[Love, summer, love again and.. err... summer I guess ] SPROUT スプラウト

Publié le 1 Février 2013

Sprout.jpg

 

Diffusé en 2012

12 épisodes

 

Avec :

Chinen Yuri >>> Narahashi Souhei

Morikawa Aoi >>> Ikenouchi Miku

Kojima Fujiko >>> Ozawa Miyuki

Lewis Jesse >>> Katagiri Hayato

 

Dontesque ?

Miku est une jeune fille qui croit au grand amour, à l'amour d'une vie envoyé par le destin. Elle est également persuadée de l'avoir déjà rencontré mais malheureusement elle n'avait pas pu voir son visage. Lorsque son père décide de faire de leur maison une pension et accueille trois adolescents, elle n'est pas enchantée au début mais elle se rend compte qu'un des trois lui donne le même sentiment que son amour destiné anonyme. Malheureusement ce jeune homme a déjà une copine...

 

~oOo~

Il n'y a pas longtemps, comme vous le savez, j'ai avalé le drama Piece. Ce n'était ni le meilleur drama de tous les temps ni même le meilleur drama de 2012 mais c'était un drama intéressant et s'il y a surtout un aspect en particulier que j'ai apprécié, c'est la réalisation. Du coup quand j'ai appris que SPROUT avait été réalisé par la même équipe, je ne me suis pas posée trop de questions et je me suis lancée. En plus le synopsis parlait d'une romance à l'âge adolescent et cela me convenait plutôt bien, d'autant que le drama ne faisait que treize épisodes de vingt minutes, rien de très long donc. Sauf que, souci, au bout de deux épisodes, j'en avais déjà ras-le-bol. Et si je me suis forcée à terminer le drama juste au cas où il s'améliorerait sur la fin, je n'en ai malheureusement pas été récompensée.

 

Mon premier souci majeur vient de l'héroïne en fait... non seulement je ne la trouve pas intéressante mais en plus, dès les premiers épisodes, je l'ai trouvé antipathique. Après, trouver un personnage antipathique n'est pas forcément complètement rédibitoire pourvu que le personnage en question ait du charisme. Par exemple dans SomedayHana est une coquille vide mais elle est intriguante. Dans Zeni Geba le personnage est un monstre mais à la fois, il est fascinant. En gros il me faut une raison de m'intéresser au personnage. Et parfois cela peut ne tenir qu'à la prestation de l'acteur ou de l'actrice ! Le souci c'est que là, malheureusement, l'héroïne n'est ni charismatique, ni intriguante, ni sympathique. C'est juste une adolescente égocentrique qui se pose en victime et chouine pour un mec à qui, essentiellement, elle n'a jamais et adressé la parole. Dès ses premières interactions avec les nouveaux locataires de sa maison, elle se pose comme quelqu'un de malpoli et de désagréable. Alors oui, bien sûr, voir débarquer des inconnus chez soi sans avoir être prévenue, c'est assez déstabilisant... et évidemment l'égoïsme est un trait assez commun chez les adolescentes... mais le souci c'est que le drama n'est pas assez bien écrit pour que cela passe. Tenez, prenez Answer me 1997... Si Won était égoïste et brusque mais elle était aussi passionnée et le drama faisait de ses défauts une source d'humour. Dans SPROUTles défauts de l'héroïne ne semblent même pas être écrits en tant que tels finalement...comme le drama est en gros raconté de son point de vue, on est censé voir les choses à sa façon et je suis désolée mais mon monde ne peut pas tourner autour de cette gamine capricieuse qui fait la gueule quand quelqu'un ose utiliser SON verre. Evidemment le fait que l'actrice soit plutôt mauvaise n'aide pas. J'avais l'impression d'avoir un robot devant les yeux, elle avait l'air morte de l'intérieur et je n'arrivais absolument pas à ressentir quoi que ce soit en la regardant.

 

Par ailleurs, franchement, l'idée de nous faire lire ses pensées sans arrêt m'a pas mal agacée. En effet, à certains moments dans le drama, une scène est coupée et une phrase retranscrivant les pensées de l'héroïne apparaît. Le procédé est également présent dans Piece mais la grosse différence est que dans Pierce, il n'intervient pas toutes les trentes secondes. Là ces « pauses » n'arrêtent pas d'apparaître, il y en a plein. Et non seulement c'est agaçant parce que cela « coupe » l'action mais en plus ce procédé souligne quinze fois par épisode les pensées du personnage principal, pensées tournées de façon pseudo-poétique et qui se veulent profondes mais qui essentiellement se résument à « ouin ouin, ma vie est le centre de tout et elle craint, Dieu m'en veut personnellement, ouin ». Eh mais balancez-la dans Un litre de larmes, qu'elle comprenne sa douleur hein ! En vérité je pense que les sentiments des gens sont tous importants et que la peine d'une personne ne devrait pas être comparée à celle d'une autre mais Miku passe tellement de temps à geindre que sérieusement, j'ai juste envie de lui foutre des baffes.

 

0--2--copie-1.jpg 0--3-.jpg
0--4-.jpg 0--5-.jpg

 

Mon second souci avec le drama c'est qu'une fois terminé, il m'a laissée avec la pire question que puisse inspirer n'importe quelle histoire : « oui... et alors ? ». Quel était l'intérêt de ce drama ? Qu'est-ce que le scénariste essayait de me dire au juste ? Certains passages étaient jolis, certaines lignes de dialogue sonnaient juste mais au final les personnages étaient téléphonés et prévisibles. Et prenaient des décisions à la con aussi... en fait pour moi ce drama essayait de se rapprocher de la réalité, voulait nous faire croire qu'il travaillait ses personnages et nous montrait de véritables êtres humains tels qu'ils sont dans la vraie vie. Sauf qu'au final tous les personnages sont enfermés dans les clichés habituels des dramas -il n'y a qu'à voir le traitement des deux rivaux- et tout cela donne lieu à une romance assez insipide. Arrivée à la fin du drama le sort des personnages -à l'exception de celui d'Hayato, seul personnage que j'ai trouvé à peu près décent tout le long- ne m'intéressait absolument plus. Sprout est-il mauvais pour autant ? Non, pas vraiment. Il n'a pas assez de personnalité pour être mauvais finalement... mais c'est justement son pire défaut à mes yeux. Je l'aurai probablement oublié dans une semaine. Alors, vu les bonnes critiques qu'il a reçues, peut-être est-ce juste moi qui n'ai pas su déceler ses qualités mais pour moi le drama met juste beaucoup de grands mots sur du vide et je n'en vois pas l'intérêt.

 

Ou plutôt si, je sais exactement où est le seul intérêt de ce drama -à mes yeux, on est bien d'accord- : sa réalisation. Ca tombe bien, c'était pour sa réalisation que je voulais le voir...Et à ce niveau-là, je n'ai pas été déçue du tout car les images étaient superbes et donnaient une parfaitement ambiance d'été. L'OST -à l'exception du générique- était également très réussi et insufflait à beaucoup de scènes l'émotion dont elles manquaient cruellement et que les acteurs n'arrivaient pas toujours à faire passer. Pour moi la réalisation est vraiment le gros point fort du drama. Bon et puis évidemment tout le monde est mignon du côté des garçons comme des filles...mais les acteurs sont un peu trop jeunes pour moi et même si je dois vous avouer avoir apprécié Hayato, le drama n'a pas non plus éveillé chez moi de tendance noonesque. Oh oh, et quand même, dans la catégorie des points positifs de ce drama, j'adore absolument dire son titre. Parce que même s'il se prononce -en gros- « spr-oa-te » normalement, je le prononce bien à la française « spr-ou-te » et ça me fait rire parce que j'ai l'humour d'un gosse de deux ans... hum, bref.

 

SPROUT n'est pas exactement un mauvais drama. Ce n'est certainement pas un bon drama non plus mais ce n'est pas un désastre, juste un drama terriblement fade. Rien de l'histoire, des personnages ou des acteurs n'a retenu mon attention et la réalisation est la seule véritable raison pour laquelle je ne me suis pas endormie devant la série. Après, c'est à vous de voir ! Et si vous avez aimé le drama, comme cela semble être le cas de la plupart des gens, n'hésitez pas à me dire pourquoi ^^

 

0--6-.jpg 0--9-.jpg
0--8-.jpg 0--7-.jpg

0--1-.jpg

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :