Queen Seon Deok 선덕여왕

Publié le 6 Août 2012

  QuJ5UBMFfRgNtVWj 0

 

Diffusé en 2009

 62 épisodes

 

Avec :

 Lee Yo Won >>> Princess Duk Man, later Queen Seon Duk

Ko Hyun Jung >>> Lady Mi Shil

Uhm Tae Woong >>> Kim Yoo Shin

Kim Nam Gil >>> Bi Dam

 Et vraiment des TAS d’autres bons acteurs.

 

 

Dontesque ?

 Queen Seon Duk raconte l'histoire de la reine Seondeok, née princesse puis abandonnée mais destinée à gouverner Silla.

 

(Je sais, c’est succinct mais si je pars dans les détails, j’en ai pour trois pages)

 

 oOo

Oh je me hais, vous n’avez pas idée à quel point je me hais. J’aurais du le savoir, j’aurais du savoir en commençant ce foutu de drama de plus de soixante épisodes que l’article serait un bordel à écrire. Si j’avais une machine à remonter le temps, j’irais dans le passé pour me dire de ne pas commencer ce truc...Le souci c’est que cela aurait probablement trop de conséquences sur le présent car Queen Seon Deok n’a pas bouleversé que ma vie, ce drama a également touché beaucoup des personnes qui m’entourent. Car oui, j’ai saoulé absolument tout mon entourage avec ce drama -oui plus que je vous ai saoulé avec Kimu cette semaine!-. J’ai des copines qui sont capable à présent de danser la « Bidam dance » sans même savoir qui est Bidam… bon après c’est vrai que la « Bidam dance » est assez simple, il suffit de lever les bras, de les agiter et de hurler « Bidam ! Bidam ! » mais quand même ! Donc non, il FALLAIT que je regarde ce drama, c’était mon destin. Et il faut également que je vous en parle parce que… c’est la semaine du bisho et je ne saurais faire une semaine du bisho sans inclure Bidam. Alors causons.

 

Déjà, bonne nouvelle, malgré son grand nombre d’épisodes, le drama souffre rarement de longueurs. Evidemment il y en a, c’était inévitable mais vraiment, elles sont rares et je ne me suis pas ennuyée du tout. Bizarrement, à peine le drama terminé, j’avais envie de le revoir. Bon, peut-être pas en enter, j’ai évidemment mes périodes préférées mais je n’ai pas trouvé le drama difficile à regarder et passer d’un épisode à l’autre n’était jamais une corvée, je n’ai jamais sérieusement pensé « allez courage plus que X épisodes ». Non moi le seul gros défaut que j’ai trouvé au drama, niveau écriture, ce sont tous ces moments « suspens » à la con qui n’ont absolument rien de naturel. Si si vous les connaissez, en voici un exemple :

 

Princesse en train de lire un truc. Garde entre.


Princesse: Que se passe t-il?

Garde: Princesse, dans la salle du conseil ................[finit pas sa phrase tellement ce qu'il se passe est grave]

Princesse regarde sur le côté genre "putain la situation est grave" puis le regarde lui "allons-y, ça urge"...

 

Ca m’éneeeeerrrveeeee ce genre de trucs >_< Je veux dire…comment elle sait de quoi il parle ? Elle est medium ? Elle a un décodeur ? C’est ce genre de tricheries pour conserver le suspens qui m’insupportent. Ca et aussi le « regard mauvais discret pas discret du tout ». Genre quand un méchant pense à un plan machiavélique et fait un regard genre « je suis tellement mauvais que j’étrangle des chatons et écrase des bébés phoques pour le fun » tandis que la caméra fait un gros plan sur son visage…sauf que le gros plan sur son visage ne saurait me faire oublier que le mec est entouré de plein de gens ! Sérieux, imaginez la scène, vous êtes entre amis, vous discutez et subitement l’un d’entre eux tourne la tête sur le côté, prend un air supra mauvais et ne dit rien pendant 5 minutes… vous vous posez pas des questions vous ? C’est vraiment ces trucs-là qui m’ont perturbée. Ce n’est pas une particularité de Queen Seon Deok, on retrouve cela dans pas mal de dramas –ou séries occidentales d’ailleurs- mais cela m’agace à chaque fois et je trouve que dans ce drama il y en avait particulièrement beaucoup.

 

QSD50.avi 001270303 QSD50.avi 001196696
QSD4.avi 003562825 QSD22.avi 001260125
QSD25.avi 002115680 QSD29.avi 001155487

 

Enfin bon en général le drama est bien fichu. Je ne peux pas vous dire s’il colle à l’histoire de la Corée –à vrai dire, j’en doute- mais en tant que drama, il tient debout. L’histoire tient le spectateur intéressé, le drama a un vrai parfum et puis la réalisation a plutôt la classe. Les décors et les costumes sont impeccables, de même pour l’OST. Bref sur un plan technique c’est plutôt réussi cette affaire et on va donc causer un peu des personnages.

 

En commençant par la reine Seon Doek, évidemment ! Ou plutôt Deok Man puisque c’est sous ce nom qu’on la suit pendant 90% du drama… Deok Man est un personnage passionnant parce qu’elle combine beaucoup de facettes différentes. Elle n’a rien d’une héroïne banale, elle est à la fois reine, fille, mère, soldat et si elle est notre personnage principal, la « gentille », elle n’hésite pas à se salir les mains s’il le faut et à prendre des décisions difficile. C’est vraiment ce que j’ai adoré chez le personnage. Elle est à la fois un enfant abandonné qui veut trouver ses parents, une reine qui doit supprimer ses sentiments de femme, une femme qui ne peut s’empêcher d’avoir ces sentiments, une seconde mère pour son neveu, un génie tactique, … et finalement elle et Mishil –la grande « méchante » du drama- ont énormément de points communs ce qui explique probablement le respect qu’elles ont l’une pour l’autre. Bref le personnage est franchement intéressant et honnêtement elle avait tout pour devenir un de mes personnages féminins de fictions favoris mais seulement voilà, j’ai un gros souci avec cette actrice. Je sais qu’elle peut être bonne et dans ce drama elle n’est d’ailleurs pas mauvais edu tout mais je ne sais pas, j’ai toujours l’impression qu’elle a deux de tenson et elle m’agace, c’est plus fort que moi. Enfin bon il n’en reste pas moins que le personnage est intéressant…

 

Elle se fait néanmoins complètement voler la vedette par Mishil, notre « méchante ». Pourquoi les guillemets ?... parce qu’honnêtement, malgré toutes les horreurs qu’elle a ordonnées, malgré les meurtres et les complots, je n’ai jamais réussi à détester Mishil. Et puis de toute façon, notre héroïne, comme je vous le disais, se salit aussi les mains une fois ou deux, elle et Mishil ont beaucoup de points communs. Si l’histoire avait été racontée entièrement du point de vue de Mishil, Deokman aurait probablement été la méchante… par ailleurs Mishil est un autre personnage fascinant. L’actrice interprète le rôle de façon impressionnante et le personnage en soi est hypnotisant. Je ne dirais pas qu’on s’y attache –encore qu’à quelques reprises j’ai vraiment ressenti de la peine pour elle… je crois qu’une part de moi voulait vraiment qu’elle atteigne son but- mais elle a de la prestance, elle impressionne, elle est ce genre de personnage dont on sait que s’il disparait, le monde ne sera plus le même. Plus encore que Deokman, dans le drama j’ai senti qu’elle faisait partie de l’Histoire avec un grand H et que son impact dépassait sa propre existence…je ne sais pas si ce que je raconte a un sens mais en gros, ce personnage est génial. On l’admire, on la respecte, elle fascine… et son charisme crève l’écran. Les femmes ont décidément la belle part dans cette histoire ! Encore que…Bidam.

 

QSD27.avi 003724887 QSD28.avi 003235665
QSD23.avi 001465030 QSD26.avi 000070370

 

Mais d’abord : Yoo Shin. Yoo Shin est tour à tour camarade, compagnon d’arme puis général de Deokman et clairement il n’a pas que des sentiments platoniques à son égard mais leurs rangs respectifs font qu’évidemment rien entre eux n’est possible. C’est un personnage que je n’ai honnêtement pas trouvé très intéressant. Uhm Tae Woong est un bon acteur mais le personnage en soi… n’est pas passionnant. Pourtant il a du potentiel. Doit-il être le général et le serviteur fidèle ? Peut-il devenir plus ? Doit-il être fidèle à Deokman ou son pays natal ? Il y a plein de conflits et de dilemmes qui pourraient le rendre intéressants mais au final, le personnage est plat car prévisible. On sait ce qu’il pense, on sait ce qu’il va faire et Uhm Tae Woong joue bien mais n’ajoute rien de spécial au rôle. Il ne m’a vraiment pas transportée…et puis le pauvre, en face il y a…hurlez le avec moi… BIDAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAMMMMMM !!!

 

…Excusez-moi.

  

QSD40.avi 003011675 QSD37.avi 003718948
QSD37.avi 003569599 QSD33.avi_002525789.jpg

 

Cela faisait longtemps qu’un personnage ne m’avait pas transportée comme cela… Bidam fait partie de ces personnages qui marquent. Il se fait pas mal attendre –il apparait tard dans le drama- mais lorsqu’il apparait, impossible d’en détacher les yeux. Le truc avec Bidam c’est que, contrairement à Yoo Shin, il est imprévisible au possible. On ne sait jamais ce qu’il va faire, il est en équilibre fragile entre le bien et la folie. Abandonné à la naissance, élevé par un maître d’arts martiaux, il semble lui manquer une part d’humanité qui fait que la violence, le sang et la mort non seulement ne le choquent pas mais en plus l’amusent, le divertissent. L’homme qui l’a élevé le craint, il n’a pas d’amis et n’éprouve, semble-t-il, pas le besoin d’en avoir…jusqu’au jour où il rencontre Deokman. Bidam, sous son air désinvolte et son attitude joueuse, est un concentré de colère, de solitude et de violence qui peut exploser à tout moment et, vu son talent extraordinaire pour le combat, l’explosion risquerait de faire mal, très mal. Deokman est sa première amie, la première personne à laquelle il s’attache. Au début leur relation est vraiment de l’amitié et Bidam est, en quelque sorte, comme un poussin qui sort de l’œuf et identifie comme sa mère ce qu’il voit en premier. Deokman, à partir du moment où il décide de s’y attacher, devient sa seule constante. Le bien, le mal, ça ne le concerne pas : il n’y a que Deokman. Le souci c’est que cette loyauté extraordinaire est à double tranchant car si Deokman venait à le trahir, il perdrait son seul point de repère et alors qui sait ce qu’il serait capable de faire ? Bref, toujours au bord du gouffre, Bidam est tour à tour un personnage tragique, effrayant, émouvant mais à aucun moment il ne perd son charisme et sa complexité fascine. D’autant que Kim Nam Gil le joue vraiment à la perfection. J’avais déjà vu jouer cet acteur dans Bad Guy mais il ne m’y avait pas spécialement marquée… maintenant c’est bon, il fait officiellement partie de mes grands coups de cœur. Vraiment il devient complètement son personnage et… bref il est juste excellent.

 

QSD28.avi 003317313 QSD36.avi 002886583
QSD23.avi 002421151 QSD26.avi 003033630

 

Bon et puis dans le drama on trouve également des tas de personnages secondaires intéressants tels que la famille de Mishil et notamment son frère ainsi que ses fils qui peuvent parfois s’avérer presque touchants, Chunchu le neveu de Deokman qui est adorable –oui je sais, c’est aussi un bon stratège et un personnage important mais je m’en fous, il est adorable voilà ><-, Alcheon qui m’a immédiatement été sympathique et dont j’ai beaucoup apprécié l’amitié avec Yoo Shin… sans oublier … des tas d’autres gens. Ce drama a un nombre de personnages assez balèze, je ne peux pas citer tout le monde. Alors je vais me contenter de citer…MIN WOO ! Enfin…Jo Sang Wook si vous préférez. Oui, Joo Sang Wook est dans ce truc. Sauf que moi, je ne le savais pas… j’étais en train de regarder Bidam et de me dire « mon Dieu la dernière fois que j’ai autant failli mourir devant un personnage c’était devant Min Woo » -oui parce qu’on parle de kyattage puissance supérieure…pas du simple kyattage, non c’est de « j’ai tellement craqué que j’en ai des bleus sur le corps » kyattage qu’on parle là- et là…Min Woo est apparu. J’ai cru que l’univers allait imploser, sérieusement, …genre … rupture dans l’espace-temps, comme si un truc qui n’était jamais censé se produire venait d’arriver. Mon cœur a fait un trip-looping, j’ai hurlé et après cela j’ai fait pause parce qu’il fallait que je me remette –oui je suis du genre grave, vous le saviez pas ?-. Honnêtement Min Woo n’a pas un rôle franchement passionnant…mais c’est Min Woo. Alors je l’aime. Et à chaque « kyaa » je meurs un peu plus intérieurement.

 

Pour résumer… j’ai adoré ce drama. Bidam et Mishil sont des personnages que je ne suis pas prête d’oublier et le drama m’a vraiment gardée intéressée tout le long, me faisant passer par tous les stades d’émotion. Certes 62 épisodes c’est beaucoup mais je trouve que ça vaut le coup. Ne serait-ce que pour Mishil et Bidam. En tous cas voilà, j’ai adoré.

 

 

 

Bon et puis sinon...

 

QSD22.avi 001254987 QSD22.avi 002899663 QSD22.avi 003340803
QSD23.avi 000519719 QSD23.avi 000715848 QSD49.avi 002938769
QSD29.avi 002452483 QSD29.avi 002402166 QSD29.avi 002422620
QSD29.avi 002531462 QSD37.avi 003617814 QSD38.avi 000171571
QSD23.avi 002178876 QSD28.avi 002533530 QSD28.avi 002539036
QSD28.avi 002591688 QSD27.avi 002694858 QSD33.avi 003681210
QSD30.avi 001879577 QSD38.avi 001603034 QSD38.avi 000274340
QSD23.avi 002326724 QSD22.avi 000868167 QSD26.avi 003109873
QSD22.avi 001365297 QSD22.avi 000905604 QSD22.avi 000936602
QSD21.avi 002602266 QSD22.avi 000766599 QSD21.avi 003698594

 

 

Sans oublier que...

 

QSD26.avi 000639905 QSD26.avi 002723954 QSD26.avi 002725088
QSD26.avi 002751615 QSD26.avi 002755752 QSD26.avi 002803200
QSD26.avi 002920884 QSD26.avi 002803200 QSD26.avi 002981778

 

 

 

Enfin bon, quand même:

 

QSD30.avi 000361194 QSD34.avi 000274841 QSD34.avi 000982614 QSD34.avi 003063727 QSD35.avi 002294325

 

 

Surtout...

 

 

...

 

Do the dance, do the dance!

 

The BIDAM dance!