Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  top105b

Numéros 20 à 16

 

 

20


Capture-copie-68.PNG

Personnage: Hana

Actrice : Bae Doo Na

Drama : Someday

 

Oh les gens, on entre dans le TOP20, les choses sérieuses commencent ~ et elles commencent avec Bae Doo Na et un drama que j'adore : Someday. Qui, accessoiremment, est le drama dans lequel j'ai découvert Nyou -Lee Jin Wook- que j'aime d'amour ♥ mais pour ce que j'aime Nyou, le personnage d'Hana m'a plus marquée et, par ailleurs, ce drama m'a également servi d'introduction à Bae Doo Na qui est une actrice que j'adore. J'adore le fait qu'elle ait un visage aussi particulier, qu'elle joue des personnages aussi peu stéréotypés et, bien entendu, j'aime le fait qu'elle soit bonne actrice -tant qu'à faire-.

 

Dans Someday elle joue le rôle d'une mangaka douée qui démissionne au début du drama et qui, à la base, avait du mal avec son travail car on lui demandait d'écrire des histoires d'amour. Or l'amour est un sentiment qu'elle ne comprend pas. Pendant tout le drama, elle suit une femme qui voyage avec les cendres de l'homme qu'elle a aimé, essayant de combler les blancs et de comprendre le sentiment qui lui a toujours échappé. C'est un drama très très calme et j'imagine qu'il pourra en ennuyer certains mais, pour ma part, je suis rapidement tombée sous son charme. Et sous le charme d'Hana aussi. C'était un personnage difficile à jouer parce qu'elle est très « à part » et qu'elle aurait facilement pu devenir agaçante ou être interprétée de façon prétentieuse. Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire mais il y a des personnages à part qui peuvent sembler vraiment forcé. On sent que l'auteur a voulu être poétique et original mais, au final, il écrit juste des personnages terriblement peu naturels. C'est le problème que j'ai avec plusieurs films classés « indépendants » qui me laissent souvent avec l'impression que l'auteur s'est donné trop d'importance et se croit plus intelligent qu'il ne l'est. C'était le risque avec Hana mais heureusement le drama, s'il écrit un personnage à part, ne le déconnecte jamais du spectateur au point que le personnage en devienne inhumain ou incompréhensible. En fait je me suis même pas mal identifiée à Hana parce que je vous avoue avoir également parfois du mal à comprendre certains sentiments -bon pas autant qu'elle tout de même-. Et le voyage qu'entreprend le personnage est fascinant et très joli. Et, bien entendu, l'interprétation sans faute de Bae Doo Na aide =)

 

 

 

19

 

Capture-copie-69.PNG

Personnages : Se Ryung / Seung Yoo

Acteurs : Moon Chae Won / Park Shi Hoo

Drama : The Princess' Man

 

Le retour de ce drama ! Je vous ai déjà parlé de mon second OTP -Kyung Hee et son mari- mais maintenant il s'agit bien de l'OTP principal. D'un côté nous avons Se Ryung, fille d'un noble qui veut s'approprier le trône par tous les moyens. De l'autre Seung Yoo, fils d'un des opposants du père de Se Ryung. Les deux pères se font la guerre, celui de Seung Yoo périt -ce qui n'est pas un spoiler, on le voit dès le début du drama-, les deux jeunes amoureux se retrouvent séparés par leur statut, par leurs familles, etc. Bref en clair, ça craint pour eux, histoire d'écrire l'euphémisme du siècle. Et en général je vous avoue que ces histoires à la « Roméo et Juliette » ne sont pas mes favorites car j'ai vu beaucoup de Kdramas les géré de façon peu satisfaisante. Néanmoins ce n'est PAS DU TOUT le cas ici. En premier lieu, bonne nouvelle, les raisons qui font que nos tourtereaux ne peuvent pas roucouler en paix sont de bonnes raisons. Elles ne sont pas insurmontables au point qu'on ait pas d'espoir pour les personnages mais elles ont suffisamment de poids pour qu'on voit/ressente la difficulté.

 

Ensuite, seconde bonne nouvelle : les personnages sont géniaux tout les deux. Même l'héroïne. Surtout l'héroïne. Non parce que je vous avoue que d'habitude j'ai plus de mal avec les personnages féminins mais là Se Ryung, elle a quand-même la classe. J'ai adoré sa passion à toute épreuve et son sens de la justice. Il y a des héroïnes qui sont du genre intrépides et qui perdent leur punch lorsqu'elles tombent amoureuse mais Se Ryung puise au contraire sa force dans son amour pour Seung Yoo et elle tient tête au monde entier jusqu'au bout. Bien sûr par son statut de femme noble, son personnage est limité par sa société mais Se Ryung lutte pour sa liberté et elle n'hésite clairement pas à braver les conventions. Dans ce rôle Moon Chae Won est excellente et depuis je saute de joie chaque fois que je la vois au casting de quoi que ce soit. Quant à Park Shi Hoo, il est tout aussi excellent dans le rôle de Seung Yoo, le playboy insouciant qui découvre l'amour puis est frappé par la tragédie, tombe au found du gouffre et doit remonter à la surface -avec succès ou pas-. Au début du drama les deux personnages sont des adolescents qui ont été protégés toute leur vie et le drama les voit s'aimer, grandir, faire face aux épreuves du destin et découvrir que le monde est plus difficile qu'ils ne l'avaient pensé.

 

Troisième bonne nouvelle : le drama autour de ces deux personnages est excellent. La réalisation est magnifique, l'OST est superbe, les personnages secondaires sont intéressants. Bref il vous faut ce drama.

 

 

 

18

 

Capture-copie-70.PNG

Personnage: Joon Hee

Acteur : Hoya

Drama : Answer me 1997

 

Oh Joon Hee...;A; Ce personne m'a juste tellement brisé le cœur. Je vous ai déjà parlé d'Answer me 1997 et de l'amour que je porte à ce drama : clairement Joon Hee était mon personnage favori. Parce qu'il est tellement gentil ! Sérieusement, ce personnage ne fait jamais preuve d'une once d'égoïsme, il est toujours là pour aider les gens, leur remonter le moral, etc. Du coup c'était dur de le voir souffrir, le pauvre. Car Joon Hee est amoureux de son meilleur ami voyez-vous. Et non seulement ce n'est pas réciproque mais en plus il n'a personne à qui réellement en parler parce que, comme il est amoureux d'un autre garçon, c'est difficile à avouer pour lui.

 

J'ai adoré la façon dont l'homosexualité de Joon Hee était abordée dans ce drama... parce que, justement, elle n'est pas exactement abordée. C'est-à-dire que ses sentiments pour Yoon Jae sont traités comme des sentiments normaux. Et il ne devrait pas en être autrement mais simplement j'ai vu tellement de dramas où les personnages homosexuels sont forcément des personnages soit tragiques soit comiques soit désaxés que bordel, cela faisait du bien de voir un personnage traité de façon aussi ordinaire. D'ailleurs Joon Hee n'est jamais réellement identifié comme homosexuel mais juste comme un adolescent qui est tombé amoureux de quelqu'un … et ce quelqu'un se trouve être du même sexe, voilà tout.

 

Bon et puis, juste, l'histoire d'amour de Joon Hee était belle. Amoureux de son meilleur ami sans pouvoir le lui dire parce qu'il savait qu'il serait rejeté, j'ai eu mal pour lui. Il y a des scènes où j'étais à deux doigts de pleurer. Et lors d'une certaine scène, j'ai arrêté de me retenir et j'ai fondu en larmes parce que sérieusement cette scène était magnifique. La relation entre ces deux-là était vraiment touchante.... oh Joon Hee ;A; et leur dernière scène... j'en pleure encore, elle était trop belle.

 

 

 

 

17


Capture-copie-71.PNG

Personnages: Minami & Senna

Acteurs : Yamaguchi Tomoko & Kimura Takuya

Drama : Long Vacation

 

Parfois je vous avoue que même dans les personnages qui m'ont marquée, il y en a certains dont je zappe le nom. Je me souviens des personnages en eux-mêmes, je pourrais réciter par cœur certains de leurs dialogues, mais il arrive que je zappe leurs noms. Avec ces deux-là, impossible, essentiellement parce qu'il y a une scène où pendant deux minutes ils ne font que crier le nom de l'autre. C'est une scène qui m'a marquée, allez savoir pourquoi et du coup je ne risque pas d'oublier leurs noms. Bref. Parlons de ces personnages.

 

Déjà Long Vacation est un Jdrama de type rom-com et un jdrama que je vous recommande fortement. Il est un peu vieux -fin des années 90- mais pour moi c'est un incontournable et c'est toujours une des meilleures rom-coms que j'ai vues. Les personnages sont tous intéressants -personnages secondaires compris-, ils prennent des décisions logiques la plupart du temps et puis, surtout, l'OTP fonctionne carrément ce qui est tout de même la base et l'essentiel. D'un côté nous avons Senna -Kimura Takuya- qui est un pianiste doué qui, malheureusement a du mal à jouer « avec son coeur ». Sa technique est parfaite mais sa musique ne contient aucune émotion si bien qu'il est bloqué à donner des cours de piano. Un jour débarque chez lui Minami et je pense que toutes les personnes ayant vu le drama se souviendront de l'introduction de Minami. De toute façon la première image du drama est une image de Minami : Minami qui court en robe de mariée traditionnelle dans Tokyo puis débarque chez un Senna dépassé. Elle était censée se marier avec le colloc de Senna voyez-vous mais celui-ci a disparu. Du coup elle emménage chez Senna, des fois qu'il reviendrait. Et ils clashent puis ils s'apprivoisent puis ils s'aiment. La rengaine on la connait mais les deux acteurs crèvent l'écran. Ils fonctionnent juste tellement bien ensemble ! Des deux Minami est probablement la plus intéressante car elle a la personnalité la plus explosive -elle est loin d'être une héroïne passive- mais c'est à deux surtout qu'ils fonctionnent.

 

Sérieusement je ne sais pas comment vous exprimer cela en fait... les deux acteurs créent juste de la magie à l'écran. Le scénario n'est pas d'une originalité absolue -encore que son ton adulte et ses nuances le démarque d'autres dramas du même genre- mais le casting est impeccable et on ne voit pas le temps passer. Oh et il y a Takenouchi Yutaka dans un coin, ça fait pas de mal. Mais c'est quand même vraiment l'OTP qui fait le drama et pour moi cet OTP fait partie des grands OTP de Dramaland. Pas parce que leur histoire est « grande » mais parce que c'est un de ces OTPs où absolument toutes les pièces tombent parfaitement ensemble.

 

 

 

16


Personnages: Domyouji Tsukasa & Hanazawa Rui

Acteurs : Matsujun & Oguri Shun

Drama : Hana Yori Dango

 

Capture-copie-73.PNG Capture-copie-72.PNG


Forcément. Et la raison pour laquelle je les cite, au delà du fait que ces personnages ont été recyclés tellement de fois qu'il est impossible de leur échapper, c'est que ces deux personnages ont en gros défini ce que devaient être un héros et un rival de triangle amoureux. En tous cas à mes yeux. Et j'imagine aux yeux de plein d'autres gens aussi. Parce qu'Hana Yori Dango a été le premier drama -ou un des premiers dramas- de beaucoup de gens donc leur premier « triangle amoureux ». Avec d'un côté Domyouji Tsukasa le héros riche et arrogant par excellence que la Choupette va transformer et de l'autre Hanazawa Rui le rival parfait mais vaguement ennuyeux qui ne chopera la fille à la fin parce que merde, il ne faudrait quand même pas que l'héroïne choisisse un mec bien è.é !

 

Mais plus sérieusement, ces deux personnages sont rapidement devenus mon « repère ». Le héros arrogant type et le rival type. Un peu comme Yankumi est « la prof à fond » type. A ce stade « Hanazawa Rui » et « Domyouji Tsukasa » sont pratiquement devenus des concepts pour moi. Enfin ils sont aussi des personnages que j'aimais beaucoup et deux éléments du premier triangle amoureux pour lequel je me suis enflammée -même si dans ma tête il était clair que Tsukasa ne pouvait que gagner vu que Rui était clairement mort de l'intérieur, merci Shun-. Et même si j'oubliais ce drama -ce qui me paraît impossible-, comment pourrais-je oublier les cheveu de MatsuJun ? Je suis désolée cela fait juste partie de ces choses qu'on n'oublie pas une fois qu'on les a vues.

 

Hana Yori Dango a été mon introduction au triangle amoureux, à la belle-mère qui craint, à arashi, à Oguri Shun -même si à l'époque je ne l'aimais pas parce que j'étais jeune et con \O/-, au concept que c'est cool pour un héros d'être pourri du moment qu'il est beau, etc etc etc. Ce drama fait partie de ceux qui ont forgé mes attentes et donc la plupart de ses éléments m'ont marquée. Dont Rui et Tsukasa.

 

 

  Voilà pour mes numéros 20 à 16~

 

La prochaine fois : les numéros 15 à 11 -des fois que vous ne sauriez pas compter-. L'indice pour le numéro 15 est : pas d'indice, lisez dans mes pensées.

 

Ja les gens !

 

 

 

Capture-copie-74.PNG

DEAD RATON LAVEUR FOREVER !!!!!

 

 

 

 


images.jpg


Tag(s) : #Les tops du Guru

Partager cet article

Repost 0