[Once upon a time in the west] Macklemore & Ryan Lewis - The Heist

Publié le 9 Mars 2013

 

Macklemore & Ryan Lewis

 

The Heist

 

Macklemore-Ryan-Lewis-The-Heist-Feature.jpg

 

Comme je l'ai déjà dit: en vrai je vous écoute. Parfois on ne dirait pas mais en fait si. C'est juste que j'ai du retard souvent... et en l'occurence l'idée que plusieurs personnes m'ont proposée -formulée de façons différentes ICI- est de commencer à écrire sur les clips occidentaux du moment. Une idée qui m'avait déjà été proposée et que j'avais déjà eue plusieurs fois mais que je n'avais jamais appliquée parce que... ben parce que je connais absolument rien à la musique pop actuelle. Mais d'un autre côté c'est vrai que ce genre d'articles serait justement un moyen de me tenir au courant alors je me suis « allez go ». Sauf que tout de suite, je me suis heurtée à un problème : généralement les titres les plus populaires en France ne sont pas exactement mes favoris. Du coup c'est avec réticence que je suis allée voir les charts français... et là j'ai découvert qu'en fait, si, il y a des choses dans les charts que j'apprécie, plus que je pensais, et que les quatre titres en tête de classement -Skyfall d'Adele, Locked out of Heavende Bruno Mars, Stayde Rihanna (feat. Mikky Ekko) et Thrift Shopde Macklemore & Ryan Lewis- sont tous quatre des titres que j'aime vrament beaucoup. Et aujourd'hui je vais vous parler de Macklemore et Ryan Lewis parce que je me suis acheté leur album The Heist il n'y a pas longtemps et que c'est un super album qui vaut vraiment le coup d'être écouté. Et pas juste d'une oreille discrète parce que les paroles sont également intéressantes.

 

Je ne peux pas exactement juger de la qualité de la musique étant donné que je suis loin d'être une experte mais en tous cas, pour ma part, je trouve ce que Macklemore et Ryan Lewis ont à proposer à la fois intéressant et très beau que ce soit au niveau des paroles ou des mélodies. Comme je ne veux pas vous passer l'envie d'écouter l'album en vous assomnant de ma prose plus que maladroite, je ne vais que vous parler des pistes que je préfère -gardez quand même à l'esprit qu'en gros je les aime toutes-. Voici donc cinq chansons -dans l'ordre de la tracklist- de cet album dont je ne peux plus me passer.

 

Ten thousand hours : Il s'agit de la première piste de l'album et, apparemment, elle est inspirée d'un livre de Malcom Gladwell dans lequel l'auteur explique que pour devenir bon à quelque chose, il faut d'abord s'entraîner pendant 10 000 heures. Dans la chanson Macklemore parle de tout le travail qui a été fourni pour produire l'album, il parle de l'importance de ce travail non seulement par rapport à l'album mais par rapport à sa vie : grâce à ces 10 000 heures d'efforts il peut maintenant payer son loyer, il a laissé derrière lui ce qui lui pesait, il s'est sorti de son addiction. Le refrain :

 

« Ten thousand hours felt like ten thousand hands

Ten thousand hands, they carry me »

 

Soit :

 

« Ces dix milles heures sont comme dix milles mains

Ces dix milles mains, elles me portent »

 

Les dix milles heures d'efforts sont devenus des mains qui le soutiennent, il est porté par son propre travail. Les mains peuvent d'ailleurs aussi être apparentées à son public : ses efforts pour créer de la bonne musique ont rassemblé une foule qui, à présent, le soutient. C'est une parfaite introduction à l'album lyriquement et, en plus de cela, j'aime vraiment son ambiance musicale, on a l'impression d'assister au calme avant la tempête, on peut presque l'entendre arriver. C'est une excellente introduction.

 

 

 

 

Can't Hold Us : Honnêtement la raison pour laquelle à la base j'adore ce morceau est juste que je le trouve terriblement fun. Sans en écouter les paroles, la première fois j'ai trouvé cette chanson super entraînante. Le rythme est rapide, ne s'arrête jamais et le plafond can't hold us quoi ! Ils pourraient pratiquement ne faire que répéter « jump jump jump » pendant tout le morceau !Mais bon s'ils ne faisaient que cela, forcément, la chanson serait nettement moins bonne. Les paroles ont aussi un petit côté festif dans le refrain mais le thème général est encore le dépassement de soi et parle du fait d'atteindre ses objectifs, de se battre jusqu'au bout sans se laisser arrêter par l'opinion des autres. Les paroles sont, comme toujours, bien écrites, et méritent d'être lues mais je mentirais si je disais qu'elles sont la raison pour laquelle j'aime cette chanson. Le fait est qu'au final c'est quand même le côté « jump jump » qui me plait.

 

 

 

 

Thrift Shop : La chanson qui fait un malheur en ce moment, et à juste titre ! Déjà elle a un beat particulièrement cool. Si j'étais du genre à mettre la musique super fort dans ma voiture -comprendre : si j'avais une voiture et si je savais conduire-, cette chanson serait mon premier choix. Elle a juste un facteur « cool » particulièrement développé. Comme Macklemore et Ryan Lewis le diraient eux-mêmes, cette chanson est « fucking awesome ». Par ailleurs le thème des paroles rend la chanson plus géniale encore. Parce que là où beaucoup de rappeurs aiment nous mettre leur fortune devant les yeux en nous rappelant à quel point ils ont plus d'argent que nous, Macklemore et Ryan Lewis ont décidé de nous rappeler que l'argent ne pousse pas sur les arbres et nous parlent de la société de consomnation et du fait de dépenser son argent n'importe comment.

 

 

 

 

Same Love : Morceau plus posé que les deux précédents, Same Love -featuring Mary Lambert qui chante les refrains- exprime la position de Macklemore et Ryan Lewis sur le mariage entre personnes du même sexe... ils sont pour. Dans leur texte ils parlent du fait que l'amour est le même sentiment pour tout le monde, que les sexes soient différents ou les mêmes. Ils parlent aussi du fait que le hip hop américain, en général, sonne assez homophobe, des stéréotypes que la société colle sur les homosexuels, et, mon Dieu que je les aime pour cela, ils mentionnent même ces commentaires youtube -qui se trouvent aussi ailleurs- qui me donnent envie de foutre des baffes à tout va, les : « it's sooo gay »... Comme si « gay » était une critique ou une insulte, urgh >< La mélodie est assez triste et très belle, j'ai un gros faible pour le refrain qui me donne parfois pratiquement envie de pleurer... ses paroles : « And I can't change, even if I tried, even if I wanted to.. » (« Et je ne peux pas changer, même si j'essayais, même si je le voulais »). C'est un superbe morceau, écoutez le !

 

 

 

 

Wing$ : Encore une chanson plus triste, encore une chanson qui me donne à moitié envie de pleurer. Lorsque Macklemore rappe, encore ça va, mais quand le chœur d'enfants commence à chanter le refrain, je meure de l'intérieur. C'est encore une chanson sur la société de consomnation et cette fois cela parle de cette idée que nous avons que certains produits vont faire de nous des gens différents, des gens meilleurs. Au début le rappeur nous parle de ses premières Nike et du fait qu'il pensait que ces chaussures le feraient voler mais au final ce n'était que des chaussures et il est resté collé au sol. Le refrain :

 

« I wanna fly / Can you take me far away / Give me a star to reach for / Tell me what it takes / And I’ll go so high / I’ll go so high / My feet won’t touch the ground / So stitch my wings / And pull the strings / I bought these dreams / That all fall down »

 

Soit en gros :

 

« Je veux voler / Peux-tu m'emmener loin d'ici ? / Donne-moi une étoile à atteindre / Dis-moi ce qu'il me faut / Et j'irai si haut / J'irai si haut / Que mes pieds ne toucheront plus le sol / Alors accroche moi des ailes / Et tire les ficelles / J'ai acheté ces rêves / Qui finissent tous par s'écraser »

 

J'adore les paroles, j'adore la mélodie, j'adore le moment instrumental au milieu du morceau qui donne de l'intensité à l'ensemble, bref j'adore.

 

 

 

 

 

Et enfin, une chanson qui n'est pas sur l'album The Heist : and we danced...

 

Pour être honnête ce n'est pas le morceau de Macklemore et Ryan Lewis que je trouve le plus réussi dans le sens où il est moins « mélodique » que les autres -d'autant que je trouve Macklemore très mauvais chanteur, désolée- et moins profond, mais j'adore son ambiance. Le titre, pour moi, capture à la fois l'idée de super fête où tout le monde s'éclate de façon spectaculaire et une ambiance vaguement apocalyptique. Oui, tout à fait. Quand j'écoute cette chanson en fait j'ai l'impression que le mec nous parle de la dernière fête avant la fin du monde. Bon vu que Macklemore nous dit de nous souvenir de cette fête pour le reste de notre vie, j'imagine que ce n'est pas le cas mais le morceau est ridiculement épique, épiquement ridicule et j'adore cela. Le clip est assez limite mais vu le reste de la discographie de Macklemore et Ryan Lewis, je pense qu'il faut vraiment le prendre au 36ème degré.

 

Voilà, sur ce j'espère vous avoir convaincu de laisser une chance à ces artistes ^__^ Merci d'avoir lu jusqu'ici !

 

 

Rédigé par Milady

Publié dans #Musique, #USA, #Macklemore & Ryan Lewis

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :