Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Space Battleship Yamato

 

Space-Battleship-Yamato

2010

 

Réalisé par Takashi Yamazaki

 

 

Avec :

 

Kimura Takuya >>> Susumu Kodai

Kuroki Meisa >>> Mori Yuki

Ikeuchi Hiroyuki >>> Hajime Saito

Yamazaki Tsutomu >>> Okita Juzo

Etc

 

 

Dontesque?

 

2199, la race humaine est en danger. Asservie par les Gamilas (des extra-terrestres) depuis des années, les hommes se sont réfugiés sous terres pour échapper aux rayons radioactifs mais leur défense commence à se fissurer. A bord du vaisseau ressuscité le Yamato, une équipe est alors envoyée à Iscandar, une planète lointaine, pour trouver un remède au mal qui ronge la Terre.


 

3

 

Avant de commencer mon commentaire j’aimerais préciser deux choses : 1- Kimuuuuuuuuuuuuuuuuuu >.< et 2- j’ai compris le gros de l’histoire et même quelques bouts de dialogues plus précis mais n’oubliez pas que je ne parle pas le Japonais. Je reverrai le film avec des sous-titres plus tard. Mais bon je ne pouvais décemment pas être au Japon à la sortie du nouveau film de Kimu et ne pas aller le voir au cinéma ! D’autant qu’il est quand même vraiment puissamment magnifique sur les affiches de promo après sa cure de jouvence. Et dans le film il est évidemment tout aussi magnifique car après tout c’est Kimu….Kimu sur grand écran en plus ! Donc en mode dix fois plus sublime et j’avoue que cela a capté pas mal de mon attention.

 

Mais bon j’ai quand même réussi à voir ce qu’il y avait autour. Et j’ai aimé le film…mais il est plein de défauts ! Ah une autre précision au fait : je n’ai jamais regardé l’anime donc je ne vais pas faire de véritable comparaison entre les deux.  Bref, retour au commentaire. Comme je le disais il y a énormément de défauts et le premier c’est quand même que le film est hyper manichéen et pas très inventif non plus. Les créateurs ne se sont franchement pas foulés pour le design des aliens déjà …et puis bon en gros c’est quand même aliens = méchants, humains = gentils et puis basta. Alors comme je le disais je n’ai pas vu l’anime mais d’après ce que j’en ai entendu dire il était plus nuancé que cela avec des aliens moins bêtement méchants qui étaient à la rechercher d’une nouvelle planète à coloniser pour sauver leur espère. Cette vision des choses me paraissait tout de même plus intéressante….m           ais bon, admettons. Le film est manichéen mais cela ne veut pas dire qu’il en sera forcément mauvais hein ! … cela dit il y a aussi quelques petites absurdités un peu dérangeantes. Par exemple aller s’aventurer au milieu d’un nid d’aliens hostiles avec une troupe de dix mecs. Tu m’étonnes qu’ils se fassent à moitié massacrer !  Bon je ne vais pas m’étendre des masses sur le scénario car, encore une fois, il y a peut-être des subtilités que je n’aie pas saisies mais j’ai l’impression que l’histoire était un peu grossière et aurait beaucoup gagné à être travaillée un peu plus.

 

space-battleship-yamato-movie-trailer-header

Mais causons des personnages avec, en premier, évidemment, Kimutaku. J’avoue, j’ai été légèrement déçue. Pas mortellement déçue mais un peu déçue. Enfin pour commencer par le positif : Kimu était superbe. Comme toujours, me direz-vous, sauf que non ! pas « comme toujours » : plus que jamais. Je sais pas par quelle cure de jouvence il est passé entre Tsuki no Koibito et ce film mais il fait soudainement dix ans de moins, c’est assez incroyable. Qu’est-ce qu’il était beau ! en plus il est pas con, il a bien compris qu’il est sex dans son uniforme mais encore plus sans du coup il ne le porte pas beaucoup. Ce qui ne veut malheureusement pas dire qu’il est torse-nu la plupart du temps mais il a au moins la bonne idée de se mettre en débardeur pour qu’on puisse admirer son bronzage et ses bras musclés. Un vrai festival ! Je me suis bien rincé l’œil je dois dire. Roh et puis le regard de Kimutaku sur grand écran c’est également assez mortel je dois dire !  Et puis le personnage m’a bien plu également mais.. j’ai eu un souci avec l’interprétation de Kimu. C’était pas mauvais mais c’était très habituel on va dire. Alors le numéro habituel de Kimu, cela ne me dérange pas, mais il a prouvé qu’il pouvait faire bien plus et du coup c’est vrai que je me suis sentie un peu déçue. J’avais l’impression de voir Kimu sur scène, pas son personnage. A tel point d’ailleurs que je n’ai même pas retenu le nom du personnage. Et moi voir Kimu sur scène cela me va mais c’est vrai que je m’attendais à plus. Ah et puis y a une question que je me suis posée pendant tout le film aussi : pourquoi il ne sourit jamais ? Dans le film il fait des tas de tentatives mais ce ne sont jamais de vrais sourires ! A chaque fois il esquisse pendant deux secondes et reprend une expression sérieuse. C’est très « Kimutakuesque » comme expression mais cela m’a perturbée parce que …ben….je voulais le voir sourire moi T.T un vrai sourire bien colgate ! OK la situation ne s’y prêtait pas mais un sourire de Kimu sur grand écran…voilà quoi !

 

Bon bref passons aux autres gens. Car oui il y en a ! Et il y a même un sacré casting de malades je dois dire. Je connais pas les noms de tout le monde mais j’en ai reconnu au moins cinqs. Et parmi eux : Kuroki Meisa. Je peux pas dire que j’étais très heureuse de la retrouver mais on m’avait dit que l’héroïne serait Koyuki et tant qu’à faire, Kuroki Meisa est la moins pire des deux. C’est-à-dire que Kuroki Meisa je la trouve souvent fade mais je ne la déteste pas non plus donc ça va… sauf que là son personnage je n’en avais un peu rien à faire. Ce n’est pas de la faute à Kuroki Meisa c’est juste que Yuki est un personnage qui n’a pas trop d’intérêt. Femme forte au début, j’ai commencé par l’apprécier, mais plus cela va plus elle devient une sorte de potiche notoire et commence à vérifier le principe de la « gourde undercover ». On a beau essayé de nous faire croire qu’elle est plus qu’une potiche, cela ne prend pas.  Et puis son histoire d’amour avec Kimu…sérieusement ? Alors oui, c’est vrai, je n’ai pas compris tout ce qu’ils se disaient…mais j’ai senti l’amitié de Kimu et de l’équipe alors que l’amour entre lui et Yuki, pas du tout. Leurs scènes de « passion » étaient maladroites et l’émotion ne passait vraiment pas j’ai trouvé. Du coup autant j’ai aimé la pré-fin (enfin … je l’ai trouvée belle en tous cas) autant la fin elle-même m’a laissée un peu en mode « what the fuck ? »… Cela ne m’a pas gâché le film mais quand même c’est une romance dont je me serais facilement passée. Sans forcément virer le personnage de Yuki mais pour moi l’amitié aurait été suffisante. Et puis, laissons parler le côté féministe, cela aurait permis également de montrer qu’une femme peut faire partie d’une équipe de mec sans forcément s’en taper le leader et devenir une potiche amoureuse.

 

Yamatoliveaction2


Mais ne nous énervons pas ! Je ne vais pas parler de tous les personnages mais en gros je les ai tous plutôt bien appréciés. Le seul avec qui j’ai eu un souci c’est le capitaine du vaisseau parce que j’ai trouvé l’acteur inexpressif au possible si bien qu’il m’a profondément ennuyé, d’autant que je l’ai parfois trouvé un peu absurde dans sa tête. Mais bon ça c’est la faute au scénario…vraiment j’ai trouvé l’acteur vraiment… »cérébralement mort ». Enfi… sinon toute l’équipe du Yamato était bien sympathique avec un petit faible avec le bourrin que Kimu sauve à un moment donné. Sans oublier toute sa troupe de pilotes que j’ai tous trouvés bien sympathiques et plutôt mignons même pour certains. Bon d’un point de vue humain c’est sûr que le film n’est pas très profond mais quand même je m’y suis attachée et j’avoue avoir versé ma petite larme sur la fin. Même si c’était en grande partie à cause de la musique en fait parce que quand je dis « la fin » je parle du générique en fait =.= y avait juste des photos des mecs avec la musique donc oui, c’était probablement la musique.

 

A part cela le film est plutôt bien foutu. Il m’a fait mal aux yeux mais c’est parce que j’avais la crève et que j’étais trop près de l’écran parce que sinon j’ai l’impression que les images étaient plutôt belles et que c’était un joli spectacle. Somme toute je me suis bien amusée ! J’ai failli cracher mes poumons pendant tout le film mais risquer la mort vaut le coup quand il s’agit d’aller voir Kimutaku C’est loin d’être son meilleur film et je ne sais pas ce que cela vaut par rapport à l’anime mais maintenant c’est bon, j’ai vu Kimu au cinéma donc je peux mourir heureuse.

 

4cf82088496ad-1

Tag(s) : #Cinéma Asiatique

Partager cet article

Repost 0