[TOP105] Personnages de dramas marquants - 100 à 96

Publié le 8 Mai 2013

top105bNuméros 100 à 96

 

 

100

Personnage : Choi « Gummy » Gun Hee

Acteur : Cha Tae Hyun

Drama : A Prince's First Love

 

Capture-copie-4.PNG

 

Ce personnage a été un véritable choc pour moi. Pour plusieurs raisons.

 

Déjà ce fut un choc visuel... et par cela je ne veut pas dire « ohmagad tellement il est beau, ça me brûle la rétine », non, le choc visuel venait de l'accoutrement du personnage qui, clairement, récupère ses fringues dans les poubelles du personnage de Rain dans Full House. Y a du fluo, des bérets moches, des shorts et des rayures, c'est la fête et ça fait très mal aux yeux. Surtout que Cha Tae Hyun, je l'aime à mourir, mais il ne fait pas exactement partie de ces gens qui peuvent porter tout ce qu'ils veulent et rester à tomber. Mais bon, la garde-robe visuellement nocive du personnage n'est pas ce qui m'a le plus marquée.

 

Non, le véritable choc vient vraiment du personnage lui-même.

 

A Prince's First Love est un drama romantique dans lequel Cha Tae Hyun a le rôle du héros... et c'est évident dès les débuts du drama parce que le mec est tellement mal fringué, tellement irresponsable, tellement égoïste et tellement con -ainsi que tellement riche- que, forcément, il ne pouvait être que le héros. Et si jamais vous aviez un doute, c'est cool, il se comporte tellement mal avec l'héroïne que CLAIREMENT ils sont faits l'un pour l'autre. Alors on est bien d'accord, les héros-salauds n'ont rien de nouveau, il y en a partout. L'exemple le plus connu et le plus populaire est bien évidemment Domyouji Tsukasa de Hana Yori Dango mais il y en a plein d'autres. Seulement pour le coup, notre ami Gummy, il est à un tout autre niveau ! A leur première rencontre, déjà, il prend l'héroïne pour une prostituée. Ensuite, il la prive de travail -pour le fun comme cela-, il lui vole toutes ses affaires dans un aéroport -une blague d'excellent goût qui ne fait probablement que cimenter leur amour futur-, et puis juste des fois que le message « ceci est le prince charmant idéal de toute jeune fille qui se respecte » ne soit pas passé, Gummy essaie aussi de tuer l'héroïne.

 

Oui...

 

Mais ce n'est pas parce qu'il est méchant attention! Non, c'est juste qu'il est très con et que sur le moment, l'abandonner au milieu de l'océan sans bouée lui avait semblé être une idée très drôle. Ce n'est que douze heures plus tard qu'il s'est dit que peut-être elle pourrait se noyer... De cela on peut déduire deux choses : 1- il est VRAIMENT très con et 2- il a un sens de l'humour VRAIMENT bizarre -mon Dieu, il doit probablement penser que Leatherface est un humoriste-.

 

Gummy dans ce drama c'est vraiment le héros-salaud au dessus de tous les héros-salauds pour moi... bon avec Domyouji ok. Parce que Gummy il a essayé de tuer sa futur copine pour se marrer mais Domyouji il a envoyé ses sbires pour la violer -pour se marrer aussi...c'est quoi le deal entre les personnages princpaux de dramas et l'humour?- donc bon, c'est quand même kif-kif. Enfin toujours est-il que Gummy m'a marquée parce que, clairement, c'est l'homme idéal.

 

 

99

Personnage : Les parents des personnages principaux

Acteurs : Park Joon Gyu, Wi Dae Han & Kam So Young

Drama : Mary Stayed Out All Night

 

Capture-copie-5.PNG

 

URRRRRRRRRRRRRRRRRRRGGGGHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH >___________________< DIEDIEDIEDIEDIEDIEDIE. J'ai terminé ce drama il y a des plombes mais ma HAINE pour ces trois personnages ne veut juste pas mourir.

 

Dans Mary Stayed Out All Night, notre personnage principal -Mary- est promise vendue en fiançailles par son -gros lourd de- père au fils d'un chaebol -Kim Jae Wook- et, pour échapper à ce mariage, elle fait semblant d'être déjà fiancée à un musicien -Arbi- qu'elle a rencontré un soir de cuite. Le drama est loin d'être parfait mais clairement ce que j'ai le plus haï dans ce drama, ce sont les parents -insultes à venir, pardonnez moi-.

 

Déjà nous avons les deux pères : celui de Mary et notre chaebol. Et ils sont bornés, mais bornés ! En gros c'est simple, le père de Mary a vendu sa fille contre de l'argent. Oh il essaie de lui présenter les choses autrement, il arrive même à lui soutenir qu'il fait cela pour son bien - « mais si ma chérie, si je veux te marrier contre ton gré à un mec que tu n'aimes pas, c'est pour toi que je le fais ! »...ça pourrait être pire, le mec en question pourrait ne PAS être Kim Jae Wook mais tout de même...- mais clairement il a vendu sa fille pour payer ses dettes. Et il est lourd, mais LOURD ! Quand j'y repense, je vous jure, c'est physique, j'ai envie de taper quelque chose. Haïr les parents d'un personnage de drama, c'est commun -les mères de héros riches sont généralement redoutables, PERSONNE n'est assez bien pour leur foutu rejeton- mais celui-là, celui-là....AAAAAAARRRRRGGGHHHHHHH >_< Alors le chaebol -qui veut absolument marier son fils à la fille de la femme dont il était amoureux, allez savoir pourquoi- il est grave aussi mais le père de Mae Ri il est dix fois plus lourd. LOURD ! >_<

 

Et à côté de cela nous avons la mère d'Arbi et je pense que si on disséquait l'âme de celle-là on trouverait en gros 50% d'égoïsme, 50% d'hypocrisie et 50% d'immaturité -et oui je sais que cela fait 150% mais toute l'horreur du personnage ne saurait être contenue dans une seule âme, je pense qu'elle a une âme USB quelque part pour contenir PLUS de pourritude- . Sa vie s'est résumée à trahir et abandonner son fils en gros. Quand elle a besoin de lui, elle court vers lui, lui soutire de l'argent et des services...puis elle lui fait des promesses, les brise et youpla disparaît. Mais le PIRE dans tout cela, comme pour le père de Mae Ri, c'est qu'elle a l'air de penser qu'elle est dans son bien. Du coup, même après avoir abandonné et trahi son fils plus de fois qu'il devrait être humainement permis, elle arrive encore à reprocher à Mary de blesser son fils ! Sérieusement ? SERIEUSEMENT ? Si j'avais pu, j'aurais réuni ces trois parents dans une cabane et j'aurais fait sauter la cabane parce que c'est TOUT ce qu'ils méritaient. Un seul parent détestable c'est déjà beaucoup, deux cela commence à devenir dur mais trois, TROIS, c'est juste pas supportable. Donc voilà, ma haine totale à l'égard de ces personnages font qu'ils sont dans cette liste parce que je ne risque pas de les oublier de sitôt.

 

 

 

98

Personnage : Kwon Hyuk

Acteur : Do Ji Han

Drama : Incarnation of Money

 

Capture-copie-6.PNG

 

Oh petit Kwon Hyuk... Alors dans Incarnation of Money -un drama dramaticomique qui parle de vengeance et de personnages que la soif d'argent a pourris de l'intérieur- il y a essentiellement trois grands méchants. Parmi ceux-là, le procureur Kwon qui essaye de détruire notre héros tout le long du drama et qui est prêt à toutes les bassesses et immondices pour accumuler toujours plus de pouvoir et d'argent. La seule chose que cet homme ait fait de bien en ce monde c'est son fils : Hyuk.

 

Hyuk, je l'ai repéré assez tôt, tout simplement parce qu'il est mignon ce petit. Au début il n'est pas franchement sympathique et, en fait, il n'est pas franchement quoi que ce soit: il est juste mignon et là, quelque part dans le fond. Et puis vers les trois quarts du drama, il commence à prendre un peu d'importance. Il n'a jamais exactement un rôle de premier plan mais on le voit un petit peu plus on va dire... et à partir de là, je vais passer en mode « spoilers » donc ne surlignez que si vous avez vu le drama. Les autres : je suis désolée, vraiment.

 

[spoiler]C'est à partir du moment où Hyuk se retrouve « promis » à Jae In, que j'ai commencé à réellement craquer, simplement parce que leurs interactions révèlent une facette maladroite et attendrissante du personnage. Clairement, Hyuk n'a pas énormément d'expérience avec les femmes et, en plus de cela, Jae In n'est pas exactement du genre traditionnel ou facile à gérer, du coup le pauvre est doublement paumé. A le voir galérer, il en devient drôle et touchant ce qui fait de lui plus que « le mec mignon dans le fond ». Déjà. Ensuite, il devient assez évident qu'à l'exception de son père, ce petit a une conscience qui fonctionne et le voir se rebeller contre son paternel m'a emplie d'une fierté étrange. Et à la fois j'avais un peu peur pour lui parce que son histoire commence tard dans le drama et j'avais un mauvais pressentiment...et, comme vous le savez, j'avais raison puisque ce pauvre Hyuk est mort, assassiné par Ji Se Kwang. Lorsque c'est arrivé, je n'en ai pas pleuré comme cela a pu être le cas pour d'autres personnages, j'étais simplement en état de choc. Maintenant, contrairement à d'autres personnages tués simplement parce que le scénariste détestait son public, la mort de Hyuk avait une utilité : elle permet au procureur Kwon d'ouvrir les yeux sur Ji Se Kang et précipite la perte des deux. N'empêche que c'était pas cool et que c'était cruel ! Le développer à quelques épisodes de sa mort, nous sortir un personnage adorable et droit juste pour le pousser à sa perte ? Pas cool drama, pas cool :'( Je sais pas, il aurait pu être juste dans un coma incurable mais se réveiller par miracle une fois toute l'histoire terminée ! Non ? T.T Oh Hyuk, say it ain't so ! [/spoiler]

 

J'ai laissé le personnage assez bas sur ma liste, essentiellement parce que j'ai fini le drama il y a peu de temps et que je ne peux pas jurer que dans un an le personnage sera toujours aussi présent dans mon esprit, mais toujours est-il que pour le moment j'ai énormément d'affection pour ce personnage.

 

 

 

97

Personnage : Tamaki

Acteur : Yamamoto Yusuke

Drama : Ouran High School Host Club

 

Capture-copie-7.PNG

 

Le retour de Yamamoto Yusuke dans cette liste~ oui car vous allez vous en rendre compte, il y a des acteurs -et actrices- qui reviennent. En même temps, c'est logique car un bon acteur fait forcément beaucoup pour un rôle. En l'occurence j'étais fan du personnage avant de commencer le drama mais Yusuke lui a beaucoup apporté.

 

Ouran High School Host Club est, à la base, un manga qui a ensuite été adapté en anime et enfin en drama. Je n'ai pas lu le manga mais j'ai vu l'anime plusieurs fois et cet anime fait partie de mes anime favoris. Il n'est pas spécialement profond ou artistique comme peuvent l'être d'autres anime mais il est irrésistiblement drôle et c'est un des rares anime que j'arrive à revoir, toujours avec le même plaisir. Tamaki est le président du host club et c'était un des personnages qui me faisaient le plus peur. Pas -juste- parce qu'il était un de mes personnages favoris dans l'anime mais parce qu'il me semblait difficile à adapter en « live ». Tamaki est survolté, décalé, tout à fait narcissique et fait des montagnes des plus petits riens. C'est un personnage génial et hilarant mais mal interprété, il aurait pu très rapidement devenir très très lourd. Enters Yamamoto Yusuke~

 

Comme je vous le disais en vous parlant de son rôle dans AtaDan, Yusuke a un excellent sens de la comédie et cela n'a jamais autant brillé à mes yeux que dans Ouran. Il va jusqu'au bout de son personnage mais prend son rôle très au sérieux et son jeu est toujours très précis. Pas calculé au point d'en perdre son naturel mais Yusuke maîtrise son corps et son espace, il ne gesticule pas. Et il est hilarant. Et il rend le personnage plus mémorable encore qu'il ne l'était à la base. Dans l'anime Tamaki était un personnage de premier plan et un personnage que j'aimais beaucoup mais il se partageait la vedette avec beaucoup d'autres alors que dans le drama, c'était vraiment le Tamaki-show pour moi. En faisant mon bilan dramatesque 2011, j'avais choisi Yamamoto Yusuke comme meilleur acteur principal de l'année et, si depuis j'ai vu d'autres dramas de 2011 avec d'excellents acteurs principaux, je maintiens que Yamamoto Yusuke était au moins dans les trois meilleurs. La comédie, surtout aussi exaltée, est un art difficile et Yusuke s'en est tiré avec les honneurs.

 

Et donc, comme je le disais, le personnage de base est excellent. Tamaki a de l'énergie à n'en plus finir et il la met au service des causes les plus futiles, il se trouve irrésistible -et il n'a pas tort-, il a un amour à toute épreuve pour sa petite famille de subsistution et lorsqu'il se pose un peu, il est en fait assez touchant. C'est un personnage que j'adore, interprété par un acteur que j'adore dans un drama que j'adore basé sur une histoire que j'adore. Donc... voilà …

 

 

 

96

Personnage : Nam Soon & Heung Soo

Acteur : Lee Jong Suk & Kim Woo Bin

Drama : School 2013 / School 5

 

Capture-copie-8.PNG

 

Je l'ai déjà dit en parlant de mon numéro 103 -et de toute façon je pense que vous le saviez déjà- mais j'ai un gros faible pour les bromance. J'ai aussi un gros faible pour Kim Woo Bin. Et pour les school-dramas bien écrit. Et pour Lee Jong Suk maintenant. Forcément un mix du tout ne pouvait que me parler. Encore une fois j'ai mis ces deux personnages assez bas sur ma liste parce que le drama est récent et que je ne sais pas ce qu'il m'en restera dans un an mais … je les aime tous les deux.

 

School 5 est un drama qui a été diffusé en 2012-2013 et qui est la cinquième saison du drama School en fait. Mais pas besoin d'avoir vu les saisons précédentes, c'est une toute nouvelle histoire. Le drama raconte tout simplement le quotidien de différents élèves tandis que deux professeurs -l'une idéaliste et l'autre … nettement moins on va dire- essaient d'en faire quelque chose. Ce que j'ai adoré dans School c'est le fait que tous les personnages aient une identité et une importance particulière dans le drama. Bien entendu il y avait des personnages plus secondaires que d'autres mais en les voyant à l'écran je savais toujours qui était qui, je connaissais leur personnalité et leur sort m'importait. J'ai aussi beaucoup apprécié le fait que les personnages ne soient pas juste noir ou blanc... il n'est pas dans ma liste parce que j'avais besoin de me limiter au moins un peu mais il y a un personnage dans ce drama qu'on passe ¾ du drama à plus ou moins détester et finalement il a une des histoires qui m'ont le plus touchée. Et il n'est pas le seul, il y a des tas de personnages « apparemment en retrait » qui ont failli me faire pleurer. Les problèmes des personnages en soit ne sont pas forcément originaux, on les as déjà vus dans d'autres school-dramas mais la façon plus sobre dont les abordent School 5 m'a vraiment plu. BREF. Parlons de Nam Soon et Heung Soo.

 

Heung Soo apparaît dans le drama un peu plus tard que Nam Soon qui est un des personnages principaux dès le début. Nam Soon m'a tout de suite plu, déjà. Il a un air détaché comme si rien dans ce monde ne le concernait mais lorsque quelqu'un a besoin d'aide et ne peut pas se défendre tout seul, il y a quand même. Et quand il reçoit de l'aide de quelqu'un d'autre, il ne fait pas le con et dit juste « merci ». Ca a l'air tout simple mais tout de suite, ça me l'a rendu sympathique. Et tout de suite aussi, il m'a serré le cœur parce qu'il est tellement évident que ce personnage étouffe dans sa propre solitude, je ne pouvais qu'avoir de la peine pour lui. Puis Heung Soo arrive et dès le départ, deux choses sont évidentes : Heung Soo n'aime pas Nam Soon et tous les deux ont un passé compliqué. Je ne vais pas vous spoiler mais en gros, ce que j'ai aimé dans cette relation, c'est leur passion. Il y a toujours une certaine tension entre les deux et pendant une bonne partie du drama on ne sait pas trop ce qu'il s'est passé entre eux mais il est évident que ça les mange de l'intérieur … du coup c'était prenant à regarder.

 

Pour celles qui ont vu le drama maintenant : [spoiler] Je crois que finalement ma scène favorite dans toute leur histoire, c'est celle où Heung Soo finit par craquer et sort à Nam Soon « Tu aurais du être là ! … est-ce que je ne t'ai pas manqué du tout ? ». Tout le monde est en larmes -Heung Soo, Nam Soon, moi, peut-être vous...- et c'est là qu'on comprend que, bien entendu, Heung Soo en voulait à Nam Soon d'avoir détruit son rêve mais que ce qui l'a vraiment blessé c'est l'absence de son ami. Et ça, cela m'a juste tuée. Pour être honnête j'en ai les larmes aux yeux tandis que j'écris...dans cette scène, les deux personnages exposent vraiment tout ce qu'ils ont sur le cœur et le mien a explosé au passage. Aux yeux de Nam Soon, Heung Soo était tout -et rien que cela, ça me touche... l'idée que quelqu'un puisse pratiquement être le monde entier de quelqu'un d'autre...- mais il n'avait juste pas réalisé que c'était réciproque et la blessure de la séparation n'en a été que plus douloureuse. C'est parce que l'affection était aussi forte qu'elle s'est transformée en haine pour Heung Soo. Et en une culpabilité handicapante pour Nam Soon qui n'est juste pas assez fort pour la porter. Et et …..ALL THE FEELS T.T Heureusement après cela s'arrange et j'ai pu mourir de joie de l'intérieur de moi-même comme il se doit ! [/spoiler]

 

Et bien sûr, les acteurs sont également une des raisons pour lesquelles ces deux personnages fonctionnent. Le charisme naturel de Kim Woo Bin, la sorte de fragilité de Lee Jong Suk et la conviction qu'ils mettent dans leurs prestations, ont fait vivre ces deux personnages pour moi.

 

 

Voilà, c'était mes numéros 100 à 96~

 

Petit indice pour le numéro 95 : il s'agit d'une héroïne envahissante et pas super portée sur le respect de la vie privée.

 

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :