous les autres.

 

vlcsnap-2010-11-07-04h28m12s145


Cela dit… Bon Kimu ne m’a pas transcendée en tant qu’acteur pour le coup. Il offre la meilleure performance qu’il pouvait offrir dans ce rôle mais à la base le rôle et le film ne lui permettent pas franchement de briller et donc je n’ai pas suivi l’histoire d’Oda Nobunaga mais celle de Kimura Takuya. Ce n’est pas désagréable remarquez, moi ça me va ! D’autant que, comme je le disais, il est carrément sexy dans cette affaire ! Déjà il a évité la coupe Samurai ce coup-ci et même s’il faut plus qu’un crâne à moitié rasé pour détruire le charme de Kimura Takuya (intéressante cette phrase, je me demande ce qu’il faudrait pour le détruire ce charme…. Peut-être vingt buldozzers ? mais j’ai tendance à penser que personne ne serait assez malade pour écraser sur Kimu, que les bulldozzers eux-mêmes refuseraient et que même en admettant que quelqu’un écrase Kimu, il ressortirait parfaitement indemne…à méditer) j’apprécie qu’il ne la porte pas. La couette me parait être une alternative bien plus satisfaisante.

 

Je ne vais pas m’étendre trop non plus mais dans ce film en gros KimuTaku ne livre pas une prestation d’acteur remarquable et je trouve que cela s’adresse surtout à des fans quand même….J’apprécie beaucoup le côté débraillé et mal coiffé cela dit je me serais passé de la moustache mais bon ce n’est pas franchement important et elle ne se voit pratiquement pas sauf sur les gros plans.  Bon en clair KimuTaku reste le gros argument de ce film qui sinon n’a pas beaucoup d’intérêt ni au niveau esthétique, ni au niveau scénaristique, ni même vraiment au niveau historique. Ce n’est pas particulièrement mauvais, c’est juste assez plat. Mais avec KimuTaku et il transforme les plats en montages donc bon ^_^ A voir si vous êtes fans, sinon c’est pas la peine.

 

 


~La version avec spoilers~

 vlcsnap-2010-11-07-03h17m36s26Les spoilers, c'est MAL!
 

La première question qui se pose est évidemment la suivante : pourquoi ce film ? Bon évidemment la première ligne du casting répond à la question donc je reformule : pourquoi ce film dans la longue liste des Kimudramas et Kimuvies ? Eh bien mes amies la réponse est simple : un jour que je me baladais gaiement, tel l’elfe moyen, sur le net, je suis tombée sur l’image de Kimu à moitié nu et portant une couette. Il n’en fallut pas plus pour me décider. Et d’ailleurs je viens plus ou moins de vous résumer le film-là. Bon mais pas vraiment. Premier spoiler (mais pas vraiment) : ce film se base sur la vie d’Oda Nobunaga qui est un héros national Japonais, un guerrier ayant conquis une grande partie du Japon dans le but de l’unifier. Vous voyez c’est un spoiler sans en être un. Vous savez du coup que Kimu ne mourra pas avant d’avoir unifié le Japon mais d’un autre côté c’est une biographie du mec qui a conquis le Japon et même le film le dit au début donc c’est pas vraiment un spoiler ou bien si c’en est un, c’est au film qu’il faut en vouloir.

 

Bon honnêtement comme biographie quand même c’est assez foireux. Je ne suis absolument pas experte en histoire du Japon mais je me suis renseignée quand même après avoir vu le film, vu que c’est l’histoire du film dans lequel a joué Kimu….(vous vous rendez compte que si Kimu jouait dans tous les films historiques je n’aurais peut-être pas séché tous mes cours d’histoire ?) . Je ne suis pas en train de dire que le film ne suit pas les évènements mais y a quand même une grosse impression de résumé.  Et en fait pour s’en rendre compte, pas besoin de connaître l’histoire du personnage ! Certains protagonistes apparaissent puis disparaissent alors qu’ils sont sensés être importants, les évènements s’enchainent super vite, les sentiments évoluent sans qu’on sache trop pourquoi…Bref c’est trop rapide et du coup c’est un peu difficile de s’attacher aux personnages (à part à Nobunaga mais ça c’était un peu gagné d’avance). D’autant qu’ils apparaissent et disparaissent n’importe comment.

 

 

vlcsnap-2010-11-07-03h42m57s134

 

 vlcsnap-2010-11-07-03h52m12s50
 La fille qui apparait/disparait/réapparait
 Kimu et son frère


Je pense notamment au personnage de « la fille ». Je n’ai pas retenu son nom, j’avais autre chose à faire, mais il y a cette fille qui est la sœur d’un de ses amis et chez qui il va se réfugier tout le temps. Clairement il est amoureux d’elle, elle est amoureuse de lui, et ils en parlent vite fait mais hop, tout à coup elle disparait et soudainement réapparait. Personne ne sait pourquoi et elle ne sert à rien mais bon… je suppose qu’il y avait là une tentative d’exprimer le déchirement entre la femme qu’il aime et la femme qu’il a épousé sauf qu’au final il m’a l’air aussi attaché autant à l’une qu’à l’autre, c’est-à-dire pas du tout. Enfin au niveau des personnages qui disparaissent subitement, j’aime une grosse préférence pour son précepteur. En fait c’est pas franchement son précepteur mais c’est quand même le noble qui a fait son éducation donc..et il a le sens de l’humour ce mec.  En effet à un moment du dorama on en arrive à une situation où Kimu n’a vraiment plus d’amis. Il est tout seul, tout le monde veut le tuer, bref le monde est devenu complètement dingue. Son seul ami est ce précepteur…qui a la bonne idée de se faire hara-kiri…pas parce qu’il est désespéré mais parce qu’apparemment c’est bien pour Kimu de se tuer et de le laisser tout seul face à tous ses ennemis (c’est-à-dire le reste du monde) : WTF ?  Drôle d’idée de la fidélité. Mais le mieux c’est la lettre qui va avec. Notre comique commence par dire « je me suis tué et vous ait abandonné face à l’adversité mais c’est pour votre bien »,… juste que là cela me semble bizarre mais dans la logique de l’époque c’est normal (quoique Kimu semble penser comme moi que c’est très con….il trouve cela beaucoup moins drôle que moi mais au moins il est en colère et rien que pour cela je l’aime). Et après arrivent « les recommandations ». Des trucs du genre « sois fort », « conduis-toi en chef »… et des trucs plus bizarres avec mon favori : « ne te cure pas le nez ». Sérieusement ? dans une lettre de suicide ? quand je vous disais que c’était un petit comique ce type.

 

vlcsnap-2010-11-07-03h56m25s17

En plus c’est vrai qu’au niveau des interprétations, j’ai vu meilleur … heureusement d’ailleurs, sinon le cinéma Japonais serait mal barré. Disons que la plupart des acteurs sont potables mais il y en a deux trois qui m’ont paru particulièrement mauvais. La mère de Nobunaga en particulier, assez hystérique dans son genre et plutôt énervante. Mais bon soyons honnêtes…on s’en fout des personnages secondaires ! le petit frère est bien choupinet et je m’y suis immédiatement attachée (je serais bien infoutue de vous dire pourquoi par contre) mais à part cela c’est assez désert cette affaire. Les personnages secondaires se divisent entre :

 

-         les cons c’est-à-dire ceux qui n’aiment pas Kimu, Dieu seul sait pourquoi et encore c’est pas certain vu que même Dieu voue un culte aveugle à Kimu. Parmi ces personnages on a surtout la mère et les vassaux mais en fait c’est plutôt qu’ils méprisent Kimu. Ce qui prouve qu’ils sont assez bêtes et je ne veux pas simplement dire par là « ils aiment pas Kimu donc il leur manque une case » mais bien qu’ils ont un sérieux problème de cécité. Admettons, au début, Kimu fait en effet un peu bouffon. Mais très vite il prouve que son idée d’adopter le fusil était une bonne idée pour peu qu’on sache s’en servir, il prouve également que les gens sont prêts à le suivre, etc. En clair à partir d’un certain moment dans le film il semble évident que le personnage est un excellent leader et j’ai trouvé cela étrange que les vassaux ne s’en rendent pas compte. La mère c’est différent. A mon avis elle a compris qu’elle ne pourrait pas le manipuler, c’est pourquoi elle veut mettre son autre fils au pouvoir car il faible et elle pourra en fait ce qu’elle veut.  Cela dit elle n’est pas très intelligente non plus parce que le coup d’empoisonner son mari comme cela…enfin je ne vais pas tout vous expliquer mais en gros elle aurait pu s’écrire sur le front « j’ai assassiné mon mari » que cela n’aurait pas été beaucoup plus évident.

 

-         les un peu moins cons c’est-à-dire ceux qui aiment Kimu mais le trahissent quand même. Et dans cette catégorie je compte le comique de tout à l’heure qui s’est suicidé parce qu’il ne supportait plus les mauvaises manières de Kimu mais également le frère de Kimu. Je le trouvais attendrissant ce petit et j’ai vraiment cru qu’il resterait fidèle à son frère jusqu’au bout, du coup il m’a un peu déçu. Mais je l’excusais malgré tout car il était victime des manipulations de sa mère et du coup quand Kimu l’a tué je me suis senti triste, j’aurais préféré qu’il tue sa mère à la place. Enfin bon :’(

 

-         les gens normaux c’est-à-dire ceux qui aiment Kimu…donc ses amis, la fille qui disparait/apparait sans qu’on sache pourquoi et puis sa femme… eh ouais car elle est moins bête que j’aurais cru, elle finit par tomber amoureuse de lui ! mieux, elle lui sauve pratiquement la vie, quitte à trahir son père. Elle est bien cette fille. Je regrette légèrement qu’on ait pas eu droit à plus de romance dans un sens… parce que les sentiments autres que « Kimmmmuuu >3< » (si on peut appeler cela un « sentiment » …ce serait plutôt une « pulsion ») sont assez absents alors… Il y a des scènes qui auraient pu être jolies en plus ! Celle où elle lui offre réconfort après la mort de son père, celle où il revient en vie et la prend dans ses bras, etc. Mais comme toujours ça va trop vite et du coup cela reste assez plat.

 

Enfin de toute façon quelle que soit la catégorie à laquelle ils appartiennent, tous ces personnages,  quand on les pose à côté de Kimu, existent tous autant les uns que les autres, c’est-à-dire « pas du tout ». Je suis désolée mais la présence de Kimu sur scène éclipse celle de tous les autres.

 

vlcsnap-2010-11-07-03h46m15s64

Je suis d'accord, il est bizarre sur cette photo mais on a une bonne vue sur la couette...on sait sur qui Ueda a pompé comme ça^^


Cela dit… Bon Kimu ne m’a pas transcendée en tant qu’acteur pour le coup. Il offre la meilleure performance qu’il pouvait offrir dans ce rôle mais à la base le rôle et le film ne lui permettent pas franchement de briller et donc je n’ai pas suivi l’histoire d’Oda Nobunaga mais celle de Kimura Takuya. Ce n’est pas désagréable remarquez, moi ça me va ! D’autant que, comme je le disais, il est carrément sexy dans cette affaire ! Déjà il a évité la coupe Samurai ce coup-ci et même s’il faut plus qu’un crâne à moitié rasé pour détruire le charme de Kimura Takuya (intéressante cette phrase, je me demande ce qu’il faudrait pour le détruire ce charme…. Peut-être vingt buldozzers ? mais j’ai tendance à penser que personne ne serait assez malade pour écraser sur Kimu, que les bulldozzers eux-mêmes refuseraient et que même en admettant que quelqu’un écrase Kimu, il ressortirait parfaitement indemne…à méditer) j’apprécie qu’il ne la porte pas. La couette me parait être une alternative bien plus satisfaisante.

 

Je ne vais pas m’étendre trop non plus mais dans ce film en gros KimuTaku ne livre pas une prestation d’acteur remarquable et je trouve que cela s’adresse surtout à des fans quand même….J’apprécie beaucoup le côté débraillé et mal coiffé cela dit je me serais passé de la moustache mais bon ce n’est pas franchement important et elle ne se voit pratiquement pas sauf sur les gros plans.  Bon en clair KimuTaku reste le gros argument de ce film qui sinon n’a pas beaucoup d’intérêt ni au niveau esthétique, ni au niveau scénaristique, ni même vraiment au niveau historique. Ce n’est pas particulièrement mauvais, c’est juste assez plat. Mais avec KimuTaku et il transforme les plats en montages donc bon ^_^ A voir si vous êtes fans, sinon c’est pas la peine.

 

vlcsnap-2010-11-07-03h39m54s98

Rédigé par Milady

Publié dans #Cinéma Asiatique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :