[Sauver des animaux est un business!] Juui Dolittle 獣医ドリトル

Publié le 4 Septembre 2011

haut-copie-2Juui Dolittle

獣医ドリトル

bas-copie-2400px-JuuiDolittle

infosDiffusé en 2010

 

9 épisodes

 

 

Avec :

 

Oguri Shun >>> Tottori Kenichi (Dolittle)

Hiroki Narimiya >>> Hanabishi Masaru

Inoue Mao >>> Tajima Asuka

Fujisawa Ema >>> Fudo Rumi

Kunimura Jun >>> Dr. Domon

Kasahara Hideyuki >>> Domon Yozo

Suda Masaki >>> Domon Juonei

Ishizaka Koji >>> Pr. Tomizawa

 

dontesque

Tottori Kenichi est un vétérinaire auquel les gens ont du mal à s’adresser car il semble froid et demande à être payer des sommes exorbitantes. Néanmoins il est un excellent vétérinaire, si ce n’est le meilleur, et a gagné en conséquence le surnom « Dolittle » que lui a donné Hanabishi Masaru, son ami de fac  également devenu vétérinaire et qui lui, jouit d’une grande popularité. Pour sauver un cheval, Tajima Asuka, une jeune fille naïve mais ne roulant pas sur l’or, accepte de payer une somme qu’elle n’a pas et doit donc travailler dans la clinique de Dolittle pour rembourser sa dette.

 

 

7-copie-3En vérité cela fait un bail que j'ai vu ce drama, je l'ai regardé au moment de sa sortie. Mais encore une fois je n'ai pas écrit l'article tout de suite, le drama m'est un peu sorti de la tête, je ne voulais pas écrire sur quelque chose dont je ne me souvenais pas parfaitement...bref vous connaissez la chanson quoi. Le pire c'est qu'en fait j'avais bien aimé le drama! Du coup je me suis remise devant et je me le suis refait en entier histoire de bien me le remettre en tête. Et comme c'est fait, je me lance dans cet article... et pour commencer la question traditionnelle: pourquoi ce drama? La réponse me parait évidente cela dit. Sérieusement je ne pouvais décemment pas ne pas regarder un drama réunissant Hiroki Narimiya et Oguri Shun qui sont après tout deux de mes acteurs Japonais favoris. Je ne sais même pas lequel des deux j'aime le plus, je les adore juste tous les deux. Bref ce drama il n'était juste pas question que je le loupe et ce malgré le sujet qui ne m'inspirait pas forcément puisque je ne suis pas exactement une grande fan d'animaux. Et écoutez j’ai bien apprécié en fait : bien qu’il ne soit pas un chef d’œuvre, ce drama était au dessus de mes espérances.

 

Déjà, ce n’est pas super essentiel, mais j’ai bien aimé les chansons du drama. L’OST m’a vraiment bien plu et la seule chose que je regrette en fait c’est que sur la chanson mélancolique officielle on a parfois droit à un surplus de ralentis qui peut agacer. Enfin bon niveau réalisation le drama n’a rien de très particulier. Il est agréable à regarder mais on ne peut pas dire qu’il se démarque de la masse.  Quant au scénario…eh bien disons que ce n’est pas parfait mais que dans l’ensemble cela m’a malgré tout bien plu. Disons qu’on retombe sur un format qu’on connait bien avec le « un épisode/une affaire + intrigue sur le long terme ». Quoique là ce soit plutôt un épisode/deux affaires puisqu’en général Dolittle finit toujours par soigner l’animal d’Hanabishi aussi….enfin bref le shéma est assez répétitif parfois et, par épisode, vous pouvez vous attendre à au moins une opération, un « tiens le coup » de Dolittle à un animal, un « être vétérinaire est un business » par Dolittle sans oublier un « OMG Dolittle semblait agir en véritable salaud mais finalement il n’est peut-être pas aussi froid qu’il semble l’être ». Ce sont en gros les étapes obligatoires de chaque épisode et j’imagine que cela pourrait être lassant mais en fait je ne me suis pas ennuyée. Le seul truc par contre c’est que pour moi l’émotion n’était pas toujours au rendez-vous. Je trouve cela choupi les animaux –selon l’espèce- mais je ne suis pas vraiment du genre à m’émouvoir sur leur sort juste sans les connaître. J’ai pleuré à la fin de Marley et moi mais les je ne comprends pas les gens qui ont des posters de chats dans leur chambre et les affiches de dauphins me rendent légèrement malade –pas autant que les photos de bébés inconnus cela dit…celles-là quand je les vois j’ai envie de les arracher du mur, vous n’imaginez même pas à quel point-. Le truc c’est que voilà oui, les animaux je trouve cela sympa mais quand je ne les connais pas, cela ne me fait rien. Alors oui bien entendu un chaton qui souffre ça me rend triste, un chien qu’on maltraite me donne envie de frapper son maître mais dans un drama où je sais que de toute façon Dolittle va sauver tout le monde à la fin, mon cœur ne se serre pas. Du coup je dois dire que je suis passée un peu à côté de tout ce qui était « animaux » -sauf le chat blanc, je voulais le même- et dans un drama vétérinaire c’est quand même con. Heureusement, les personnages étaient là pour rattraper cela.

 

En effet si les intrigues animales, sans m’ennuyer tout à fait, ne m’ont pas passionnée, j’ai été beaucoup plus intéressée par l’évolution humaine des personnages. Je trouve d’ailleurs que le drama aurait gagné à se pencher un peu plus dessus car les relations entre nos trois principaux protagonistes étaient vraiment intéressantes et leurs évolutions agréables à suivre. Or si Hanabishi et Asuka évoluent vraiment, Dolittle finalement fait très peu de chemin et j’ai trouvé cela dommage, j’aurais aimé en savoir plus sur son compte. Parce qu’au final on ne sait pas grand-chose… juste que sous ses airs de personne froide, il a beaucoup de cœur et que si pour lui le métier de vétérinaire est un business, il aime vraiment les animaux et veut sincèrement leur venir en aide. Bref une apparence dure pour un cœur en chamallow…comme d’hab quoi. Mais j’ai quand même bien apprécié le personnage. Déjà j’ai trouvé Oguri Shun franchement à son avantage physiquement et quoiqu’on dise, c’est toujours un plus. J’ai adoré sa coupe, adoré les petits sourires qu’il laissait parfois échapper lorsque personne ne le regardait… Bref Shun est aussi orgasmique dans ce rôle qu’il l’est dans tous ses rôles –sauf dans Arakawa under the bridge peut-être mais c’est dur d’être orgasmique quand on joue une sorte de grosse étoile en peluche… notez bien, je suis sûre que KimuTaku y arriverait-. Quant au personnage, comme je le disais, c’est le moins développé du tas –ce qui semble étrange puisqu’après tout c’est censé être le personnage principal si on en croit le titre- mais cela ne le rend pas inintéressant pour autant car si on manque un peu d’info sur sa vie –le seul épisode qui parle un peu de sa vie d’avant les évènements sur le drama est accéléré et franchement pas le plus passionnant de la série- ses relations avec les personnages sont intéressantes voire touchantes. J’ai aimé la façon dont il interagissait avec Asuka et Hanabishi car même s’il a un extérieur froid, à aucun moment il ne passe pour un vrai salaud. C’est-à-dire que contrairement à des personnages qui cachent leur cœur tout mou sous de la méchanceté, il semble en fait assez évident que notre bon Dr Dolittle n’est juste pas très à l’aise avec les autres représentants de l’espèce humaine. Du moins c’est tout de suite évident pour le spectateur et on repère tout de suite les bonnes intentions et la volonté de faire ce qu’il y a de mieux pour son entourage et pour les animaux dont il s’occupe. Du moins je l’ai ressenti comme cela.

 

Juui Dolittle 13 Juui Dolittle 04
juui dolittle6 Juui Dolittle 01

 

Par exemple avec Asuka, il est très clair que s’il la réprimande sans arrêt, ce n’est qu’une façon de la pousser à se dépasser et à progresser. Si la jeune fille ne s’en rend compte que tardivement, cela saute rapidement aux yeux du spectateur.  Tout comme d’ailleurs la coupe affreuse de la jeune fille en question. Ce n’est pas qu’elle soit extravagante mais la façon dont elle s’arrange les cheveux donne l’impression qu’Inoue Mao a des soucis de calvitie précoce. Enfin bon à part cela le personnage est sympathique. Elle a ses côtés naïfs de choupette classique mais elle évite heureusement de sombrer dans la niaiserie totale et le drama a le bon goût de ne pas laisser trop de place à une romance même s’il est évident que la jeune fille nourrit certains sentiments à l’égard de notre Dolittle. Ce qui semble assez naturel de toute façon, on ne côtoie pas Shun tous les jours sans en tomber amoureuse –ou « amoureux » si vous êtes un mec- ! Et comme Asuka a compris la vie, je crois bien qu’elle n’est pas non plus tout à fait indifférente à Hanabishi ce qui est tout à fait naturel : comment résister à Hiroki ? Et justement ! …quoi « justement quoi ? ». Eh bien JUSTEMENT ! … bon ok.

 

Quand le drama est sorti en fait j’avais principalement deux craintes. La première : que les animaux se mettent à parler –rapport au titre-. Heureusement les animaux ne parlent pas, ni à notre bon Dr Dolittle ni aux autres. Seconde crainte : la peur du cœur qui se déchire. Non parce que Hiroki vs Shun ? Sérieusement ? C’est comme me demande de choisir entre Arbi et Kim Jae Wook : parfaitement sadique. Bref j’avais peur, vraiment peur, je sentais venir le choix complètement impossible. Quel soulagement donc de constater qu’en fait si l’héroïne semble attirée par les deux, il ne se met jamais en place de triangle amoureux ! Nous sommes libérés du cliché du rival amoureux ouf ! Cela dit Hanabishi aurait malgré tout pu devenir un antagoniste mais heureusement, encore une fois : non. Enfin il y a bien rivalité entre Hanabishi et Dolittle mais c’est une rivalité parfaitement saine qui ne met jamais en cause leur amitié qui, si elle n’est plus aussi évidente qu’à leurs années université, est bel et bien là. Hanabishi demande donc souvent l’aide de Dolittle qui la lui offre toujours et vice-versa…. J’ai donc pu adorer Hanabishi comme je voulais sans craindre que subitement il devienne un affreux méchant. Et j’ai beaucoup aimé le personnage en vérité. Son personnage était probablement le plus abîmé du tas ce qui en fait le plus intéressant à regarder évoluer d’autant qu’Hiroki était impeccable. Certes cela n’a rien de bien exceptionnel mais bon je le souligne quand même : Hiroki était impeccable. Tour à tour brisé, blagueur, adorable, c’est, je pense, le personnage le plus versatile du tas et donc finalement celui qui a le plus capté mon attention. Mention spéciale d’ailleurs pour la petite choupette qui bosse avec lui et que j’ai trouvée adorable ! J’attendais avec impatience qu’elle arrive enfin à l’inviter à dîner, la pauvre.

 

Par ailleurs dans les personnages secondaires, le professeur d’université ne m’a pas particulièrement parlé, de même pour Domon. Par contre j’ai trouvé son plus jeune fils carrément choupesque ! L’acteur est vraiment adorable mais je me sens coupable parce que voilà, il a à peine 18 ans, soit quatre ans de moins que moi, ce qui me fait me sentir légèrement pédo, d’autant plus que comme le dit Pepper « il fait plus gamine de 13 ans qu’ado de 18 ». Enfin bon voilà, son personnage n’est pas le plus passionnant du tas mais il est mignon.

 

Sur ce résumons. Ce drama n’est pas un chef d’œuvre c’est clair. Pour ceux qui aiment vraiment les animaux j’imagine qu’il y a un intérêt un plus mais personnellement j’aurais aimé que les interactions humaines prennent un peu plus le pas sur le reste. Néanmoins j’ai trouvé la série sympathique, au dessus de mes espérances et les acteurs étaient aussi bons que je m’y attendais. Somme toute je suis plutôt satisfaite.

 

Juui Dolittle 03 juui-dolittle 14

dolittle1

Rédigé par Milady

Publié dans #Dramas - séries et animes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :