Psychic 초능력자

Publié le 8 Mai 2011

haut-copie-1

Psychic

초능력자

bas-copie-1psychic2

 

Infos

 

Sorti en 2010

 

Réalisé par Kim Min-Suk

 

 

Avec :

 

Kang Dong-Won >>> le « Psychic » (Conpsy)

Go Soo >>> Kyu-nam

 

Dntesque

Depuis tout petit Conpsy possède le pouvoir de contrôler les gens ce qui l’a rendu monstrueux de ses parents. Suite à une journée tragique, il se retrouve seul au monde et grandit à l’écart de l’humanité,  devenant peu à peu un monstre prenant ce qu’il veut sans se soucier de qui il blesse pour cela.  Mais un jour il tombe sur Kyu-nam, un jeune homme apparemment insensible à son pouvoir. Pris au dépourvu Conpsy finit par tuer quelqu’un et Kyu-nam se lance alors à sa poursuite.

 

 

Affichs

Alors déjà je suis absolument fan de la première affiche… je ne suis pas vraiment certaine de savoir pourquoi d’ailleurs, je me demande si ce n’est pas simplement le regard de Conpsy qui m’a complètement hypnotisée…. Mais non tout de même je ne pense pas. En tous cas elle représente assez bien les deux personnages. D’un côté nous avons Kyu-nam qui fonce tête baissée et affronte les gens de face et de l’autre Conpsy qui attaque de manière indirecte en se servant de ses pouvoirs pour faire intervenir une tierce personne –ou plusieurs autres personnages- ici : le public à priori.  Au-delà de cela les couleurs sont belles, les acteurs aussi, bref tout va bien.

 

psychic

La seconde affiche me parait légèrement moins intéressante car elle ne donne pas trop d’infos sur les personnages mais malgré tout l’image est belle et le regard de Conpsy tout aussi menaçant qu’ensorcelant.


psychic 3 b0fd7b2fpsychic 71a92c3bee9f75376b4eb7a752ef8e051284794511 full

Les affiches « individuelles » sont également très belles. J’ai un faible pour celle de Conpsy pour son côté plus énigmatique mais Go Soo en homme fatigué est également bien représenté. Par contre celle avec les deux gros-plans n’est pas réussie je trouve. Enfin elle n’est pas laide, les photos sont jolies, mais le montage est quand même franchement simpliste et ce n’est pas elle qui me donnera envie de voir le film. Enfin somme toute tout de même la campagne d’affiches est plutôt bien réussie.

 

3

J’avoue : j’ai oublié pourquoi je voulais voir ce film à la base. Je crois que j’avais simplement envie de revoir Go Soo que j’avais beaucoup aimé dans Green rose. Il me semble d’ailleurs que c’est en lisant une interview de lui sur le sujet que j’ai entendu parler du film pour la première fois. Je crois. Enfin ce qui est certain c’est que quand j’ai commencé le film je n’avais absolument aucune idée de ce à quoi m’attendre : n’ayant même pas lu de synopsis je ne savais du film que son titre –oui parce qu’avant qu’il n’apparaisse à l’écran j’avais même oublié que Go Soo était dedans-. Bref le flou complet et au final je suis assez mitigée. Disons qu’en fait j’ai été assez déçue. Alors oui je vous ai dit que je ne m’attendais à rien et c’est le cas : le film m’a déçu par rapport à ses propres premières minutes.

 

Dans ces premières minutes en fait, on découvre le « psychic » du titre –que nous allons appeler Conpsy parce qu’il n’a pas de nom dans le film, qu’il est PSYchic, passe le plus clair du film à prendre l’air CONstipé et que Conpsy sonne mieux que Psycon qui fait quand même drôlement "ptit con"- alors qu’il était enfant et faut bien dire ce qui est : il a pas eu une enfance facile. Traité comme un monstre par ses parents il vit une vie difficile, privé de contact humain, contraint de dissimuler ce qu’il est. J’ai d’ailleurs trouvé ces premières minutes particulièrement bien foutues et la « marche sous la pluie » qui constitue vraiment la scène d’ouverture reste mon passage favori de tout le film. Le souci c’est que voilà cela dure dix minutes. Après cela Conpsy ne devient plus qu’un monstre et cette petite intro ne suffit pas à l’humaniser si bien que les quelques dernières minutes, visant elles aussi à rendre notre Conpsy plus humain, tombent un peu à l’eau. A ce niveau-là il me semble que le film aurait vraiment gagné à continuer sur sa lancée et à faire de Conpsy un monstre plus nuancé, plus humain, plus torturé … parce que du coup il devient assez manichéen avec d’un côté le méchant monstre et de l’autre le héros gentil et droit pratiquement doté de super pouvoirs –et politiquement correct en plus parce que dans ses copains il a un Turc et un Black, tention-.C’est vraiment ce qui m’a déçu dans ce film qui pour moi aurait pu, aurait dû et était parti pour être plus.

 

vlcsnap-2011-05-02-00h46m33s9 vlcsnap-2011-05-02-00h56m43s222
vlcsnap-2011-05-05-00h55m47s43 vlcsnap-2011-05-05-00h55m57s141

 

Le film reste par ailleurs assez prévisible et j’ai trouvé la réalisation sympa mais pas puissamment palpitante non plus. Disons qu’encore une fois j’avais l’impression que le film aurait facilement pu être plus mais qu’il lui manquait quelque chose. Quant aux acteurs eh bien… alors du côté des copains du héros je n’ai rien à dire mais j’ai par contre bien aimé le directeur d’Utopia alias « mister Grand-père de drama », c’est toujours sympa de le retrouver même dans des rôles minimes. La fille était parfaitement oubliable. Elle a cependant une jolie scène dans un ascenseur avec Conpsy. Enfin elle n’y fait rien mais ce moment où il s’appuie sur elle et où on se rend compte qu’à présent le seul soutien qu’il puisse recevoir d’un être humain est celui d’un être qu’il contrôle et n’est pas vraiment « là »  est un joli moment…c’est ce genre de scène à mon avis que le film aurait dû inclure plus souvent. Bon cela dit donc la fille en soi est oubliable et le film est porté par ses deux personnages principaux et leur affrontement.

 

D’un côté nous avons donc Conpsy qui… ne fait pas grand-chose. C’est pas sa faute le pauvre, il fait ce qu’on lui demande ! et en gros on lui demande quand même surtout d’avoir l’air constipé, les lentilles font le reste. J’imagine bien le réalisateur lui hurler « vas-y ouvre les yeux et pousse, pousse, ouais pousse encore, t’y es presque ». Sérieusement son rôle est très très limité alors qu’il aurait facilement pu être bien plus intéressant. Alors l’acteur se serait peut-être lamentablement planté –j’en doute notez bien vu qu’il était bon dans ses autres films- mais là du coup il n’est pas bien impressionnant. Au moins quand il n’est pas en mode constipation, il est beau, c’est déjà cela. C’est pas vraiment une surprise mais j’aime beaucoup son visage et sa coupe de cheveux lui allait très bien. Eh on se rabat sur ce qu’on peut hein !  Et pour ce qui est de Go Soo –apparemment ma raison de regarder le film- écoutez, rien à dire. Il était très bien dans son rôle mais ne m’a pas non plus transportée outre-mesure. Il était juste et faisait vivre son personnage sans souci mais le personnage en soi ne me passionnait pas plus que cela…. Pourtant il était plutôt sympathique mais encore une fois trop lisse pour moi.

 

Je ne pense pas que Psychic soit un mauvais film du tout mais il me laisse un goût doublement amer dans la bouche : déjà parce qu’il m’a déçue t ensuite parce que j’ai cette impression affreusement désagréable d’être passée à côté de quelque chose. Je n’aime vraiment pas ressentir cela, ce sentiment gênant qu’on aurait pu adorer un film mais qu’on a pas su le prendre comme il fallait. Bref je ne vous déconseille pas Psychic mais je ne vais pas non plus vous pousser à le regarder coûte que coûte, à vous de voir.

 

 

 

Et sur ce un truc qui n'a rien à voir, troisième et dernier dessin de la catégorie "rond et orange":

31.JPG


Rédigé par Milady

Publié dans #Cinéma Asiatique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :