[Saute à bord de cet engin de rêve et partons dans l'espace!] KAT-TUN - Star Rider

Publié le 1 Avril 2012

 

KT-Star Rider.mp4 000005720

 

Soyons réaliste : si je fais un seul article de dix milles pages pour rattraper tout mon retard KAT-TUN, cet article ne verra le jour que dans un an. Donc le mieux, je pense est de simplement séparer les trucs. Or en ce moment Star Rider tourne encore et encore –et encore- dans mon Ipod alors je me suis dit que j’allais parler un peu de cette chanson et de son clip. Je vous en avais déjà parlé d’ailleurs dans un podcast mais dans ce podcast c’était de l’impro la plus totale alors que là j’ai bien préparé mon coup … ce qui ne rendra pas l’article plus intelligent pour autant mais cela me permettra de parler de ce que j’avais oublier de mentionner dans mon podcast la dernière fois.

 

Mon plan d’article est toujours le même mais il fonctionne plutôt bien alors je le garde et le voici :

 

I- La chanson

II- Le clip et son interprétation

 

… j’espère que vous vous êtes pas perdus, je sais qu’il peut être complexe mais j’ai essayé de le rendre clair. Et oui je maintiens ma seconde partie : ce clip à un sens…  contrairement à ce qu’il pourrait sembler, il n’est pas vide, il y a plein plein de trucs dedans et j’irais même jusqu’à dire que c’est le clip qui résume le mieux l’existence de KAT-TUN depuis un bon bout de temps ! Donc accrochez-vous à vos sièges, nous partons faire un tour dans les étoiles !... bref bonne lecture quoi =.=

 

 

 

I- La chanson

 

KT-Star Rider.mp4 000035040 KT-Star Rider.mp4 000065240
KT-Star Rider.mp4 000104640 KT-Star Rider.mp4 000035480

 

Je l’ai déjà dit plusieurs fois : j’adore cette chanson. En même temps je n’ai pas le choix, elle a un flingue braqué sur mon cerveau. Car une fois que cette chanson vous est rentrée dans la tête, elle n’en ressort plus. Jamais. Vous êtes foutus, autant l’accepter. Et quitte à avoir cette chanson dans la tête à vie, autant l’aimer hein ! Non mais sérieusement je l’aime beaucoup cette chanson et ce depuis que je l’ai entendue pour la première fois. Certaines personnes lui reprochent un usage abusif de l’auto-tune et c’est vrai que l’auto-tune est énormément utilisé mais pour le coup cela ne me dérange pas. Je trouve la chanson fun, entraînante et dansante. En plus hurler « I’m a STAR RIDEEEEERRRR » reste un véritable plaisir pour moi. Même si je ne sais toujours pas trop ce qu’est un « star rider » au juste. « Un chevaucheur d’étoile » ? Dois-je imaginer Ueda en train de chevaucher une étoile ? –et bizarrement ce n’est pas si difficile à visualiser-. Ou bien un « cavalier des étoiles » ? Est-ce qu’on est plutôt dans « Candy fait dada sur les étoiles » ou plutôt dans « Han Solo et compagnie » ? Ou bien « star » veut dire « étoile » dans le genre « vedette » et alors là on tombe dans quelque chose de carrément moins mignon. Bref tout ceci n’est pas bien clair et le souci avec l’anglais de KAT-TUN c’est qu’il peut vouloir dire à peu près n’importe quoi.

 

D’ailleurs : aviez-vous remarqué qu’il y avait PLEIN d’anglais dans cette chanson ? Non parce que tout de même ce n’est pas évident du tout ! En fait même le « I’m a star rrrriddeeer » n’est pas évident quand on a pas lu le titre. Je sais que taper sur la prononciation de l’anglais des Johnny’s est facile mais …justement c’est tellement facile : pourquoi se priver ? Et puis sérieusement ils n’ont qu’à faire des efforts aussi ! Qu’ils prennent des leçons d’anglais ! Parce que là avant de lire les paroles je n’avais vraiment pas idée qu’il y avait AUTANT d’anglais dans les paroles. Mais bon si on met de côté la prononciation catastrophique des KAT-TUN, je pense qu’à la base on a quand même un gros souci au niveau de l’écriture même de ces paroles.

 

Déjà, bien évidemment, nous avons les passages de Koki. Encore que là je ne sois pas trop sévère parce que, bon, d’accord ses passages en anglais ne veulent rien dire mais… c’est Koki : même quand il rappe en japonais, ses paroles ne veulent rien dire ! Donc nous n’avons là rien de bien inhabituel. Cela dit, juste pour le fun, lisons quand même ses deux passages :

 

In my Black & White Which do U like ?

U can choose Baby I'm a Star Rider Take Off

 

Là encore ça va. Traduit cela donnerait quelque chose du genre  “Dans mon noir et blanc, lequel aimes-tu? Tu peux choisir. Je suis un chevaucheur d’étoile, décollage ! »… c’est du littéral. Et j’imagine que ce qu’il essaie de dire c’est « Préfères tu mon côté sombre ou mon bon côté ? »…un truc du genre. Enfin bref on peut presque deviner un sens. Mais son second passage par contre ? Voici:

 

All or Nothing Black or White nara We're Mirror Warriors

Like a Black Hole mirai wa White World Shine La La Like a Virgin Star

C'mon Baby Follow Me

 

Tout ou rien, blanc ou noir, nous sommes des guerriers du miroir

Comme un trou noir, le futur est un monde blanc qui brille, co co comme une étoile vierge

Allez Baby, suis-moi

 

Certes. Il faudrait vraiment que Koki arrête de demander à Pi de lui écrire ses paroles parce que là cela devient vraiment de plus en plus n’importe quoi quand même ! Passons sur l’histoire de « Mirror Warriors », on y reviendra. Mais analysez cette phrase :

 

Comme un trou noir, le futur est un monde blanc qui brille, co co comme une étoile vierge.

 

Trou noir/monde blanc qui brille/étoile vierge… ? Le monde est blanc comme un trou noir qui brille comme une étoile vierge ? Je veux souligner l’absurdité du truc mais on se la prend tellement déjà dans la gueule que si je la soulignais encore j’aurais peur de vous laisser un œil au beurre noir !

 

Enfin encore une fois, c’est Koki. Passons au refrain de la chanson :

 

I'm a star rider I'm a star rider

Subete kaeru black matsu mirai wa white futatsu o tsunaide

A wonder dancer a mirror warrior

Yuki himeta black ai o chikau white futari o tsunaide

I'm a star rider

 

Je laisse le japonais de côté pour l’instant, concentrons-nous sur les mots anglais. Nous sommes ici introduits à plusieurs concepts : ceux de Star Rider, Wonder Dancer et Mirror Warrior. Alors j’ai déjà parlé des Star Rider et j’imagine que Wonder Dancer veux juste dire « super danseur » -auquel cas les KAT-TUN ils ont une vision de la réalité un peu déformée pour certains mais eh après tout ils chevauchent des étoiles les mecs hein !- mais : Mirror Warrior ? … encore une fois : WTF ? C’est censé vouloir dire quoi ? « Guerrier du miroir », « réflexion de guerrier », « guerrier fait de miroir » ? . Ils se battent conte les apparences ? Ils sont faits de miroir ? Kame passe tellement de temps devant le sien qu’il a fini par le péter? Clairement ils ont choisi deux mots qui sonnaient bien et les ont foutu à côté l’un de l’autre mais du coup cela me laisse complètement perplexe, je ne sais pas du tout quoi penser. Ma conclusion est donc la suivante : continuez d’utiliser de l’anglais dans vos chansons petits Johnny’s, continuez ! … non parce que si c’était dans un truc sérieux je dirais « cela ne sert à rien de foutre de l’anglais au milieu de vos textes si vous ne savez pas l’écrire correctement » mais là on parle de KAT-TUN et honnêtement cet anglais improbable rend la chanson complètement hilarante donc : continuez, continuez.

 

Et maintenant les paroles traduites en entier –à partir d’une trad anglaise trouvée ici parce que je ne parle malheureusement pas couramment le Japonais-. A noter que si cela ne veut rien dire, je décline toute responsabilité, ça vient des paroles de base. A noter aussi que j’ai décidé de traduire « Star rider » par « chevaucheur d’étoile », « Wonder Dancer » par « Super danseur » et « Mirror warrior » par « guerrier du miroir »… pour le sens, démerdez-vous.

 

 

Chevaucheur…

De mon noir et mon blanc, lequel préfères-tu ?

Tu peux choisir baby, je suis un chevaucheur d’étoile, on décolle !

 

Rien que la vérité

Je veux connaître ton véritable toi, ferme les yeux

Comme une barricade

Détruisons ce mur qui nous entoure

 

Saute à bord de cet engin de rêve et nous partirons dans l’espace

Faire ce premier pas instoppable changera surement notre perspective sur le monde

 

Je suis un chevaucheur d’étoile, je suis un chevaucheur d’étoile

Tout devient noir, le futur que nous attendons est blanc, les deux sont connectés

Un super danseur, un guerrier du miroir

Le courage secret est noir, jurer ton amour est blanc, nous sommes connectés l’un à l’autre

 

Je suis un chevaucheur d’étoile

 

Je toque à ta porte

Quelqu’un t’arrête mais tu vas sortir de toute façon ce soir

Tu es une étoile vierge alors ne fais pas semblant

Ne fais pas semblant d’être une adulte baby

 

Ne sois pas perdue, ne lâche pas cette main

Même si l’arrivée semble loin et distante, courons le long de cette route

 

Je suis un chevaucheur d’étoile, je suis un chevaucheur d’étoile

Tout devient noir, le futur que nous attendons est blanc, les deux sont connectés

Un super danseur, un guerrier du miroir

Le courage secret est noir, jurer ton amour est blanc, nous sommes connectés l’un à l’autre

 

Je suis un chevaucheur d’étoile

 

Sans rien savoir du début ou de la fin, cette étoile est née et je t’ai rencontrée

Je ne suis remplie que de cela, il n’y a rien à craindre

Dans tous les futurs possibles « quel est ton souhait ? »

Quand la route s’arrête « m’enverras-tu une étoile ? »

Je suis un chevaucheur d’étoile

 

Tout ou rien si tout est noir ou blanc, nous sommes des guerries du miroir

Comme un trou noir, le futur est un monde blanc qui brille, coc o comme une étoile vierge

Allez baby, viens suis moi

 

Je suis un chevaucheur d’étoile, je suis un chevaucheur d’étoile

Tout devient noir, le futur que nous attendons est blanc, les deux sont connectés

Un super danseur, un guerrier du miroir

Le courage secret est noir, jurer ton amour est blanc, nous sommes connectés l’un à l’autre

 

Je suis un chevaucheur d’étoile la la la

 

 

… Comme je vous le disais : démerdez-vous. Encore qu’à certaines occasions j’entrevois un certain sens. Mais seulement si on prend ma traduction interdite au moins de 18 ans de « Star Rider ». Sérieux, regardez il lui dit « Tu es une étoile vierge alors ne fais pas semblant »! Etoile vierge => chevaucheur d’étoile… voilà quoi ^^’ Et puis le seul trou noir en rapport avec une étoile vierge que je connaisse… mais bref ce blog est tout public.

 

 

 

II- Le clip et son interprétation

 

 

Clip dans lequel j’ai le regret de vous annoncer que non personne ne chevauche personne :( Je sais, ça me déçoit aussi :( Mais encore une fois mon blog est tout public donc retournons au monde des bisounours.

 

Alors histoire de vous situer le clip de façon un peu générale déjà, au début on a une forme non-identifiée qui explose puis les KAT-TUN se mettent à danser dans deux décors différents et défient les lois de l’espace et du temps. Je ne vais pas trop vous parler des décors pour le moment cela dit parce que je vais en discuter en détails un peu plus tard.

 

En fait tout simplement, on va commencer par faire un –rapide- état des lieus niveau membres du groupe.

 

KT-Star Rider.mp4 000072000 KT-Star Rider.mp4 000097440
KT-Star Rider.mp4 000073160 KT-Star Rider.mp4 000091360
KT-Star Rider.mp4 000061360 KT-Star Rider.mp4 000116200

 

Kame est en gros comme à son habitude : à deux doigts de la perfection –pourquoi pas « parfait » ? parce que KimuTaku mes amies, parce que KimuTaku…-. En fait il est carrément « so fresh » comme il nous en fait la démonstration à 01 :50.  Je n’ai pas grand-chose à dire de lui à part cela… je pourrais vous faire la liste de ce que j’aime chez lui mais personne n’a besoin d’un cours d’anatomie. En tous cas la caméra continue de l’aimer, il continue de le lui rendre et il n’a pas fini de nous montrer ses mains ! Et son bassin d’ailleurs parce que dans ce clip il s’en sert pas mal aussi ! Bon ce n’est pas Super Drive de Matsushita Yuya non plus mais dans un sens tant mieux : si tous les clips étaient comme ceux de Super Drive, les stocks de hanches artificielles seraient tous en rupture.

 

Maru est…Maru. En gros. Notez au passage que le haut de Maru est assez dissymétrique niveau couleurs et que c’est une constante : celui de Kame l’est aussi, idem pour les manches de Junno. Quant à Koki il n’a carrément qu’une seule manche. Mais pour en revenir à Maru…voilà c’est Maru quoi, je vais pas vous pondre un roman dessus. Mais il est choupi !

 

Ueda … a des cheveux déjà ! Ce qui à l’époque était remarquable donc j’imagine que c’était une perruque et plutôt bien choisie avec cela, j’aime bien cette couleur sur lui. Bon il n’est pas aussi orgasmique que dans leur dernier clip mais faut dire que là il a atteint des gros sommets. Cela dit ici il a l’air de se taper ses orgasmes tout seul, il n’y a pas de souci ! Par ailleurs comme dans les clips précédents je note qu’il semble faire de gros efforts sur la chorégraphie, bien bien. En général d’ailleurs la choré est plutôt sympa ! Bon les KAT-TUN ne sont toujours pas vraiment synchro mais on ne va pas demander la lune non plus, ce serait comme attendre de MatsuJun qu’il apprenne à chanter, faut rester réaliste. Mais tout de même elle est sympa cette choré et il y a des petits pas tous simples que j’aime beaucoup.

 

KT-Star Rider.mp4 000047440 KT-Star Rider.mp4 000100440
KT-Star Rider.mp4 000041720 KT-Star Rider.mp4 000093200
KT-Star Rider.mp4 000108960 KT-Star-Rider.mp4_000122560.jpg

 

Junno a un béret. Je pense que toutes les personnes ayant regardé ce clip ont buggé sur ce foutu béret. En fait ce béret a même le potentiel pour entrer dans la Légende … au même titre que, par exemple, le short de Yamapi. LE SHORT DE YAMAPI ! –si vous ne voyez pas duquel je parle c’est que vous ne connaissez rien aux Johnny’s, allez de ce pas refaire votre éducation è.é.-. Dans dix ans peut-être on reparlera du béret de Junno. Qu’est-ce qui lui a pris ? Ou alors c’est une subtile référence au « warrior » des paroles ? Enfin référence ou pas référence : c’est moche. Donc Junno : non. Te raser, pourquoi pas –d’ailleurs la coupe qu’il cache sous ce foutu couvre-chef est plutôt sympa- mais le béret : non.

 

Cela dit, s’est-il réellement rasé lui-même ? J’en avais parlé dans mon podcast déjà mais la masse de cheveux de Koki augmente au fur et à mesure que celle des autres diminue, je trouve la coïncidence un peu grosse. Ma théorie est donc la suivante : Koki attend que ses petits camarades dorment pour leur chourer leurs cheveux. Et pour le moment ça va parce que le mode « pas/peu de cheveux » sied assez bien à Junno et Ueda mais quand Koki va en arriver à Kame, je vais pleurer. Maru je ne m’en rendrai probablement même pas compte mais Kame je vais pleurer. Et ce qui est encore plus triste en fait c’est que clairement Koki choure tous ces cheveux mais ne sait pas du tout quoi en faire ! C’EST QUOI CETTE FOUTUE COUPE ? Il essaie de faire peur à son miroir ou quoi ? Ou alors c’est une poussée d’auto-destruction ? En tous les cas c’est moche.

 

Maintenant reparlons du sens du clip. Alors comme je vous le disais, au départ une forme non-identifiée explose. Cette forme ressemble un peu soit à un diamant soit à une jauge d’humeur, genre les SIMS. Et après cela les KAT-TUN se mettent à danser dans deux décors différents.

 

KT-Star Rider.mp4 000061600 KT-Star Rider.mp4 000119960

 

Le premier décor est sombre. Il est traversé de fils auxquels sont accrochés des morceaux du diamant/de la jauge qui a explosé un peu plus tôt.

 

Le second décor est lumineux, blanc, avec une forme pâle et non-identifiée au fond. C’est dans ce second décor que les KAT-TUN à un moment donné se mettent à tordre les lois de l’espace et du temps.  

 

Bien bien… alors tout ceci peut paraître un peu obscur mais en fait quand on y réfléchit, c’est très simple.

 

Le noir et blanc représente évidemment les faces obscures et lumineuse du groupe, l’envers et le devant du décor.

 

Dans l’envers du décor, la partie sombre, on a ce diamant ou cette jauge d’humeur, ces fils et les KAT-TU qui dansent au milieu. Or comme nous le savons depuis Change Ur World et la réinterprétation des châtiments éternels par les KAT-TUN, ceux-ci ne sont pas étrangers à la mythologie. Or dans la mythologie romaine on a les Parques qui ont les pleins pouvoir sur les fils de la destinée des hommes. En fait c’est même un concept qu’on retrouve dans des tas de mythologies, cette histoire de fil qui représente la vie d’une personne. Et donc là en gros les KAT-TUN sont joyeusement en train de nous dire qu’ils ont notre vie entre leurs mains. Et pas seulement notre vie mais également… alors ça dépend un peu de ce qu’on fait de cette forme bizarre de départ. Si c’est un diamant il peut représenter notre innocence ou notre argent et si c’est une jauge d’humeur à la SIMS, il représente juste notre humeur. Donc en clair notre vie, notre porte-monnaie, notre innocence et notre humeur ne tiennent qu’à un fil et ce fil est coincé avec les KAT-TUN qui n’arrêtent pas de gesticuler autour ce qui n’a rien de super rassurant. On peut aussi penser que les fils sont des fils de marionnettes mais en gros l’idée est la même : les KAT-TUN nous manipulent complètement.

 

Et dans le devant du décor ? Eh bien déjà nous avons le côté « nous maîtrisons l’espace et le temps » qui exprime bien la nature quasi-divine que les KAT-TUN sont censés présenter au monde. Par ailleurs la chorégraphie volontairement pas synchro –oui je suis désolée c’est volontaire…et non seulement c’est volontaire mais en plus ils en sont très fiers sinon pourquoi faire un clip entier dédié à bien appuyer sur la question ? cf Ultimate Wheels- et les habits dissymétriques sont également porteur d’un message à savoir le suivant : « on est unique et fuck le système, nous ne sommes pas des produits manufacturés » -encore une fois je le rappelle : nous sommes dans l’apparence et l’image qu’ils veulent se donner…à ne pas confondre avec la réalité donc-. Enfin nous avons cette forme dans le fond. Ce truc blanc sur un fond blanc qu’on voit quand même parce qu’il est d’un blanc plus blanc, plus lumineux. Ce truc qui n’a pas de forme précise et dont je disais dans mon podcast : « ce n’est pas moche, ce n’est pas beau, c’est juste…là. Cela ne sert à rien mais c’est là ». Eh bien écoutez je me suis torturée la tête pendant vraiment des plombes et vous savez quoi ? j’ai réalisé que j’avais la réponse depuis le début !!! Ce truc c’est juste KAT-TUN en fait : un machin qui ne sert à rien, qui brille et qu’il ne faut surtout pas questionner sinon on finit avec une migraine affreuse.

 

Ce clip vraiment résume l’existence de KAT-TUN en quelques points simples. Manipulateurs dans l’ombre, surhommes scintillants sur le dessus, le maître-mot de KAT-TUN c’est : mieux vaut ne pas se poser de questions. … et oui cela fait plusieurs mots mais j’ai tellement intégré la KAT-TUN-ittude que je commence à raisonner comme eux –c’est-à-dire : à ne pas raisonner-.

 

En conclusion : KAT-TUN ils chevauchent peut-être les étoiles mais ce sont vos esprits –et vos bourses- qu’ils fuckent complètement.

 

KT-Star Rider.mp4 000197280

Ah ce moment tellement magique où la choré dit "tombez en avant", où tout le monde essaie plus ou moins et où Kame répond "rien à foutre, je suis El Kamenashi, je fais ce que je veux..."

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :