[Premières Impressions] Ne pleure pas, Hara-chan 泣くな、はらちゃん (épisodes 1 & 2)

Publié le 14 Mars 2013

Hara-chan_zps1085e65f.jpg

 

Episodes 1-2

 

Diffusé en 2013

Parti pour faire 10 épisodes

 

Avec :

Nagase Tomoya >>> Hara-chan

Aso Kumiko >>> Echizen-san

Maruyama Ryuhei >>> Tanaka-kun

Kutsuna Shiori >>> Konno Kiyomi

Kaku Kento >>> Makihiro

Suda Masaki >>> Hiroshi

Shimizu Yutaka >>> Akkun

 

Dontesque ?

Echizen-san, une jeune femme d'un peu plus de trente ans, laisse couler la vie sans passion. Isolée et communiquant difficilement avec les autres, elle déverse toute sa frustration dans un manga dont Hara-chan est le personnage principal. Un jour ce personnage se retrouve dans le monde réel et se lance à la recherche d'Echizen-san, sa créatrice, pour savoir pourquoi son monde et celui de ses amis est devenu subitement si sombre. Après l'avoir rencontrée il tombe rapdement amoureux d'elle...

 

oOo

 

Je suis un peu en retard, ce drama ayant commencé sa diffusion il y a déjà un certain temps mais, les épisodes étant subbé lentement, j'économise les épisodes afin de ne pas me trouver en manque trop vite. J'aime énormément ce drama pour l'instant. Je n'en ai encore regardé que deux épisodes mais l'univers et l'ambiance me plaisent énormément alors je voulais au moins prendre le temps d'écrire quelques lignes sur le sujet pour, avec un peu de chance, vous donner envie de vous lancer.

 

A la base j'avais trois raisons de regarder ce drama. La première était tout simplement que j'aimais l'idée de base, l'idée de ce personnage de manga égaré dans notre monde qui cherche sa créatrice et la pousse à changer de vie. Ensuite, j'avais envie de revoir Nagase Tomoya à l'écran parce que je sais qu'il peut être très bon quand il est dans le bon personnage. Et enfin, le scénariste du drama, même s'il a écrit quelques dramas moins bons que les autres, est l'auteur de dramas humains particulièrement bien écrits faisant partie de mes favoris tels que Home Drama, Yume no California ou encore Zeni Geba. C'est donc le cœur empli d'espoir que j'ai lancé l'épisode 1 et maintenant que j'ai vu les deux premiers épisodes, je peux dire que cela passe très bien.

 

En premier lieu, j'aime énormément l'univers qu'a créé le drama. Il existe deux mondes : celui du manga que dessine l'héroïne et celui où elle vit. Et ce que j'ai d'abord trouvé intéressant c'est le fait que les personnages du manga soient très conscients des limitations de leur univers et de leurs vies. Hara-chan -Nagase/le personnage du manga- aurait pu n'être que « le personnage du manga » mais en vérité le manga que dessine notre héroïne, n'est qu'une fenêtre sur un autre monde. Du coup elle peut apercevoir tout en créant ce monde lorsque le manga est ouvert mais dès qu'elle le referme, les personnages prenent vie, font leurs propres dialogues, etc. Sauf qu'ils prennent vie dans les limitates du monde inventé par Choupette si bien que dans le premier épisode on peut déjà les entendre râler : l'un se plaint de devoir toujours être d'accord avec Hara, l'autre d'avoir en rôle se limitant à dire « buvons, buvons », etc. Leur univers est tout petit mais ils sont des personnages en eux-mêmes et ça les rend attachants et surtout très drôles. Par ailleurs ils ont conscience de l'existence de Choupette, pour eux elle fait partie d'un monde divin situé au dessus du leur qui influe directement sur leur vie puisque ses humeurs se reflètent dans son dessin. Et d'ailleurs je tiens à dire que j'adore le design des mondes. L'action du manga se déroule dans une pièce unique et au dessus de cette pièce, au lieu d'un plafond on trouve une sorte de « cheminée » noir éclairée de lanternes rouges....visuellement c'est très joli. Et lorsqu'Hara-chan se retrouve propulsé dans notre monde, il passe d'abord par une sorte de pièce où sont regroupés des tas de dessin... il y a quelque chose de vraiment intéressant dans la façon dont tout cet univers est établi et quelque chose de très esthétique aussi. Il y a aussi des règles : Hara-chan ne peut exister que dans un seul univers à la fois donc quand quelqu'un ouvre le manga, il s'y retrouve propulsé puisqu'il ne peut pas s'effacer des pages de ce manga. Bref, c'est un univers intriguant et joli, j'ai hâte d'en savoir plus.

 

3135473786_1_2_PSdubjtI.png

L'autre force de ce drama, ce sont ses personnages et, évidemment, Hara-chan se trouve -avec Choupette- au centre de tout. J'ai le plaisir de vous annoncer que Nagase est en pleine forme ! Mais cela n'a rien d'étonnant : Nagase en personnage de manga ? Quoi de plus naturel ! Honnêtement je suis pratiquement persuadée que Nagaste Tomaya est réellement sorti d'un manga, cela expliquerait tellement de choses. Il était l'acteur rêvé pour ce rôle et si, comme toujours, il a un jeu exagéré, non seulement cela fonctionne mais en plus cela sert carrément le drama parce que s'il décidait d'y aller plus sobre et plus émo, honnêtement j'aurais peur que le drama ne sombre dans quelque chose d'un peu trop niais. Et puis franchement quand le personnage s'aventure hors de son monde « confiné » et découvre l'existence d'en gros tout, qui de mieux que Nagase pour jouer le mec qui s'émerveille devant un chat comme si c'était la huitième merveille du monde ? Et l'exagération ne choque pas vu qu'après tout, c'est le propre des manga de donner dans l'exagération. Franchement je n'avais pas vu Nagase à l'écran depuis un bon moment -depuis Unubore Deka en 2010 pour être précise- et les retrouvailles sont tout à fait plaisantes. Par contre, si je l'adore en tant que poisson hors de l'eau et personnage énergique, optimiste, paumé et toujours prêt à aider, je ne sais pas comment il s'en sortira pour la partie plus sérieuse de l'histoire, si partie sérieuse il y a. En attendant le voir suivre Choupette comme un petit chien est adorable. Et je l'aime bien la Choupette. J'admets que son attitude passive est parfois agaçante mais elle a l'air d'être quelqu'un de plutôt gentil et dans l'épisode 2, elle sourit beaucoup à Hara-chan. Elle ronchonne pas mal et clairement a des soucis de confiance en elle mais c'est quelqu'un de bien, elle n'est pas méchante avec les gens, elle finit par accepter l'aide qu'on veut lui apporter et elle dit « merci ».

 

Et j'apprécie aussi les personnages secondaires. Bon, pas tous, il y a certaines vieilles peaux au travail de Choupette qu'on devrait remettre à leur place, mais en général j'apprécie bien tout le monde. A l'intérieur du manga, tout le monde est lié par une amitié qui fait plaisir à voir et je dois dire que j'ai un petit faible pour Makihiro parce que bon, il est interprété par Kaku Kento -Asuko March, Q10, Tumbling, etc -et que j'aime Kaku Kento : il a toujours des rôles super sympas, l'acteur lui-même est adorable et en plus il est très mignon ce qui, bien entendu, est toujours un bonus. Après dans le monde réel, j'ai surtout retenu trois personnages : la « mentor » qui a un rôle assez classique mais toujours agréable -et que je soupçonne de cacher un gros secret mais je n'en dis pas trop...on sait jamais, des fois que j'ai raison, je ne voudrais pas vous spoiler, ce serait triste-, le petit choupinet qui est amoureux de l'héroïne et aide Hara-chan à faire ses premiers pas dans le monde réel -et qui est interprété par Maruyama Ryuhei que j'avais haï dans Boys on the Runmais qui est tout à fait adorable ici-, et enfin Akuma-san, la jeune fille qui ne mâche pas ses mots et semble vouloir bousculer notre héroïne pour la faire sortir de sa coquille. Elle a un extérieur très abrupt et des fois je me dis qu'elle réagit un peu trop violemment à des choses qui ne la regardent pas trop mais j'ai l'impression qu'elle a ses raisons et que c'est quelqu'un de cool … et puis je dois dire que j'apprécie assez la direction que l'épisode 2 semble vouloir lui faire prendre donc j'attends d'en voir plus.

 

Pour résumer, point par point~

 

Réalisation ♥♥♥♥: Je la trouve vraiment très jolie. Comme je le disais, déjà, le passage d'un monde à l'autre est très esthétique mais en plus de cela, il y a quelque chose d'énergique dans la réalisation que j'apprécie. J'aime aussi le fait qu'il y ait un (mini)générique de début et un de fin, réussi l'un comme l'autre. L'OST n'est jamais trop présent et ajoute beaucoup à l'ambiance générale, bref, je trouve le drama très agréable à regarder.

 

Scénario ♥♥♥♥: Je n'ai pour le moment absolument rien à redire à ce drama. Je trouve l'idée originale, j'aime les idées véhiculées et le fait que les morales bien qu'évidentes ne nous soient pas non plus martelées. Bien entendu je pense qu'il y aura quelques répétitions mais pour le moment rien de vraiment gênant et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

 

Personnages ♥♥♥♥: Les deux personnages principaux me plaisent, la plupart des personnages secondaires également. Le frère de l'héroïne -pas antipathique mais un peu trop irréaliste et « prétexte »- et les vieilles du travail de l'héroïnes sont les seuls personnages avec lesquels j'ai du mal mais ce n'est pas non plus insoutenable donc tout va bien.

 

Casting ♥♥♥♥: Pour le moment pour moi c'est un sans faute. Le jeu de Nagase Tomoya agacera peut-être les adeptes de la sobritété mais il me convient plus que ben et je trouve tout le monde en place.

 

Et le petit truc en plus : je me répète mais cela fait vraiment du bien de retrouver Nagase Tomoya à la télévision ^^

 

En conclusion, vais-je regarder la suite ? Evidemment ^^ Pour le moment, je suis vraiment sous le charme de ce petit drama. Je ne dirais pas que c'est un chef d'oeuvre absolu mais l'histoire est originale, le monde est intéressant, les personnages sont attachants et j'aime les acteurs donc... je prends ^^