[Pilote] Zenkai Girl 全開ガール

Publié le 16 Juillet 2011

Start


haut-copie-2Zenkai Girl

全開ガール

Episode 1

bas-copie-2

 

350px-Zenkai_girl.jpg

 

infos

 

Diffusé en 2011

 

? épisodes

 

 

Avec:

 

Aragaki Yui >>> Wakaba Ayukawa

Nishikido Ryo >>> Yamada Shota

Tani Kanon >>> Hinata

Takagi Serai >>> Pitaro

 

 

dontesque

Je ne vais pas vous mentir : j’ai commencé ce drama uniquement pour Ryo. Il a l’air d’être plutôt actif cette année avec déjà deux dramas + un caméo…bon cela n’a rien de trop extraordinaire en même temps puisqu’il a rarement moins de deux projets par an depuis 2005 ….et en général je les regarde ! J’ai vu tous ses dramas de 2005, 2/3 en 2006, tous en 2007, ¾ en 2008, ½ en 2009, tous en 2010 et…encore aucun en 2011. Or en fait en 2011 il n’a joué que dans un seul drama et c’était en gros il y a un an…. Et un an sans Ryo cela commence à faire beaucoup pour moi donc quand j’ai vu l’affiche de Zenkai Girl je me suis dit « allez c’est parti ». Et je me suis vraiment lancée pour lui et pour son sourire sur l’affiche parce qu’en fait je n’ai même pas pris le temps de lire le synopsis avant de commencer l’épisode 1. Si je l’avais fait…. Je ne sais honnêtement pas si j’aurais commencé le drama. C’est pas que l’idée me rebute tout particulièrement mais par contre les résumés que j’ai trouvés après-coup étaient assez imbitables. Bon en clair ce que mon intro essaie de vous dire c’est que j’ai commencé le drama sur un sourire de Ryo sans savoir de quoi il causerait.

 

Et écoutez… j’ai bien aimé. Le premier épisode ne laisse pas entrevoir un chef d’œuvre mais j’ai trouvé cela mignon et agréable à regarder –et je ne parle pas de Ryo là …même s’il est également mignon et agréable à regarder-. Tout de suite on va développer.

 

Au titre je pense que vous l’avez compris : notre héros est une héroïne. Quoique des fois le titre puisse être trompeur mais en l’occurrence notre personnage principal est en effet une jeune femme. Elle s’appelle Ayukawa Wakaba, elle est sortie de son école de droit avec les honneurs et elle a pour ambition de devenir une avocate internationale réputée, de se faire un max d’argent et d’épouser un jeune homme accompli et également riche histoire d’avoir encore plus d’argent, de se payer son jet privé, d’avoir des résidences secondaires partout, etc. Bref en gros Ayu est obsédée par l’argent… et pour cause, elle n’a pas eu une vie facile. Son père l’a élevé seul mais honnête et naïf, il était endetté jusqu’au coup et Ayu a du grandir dans des circonstances difficiles. C’est pour pouvoir se défendre d’ailleurs qu’elle a décidé de faire des études de droit ! Bon notre héroine n’a rien de bien original. Le côté matérialiste engendré par une enfance difficile est un classique du drama et j’imagine qu’au contact des personnages  secondaires elle apprendra que l’argent ne fait pas le bonheur, qu’il en faut peu pour être heureux et qu’il faut toujours se satisfaire du nécessaire…Bref la morale habituelle, j’attends encore le drama à la fin duquel l’héroïne vendra son âme-sœur contre quelques grosses poignées de billets. Oh je sais que des dramas où l’argent est roi existent ! Du côté des Japonais Zeni Geba en est un excellent exemple… mais j’aimerais un drama où sans pour autant être un monstre, sans torturer les autres, le personnage principal décide simplement que vivre d’amour et d’eau fraiche ne suffit pas, qu’il ne croit pas forcément au Grand Amour et qu’il préfère une carte de crédit illimitée au conjoint que le drama lui a désigné. J’aime quand l’amour triomphe et tout mais mon côté plus vénal aimerait aussi voir parfois des fins alternatives….

 

vlcsnap-2011-07-15-21h46m56s167.jpg vlcsnap-2011-07-15-21h47m10s51.jpg
vlcsnap-2011-07-15-21h47m17s116.jpg vlcsnap-2011-07-15-21h49m52s135.jpg

 

Mais ne dévions pas, revenons-en à Aya…personnage classique et malheureusement lookée à la Yankumi lorsqu’elle est seule chez elle, mais personnage que j’ai malgré tout trouvé plutôt sympathique. Sur un plan parfaitement superficiel déjà, je trouve qu’Aragaki Yui dont je n’étais pas supra fan est devenue super jolie ! Vraiment elle a un beau visage et sa coupe le met bien en valeur, bref ce n’est pas cela qui fait le personnage mais cela ne fait pas de mal non plus hein ! Par ailleurs j’aime son côté « zenkai »… bon alors en fait le mot « zenkai » je ne savais pas ce qu’il voulait dire mais après avoir lu à droite à gauche, je pense qu’il se réfère au fait qu’Aya se donne à fond dans tous les domaines. Quelle que soit la tâche qu’on lui demande d’accomplir, qu’elle soit de nature administrative, artistique ou humaine, Aya voudra atteindre la perfection. Je pense que « zenkai » se réfère à ce côté perfectionnistes dans tous les domaines les plus variés. Après je peux me tromper….mais si je ne me trompe pas, j’aime son côté « zenkai » . Et si je me trompe, tant pis, vous avez compris ce que je voulais dire. Le personnage pour le moment a du répondant même si du coup elle n’est pas très sociale…cela dit elle n’est pas non plus désagréable.

 

Reprenons au début. Aya a trouvé un emploi mais malheureusement la firme l’ayant engagée s’effondre et voilà qu’elle doit se trouver un autre travail. Elle s’en trouve rapidement un autre mais encore une fois c’est la désillusion : la firme légale qui l’a engagée ne compte pas l’utiliser en tant qu’avocate mais en tant que baby-sitter pour la gamine de la patronne. J’ai d’ailleurs eu très peur que la gamine soit une sale gosse mais première impression passée, Hinata est en fait une bonne surprise : c’est une petite fille sensible qui si elle semble peste a en fait la naïveté de son âge et souffre de l’absence de sa mère. C’est une gosse qui veut agir comme une grande et aimerait faire croire au monde qu’elle ne se sent pas seule mais elle ne méprise pas ses camarades et croit que les bébés viennent au monde quand deux personnes s’embrassent. Au bout du premier épisode je me suis attachée à elle et j’attends le moment où sa mère se rendra compte qu’elle l’a négligée… car oui je suppose que cela va arriver également.  Bref si Aya n’avait pas prévu de jouer les nounous elle a malgré tout l’intention de se donner à fond dans sa nouvelle fonction tout en tâchant de se rendre utile à la firme également histoire aussi que le « prince » de la firme ait une bonne impression d’elle. Il est jeune, riche et en pleine réussite : elle est forcément intéressée.


vlcsnap-2011-07-15-21h47m06s6.jpg vlcsnap-2011-07-15-21h48m56s81.jpg
vlcsnap-2011-07-15-22h09m27s110.jpg vlcsnap-2011-07-15-21h48m31s87.jpg

 

Celui qui l’intéresse beaucoup moins par contre c’est Shota/Ryo, un père célibataire qu’elle se trouve un peu obligée de côtoyer vu que le fils du jeune homme –Pitaro- fréquente la même école qu’Hinata et que les deux enfants semblent bien s’entendre. Shota élève seul Pitaro et a l’instinct « maternel » très développé, contrairement à Aya. Pour les autres pères célibataires –personnages secondaires qui, je suppose, serviront de ressort comique récurrent- il est un véritable exemple. Et aussi Ryo a un sourire à se damner… sérieusement il  a un des plus beaux sourires que j’ai vus et ça m’énerve parce que du coup je craque et n’écoute pas toujours ce qu’il raconte -par contre je trouve que sur mes screencaps cela ne se voit pas trop, j'avais eu la main plus heureuse dans JOKER-. En tous cas le personnage est plaisant dans le genre attentionné, naïf sans être bête et « souris encore une fois et je me jette sur toi ». J’apprécie beaucoup le fait qu’il tombe pratiquement immédiatement sous le charme de l’héroïne –sans aller jusqu’à dire qu’il en est amoureux- et qu’il croit en son prochain aussi facilement. Je sais que « trop bon, trop con » mais la gentillesse et, surtout, la foi en l’autre ont tendance à se perdre donc cela fait plaisir… et puis leur relation à tous les deux me plait déjà, vraiment. Elle lui plait déjà et je crois bien qu’elle l’apprécie aussi. Elle essaie d’être gentille avec lui à sa manière –un peu maladroite il est vrai-. J’ai donc hâte de voir comment tout cela va évoluer jusqu’à qu’ils découvrent qu’ils sont âmes-sœurs et que l’argent ça sert à rien quand on a un gosse aussi choupesque que Pitaro et qu’on s’aime. Oui car ils finiront ensemble et s’ils avaient un minimum de jugeotte, ils le sauraient aussi. Non parce que Aya qui, pour prouver que « un baiser ne signifie rien et n’est le début de rien », embrasse Shota de force ? Ca c’est comme les héroïnes qui jurent dans l’épisode 1 qu’elles ne tomberont JAMAIS amoureuse du héros parce que c’est purement IM-PO-SSI-BLE… déjà comme le dirait l’ami Sparrow : ce n’est pas impossible, c’est improbable. Et justement plus c’est improbable, plus les auteurs de drama aiment, plus cela devient probable.

 

Bon… tâchons de récapituler un peu :

 

=>  L’héroïne est classique mais sympathique

=>  Les gosses sont choupesques

=>  Je veux coincer Ryo dans une douche –et accessoirement le personnage est sympa aussi-.

 

Par ailleurs les personnages secondaires pour le moment m’inspirent également de la sympathie même si je ne me sens particulièrement pas impliquée dans leurs histoires. Les trois papas célibataires n’ont pas de reliefs mais ne sont pas censés en avoir, ils ne sont qu’un ressort comique. La patronne est trop obsédée par le travail pour s’occuper de sa fille mais ne semble pas froide pour autant et « l’intérêt amoureux »  d’Aya a un visage qui ne me plait pas mais le personnage en soi ne me rebute pas et j’attends simplement de voir ce que cela va donner. En fait le bilan est plutôt positf… Non le seul truc qui m’a bien refroidie c’est la réalisation. En effet le drama s’ouvre une séquence toute en accéléré qui dure beaucoup trop longtemps et m’a faite mal aux yeux puis la rencontre entre les deux personnages est une successions d’images fixes qui encore une fois va trop vite, dure trop longtemps, et m’a piqué les yeux. Bref j’ai vraiment eu peur que cela continue comme cela et que le drama soit désagréable à regarder mais heureuse dès la première rencontre passée, la caméra se calme et la réalisation devient banale, ce qui est bien mieux que « désagréable ».

 

Somme toute mon bilan est plutôt positif. Evidemment il faut cadrer ses attentes : c’est une comédie –probablement romantique- sans prétention Je peux me tromper, nous n’en sommes qu’à l’épisode 1, mais cela m’étonnerait qu’on ait droit à des réflexions trop profondes. Par contre la preview de l’épisode 2 nous promet une scène où Ryo est très mouillé…. Il ne m’en faut pas plus, vivement la semaine suivante ! –oui parce que c’est chiant, les dramas japonais c’est un épisode seulement par semaine T.T-. Et sur ce je vais essayer d’aller trouver un truc plus profond à regarder pour me prouver que je ne suis pas juste bonne à mâter des bishos… ou alors je vais aller me faire un clip de NewS.

 

vlcsnap-2011-07-15-22h06m31s138.jpg vlcsnap-2011-07-15-21h47m35s46.jpg
vlcsnap-2011-07-15-21h48m47s250.jpg vlcsnap-2011-07-15-21h49m16s32-copie-1.jpg
vlcsnap-2011-07-15-21h46m40s6-copie-1.jpg vlcsnap-2011-07-15-21h49m42s37.jpg


 

Rédigé par Milady

Publié dans #Dramas - séries et animes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :