Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FAIL

 

The Total Number Of 3000 Juvenile Delinquents

不良少年 3,000人の総番


Capture.PNG

 

Sorti en 2012

 

Réalisé par Miyano Keiji

 

 

Avec :

 

Saito Takumi >>> Sendo Takaya

Akiyoshi Kumiko >>> Hiroko

Hotta Shinzo >>> Muraoka

Hiroaki Iwanaga >>> Sakamoto

Kato Meguru >>> Izawa

Shunzuke Kubozuka

etc

 

 

Dontesque ?

 

Dans les années 70, au sein d'une école de 3000 étudiants dont la moitié seraient des délinquants, un étudiant particulièrement doué au combat se retrouve au milieu d'une lutte pour la première place.

 

 

5b-copie-1Avant de parler de ce film, je pense qu'il nous faut parler de Saito Takumi. Saito Takumi est un acteur Japonais qui a joué dans des dizaines de films et séries. Ce n'est pas un GRAND acteur et je l'aime en grande partie parce que le physique de ce mec frôle le statut d'oeuvre d'art mais en tous cas je l'aime et je suis toujours absolument ravie de le voir. Sauf que pendant très longtemps, je ne me suis pas rendue compte que je le voyais partout. Parce que Saito Takumi est superbe mais allez savoir pourquoi, mon cerveau n'imprimait juste pas et, comme je l'expliquais dans |cet article| pendant longtemps chaque fois que je le voyais dans un nouveau film ou drama, ma réaction était la même : « waaah il est superbe... c'est qui ? ». Et à chaque fois j'apprenais que c'était Saito Takumi et je m'auto-flagellais d'avoir encore oublié. Maintenant ça va mieux. J'en viens à ce film. Je n'avais jamais entendu parler de ce film... et un jour je suis tombée sur son affiche -qui est assez ridicule au passage-. J'ai regardé l'affiche, je me suis dit « waah, Saito Takumi ! » et ni une ni deux je suis allée inspecter sa filmographie à la recherche de ce film : le film n'apparait dans la filmographie de Saito Takumi ni sur Dramawiki, ni sur Asian Wiki, ni sur Nautiljon. Du coup j'ai eu un petit moment de désespoir « OMG, je ne reconnaissais jamais Saito Takumi et maintenant je le vois partout ;A;  Ce mec est ma kryptonite. ». Et je suis allée chercher le film pour vérifier de mes propres yeux.... il s'avère que c'était bien Saito Takumi, tout va bien. Mais c'était pour la petite histoire, pour que vous voyez ce que Saito Takumi me fait.

 

Saito Takumi qui est le principal attrait de ce film d'ailleurs, malgré le fait que j'ai beaucoup apprécié de retrouver au casting Kubozuka Shunsuke -le frère de Kubozuka Yosuke... et cela se voit, cela s'entend et cela se sent.-. Le fait est que le film n'est pas bien passionant. Au moins : il est court. Il dure un tout petit peu plus d'une heure et il n'aurait pas fallu que cela dure plus longtemps. Ou alors il aurait fallu qu'il fasse une demie-heure de plus et soit remis dans les mains de quelqu'un d'autre parce qu'il y avait des thèmes intéressants. Du moins c'est ce que j'ai cru comprendre car les sous-titres étaient atroces. Je me suis donc un peu reposée sur mes vagues connaissances du Japonais et si elles me permettent de comprendre 80% des dialogues du films -ils ne sont pas supra complexes- il y en a malgré tout 20% qui m'échappent et cela doit jouer : soit cela m'a fait combler les trous en y ajoutant de la matière plus intéressante que ce qu'il se disait soit cela m'a fait louper l'intérêt principal du film. Ou alors aucun des deux remarquez ! Si cela se trouve j'ai vraiment saisi l'essentiel … enfin de toute façon, oui, j'ai saisi l'essentiel : Saito Takumi est superbe. Mais si cela se trouve j'ai AUSSI compris tout le film. Néanmoins je préfère vous prévenir que ce que je vais raconter à propos de ce film doit être pris avec des pincettes.


The.Total.Number.Of.3000.Juvenile.Delinquents.2012.DVDRip.x The.Total.Number.Of.3000.Juvenile.Delinquents.2012-copie-1.jpg
The.Total.Number.Of.3000.Juvenile.Delinquents.2012-copie-2.jpg The.Total.Number.Of.3000.Juvenile.Delinquents.2012-copie-5.jpg

 

Le thème du film, à priori, est le destin. Pas le destin de ouf qui fait de ta vie une tragédie mais l'idée que tu n'échappes pas à tes circonstances. Le personnage central, Saito Takumi, est un jeune homme issu d'une famille pauvre qui a un don pour la baston -probablement parce qu'il s'est formé les muscles à bosser sur des chantiers pour arrondir les fins de mois- et une gueule de délinquant -parait-il...-. Dans son temps libre il aime faire avancer à une allure d'escargotsa romance avec la choupette Eriko et traîner avec ses amis. Parfois il se bat pour protéger ses copains mais sinon, tant qu'on ne lui enlève pas ses udons de la bouche, il ne va pas provoquer qui que ce soit. Les histoires de « politique » de son bahut ne le concernent pas, il veut juste trainer avec ses potes et vivre sa vie. Sauf que, délit de sale gueule -... sale gueule, Saito Takumi ? Ok c'est un film- le monde autour de lui a l'air persuadé qu'il veut foutre la merde partout et se battre à tout va. Et le film, en fait, nous montre le trajet de Saito Takumi tandis que ses circonstances le rattrapent et qu'il se voit plus ou moins obligé de devenir ce que le monde attendait de lui. Quand on y pense c'est assez tragique. Et c'est pour cela que je trouve le thème intéressant ! J'aurais adoré voir un film sur le même thème mieux réalisé et mieux écrit. Mieux joué aussi à la limite mais les acteurs sont loin d'être le problème principal de ce film -par contre, en rapport avec le casting, je suis très fan du fait que dans le camp des gentils délinquants on ait tous les jolis leaders et dans le camp des méchants délinquants, les leaders soient tous pas beaux... je pense que le film essaie de nous dire est que la bonté est proportionnelle à la qualité de ton esthétique faciale. Donc à priori Takumi est tellement cool qu'il a presque atteint le stade Djizus-.


The.Total.Number.Of.3000.Juvenile.Delinquents.2012-copie-4.jpg The.Total.Number.Of.3000.Juvenile.Delinquents.2012-copie-3.jpg

 

Le souci, à mon avis, vient plutôt de la réalisation. J'aimais beaucoup l'esthétique terne du film et ses couleurs grisés parce que cela appuyait le côté mélancolique du film mais, en revanche lors des scènes de baston, le film devient super sombre et on ne peut plus rien suivre ce qui est assez handicapant. Surtout qu'il y a beaucoup de scènes de baston. Par ailleurs pour un film court, bordel, celui-ci prend son temps. Et je n'ai rien contre les films qui prennent leur temps mais gâcher de précieuses minutes à faire des plans de rue où il ne se passe strictement rien ou à répéter une scène qu'on a déjà vue : non... Enfin si ces répétitions et ces plans vides ont un sens, si ces moments aident à construire l'ambiance je veux bien mais puisque ce n'est pas le cas et puisqu'à cause de ces pertes de temps, finalement, le thème n'est pas suffisamment exploité alors qu'il est clairement ce qu'il y a de plus intéressant : non. J'ai trouvé le temps long. Et quand un film d'une heure arrive à te donner envie de passer en « avance rapide », c'est qu'il y a un souci.

 

Heureusement il me restait le casting. Tous ces petits délinquants jeunes et agréables à regarder. Enfin du côté des gentils donc -surtout que de l'autre côté je suis à peu près certaine qu'un des lycéens a la quarantaine-. Et encore , ils sont juste 17 : Kubozuka Shunsuke que j'aime avant tout pour ses maniérismes Yosuke-esques, le délinquant à la coupe cheloue et Saito Takumi qui compte pour quinze. Du coup, vous conseillerais-je le film ? Non. A moins que vraiment vous soyez fan de Saito Takumi, ce n'est pas la peine. L'idée est intéressante et j'aime bien les grandes lignes du scénario mais le développement n'est pas très bien géré et la réalisation est fatiguante. Donc à priori, ce n'est pas la peine de le regarder, vous avez probablement mieux à faire. Par exemple regarder une photo de Saito Takumi.

 


Tag(s) : #Cinéma Asiatique

Partager cet article

Repost 0