Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

top105b

Numéros 55 à 51

 

 

55


Capture-copie-33.PNG

Personnages : Mishil (& Deok Man)

Actrices : Ko Hyun Jung & Lee Yo Won

Drama : Queen Seon Deok

 

Bon, j'ai inclus Deok Man parce que je suis cool mais en vérité, tout de même, c'est Mishil que j'ai retenue. Mais il faut bien reconnaître que pour tout le génie tactique dont Mishil faisait preuve, Deok Man opposait une résistance plus qu'honorable. En fait au niveau des personnages, les deux sont aussi intéressants l'un que l'autre, c'est juste que j'ai de loin préféré la performance de Ko Hyun Jung à celle de Lee Yo Won -faut dire qu'à la base je ne suis vraiment pas fan de Lee Yo Won...mais sa performance dans QSD est probablement une de ses meilleures avec celle de 49 days-.

 

Queen Seon Deok est un drama historique qui raconte la montée au trône de la Reine..ben Seon Deok. Qui à la base s'appelait Deok Man donc. Et dans cette histoire, Mishil est notre antagoniste principale. Figure puissante du royaume, elle veut s'emparer du trône et manigance pour obtenir ce que sur quoi la naissance ne lui donne aucun droit.

 

Ce qui est intéressant à propos de Deok Man, pour commencer par elle, c'est son parcours. Car elle devient reine, certes, mais avat cela elle passe par beaucoup de statut sociaux et situations. Elle doit lutter pour sa survie ! Abandonnée à sa naissance par ses parents -qui tâchaient de lui sauver la vie, je précise-, elle est élevée par une servante dans un pays étranger et part de rien. Orpheline, soldat, chef d'une rébellion, Deok Man a appris sur le terrain et je trouve que ça lui donne pas mal de « poids ». Elle est une tacticienne douée et sait mener ses troupes mais si elle fait bouger les pièces sur l'échiqiuer, elle connait les sentiments du pion et ça la rend plus forte. Elle est une jeune femme dont le cœur bat et tombe amoureux, elle a pour son neveu l'amour d'une mère, mais elle sait également habiller son coeur d'une armure et se montrer sans pitié.

 

Mishil, quant à elle, est également une brillante tacticienne et elle fait partie de ses personnages qui semblent « grands ». Bien sûr le drama romance énormément l'histoire de la Corée antique, fait beaucoup d'erreurs et ne devrait en aucun cas être pris comme une leçon d'histoire mais, la longueur du drama, son ampleur et le fait qu'il s'inspire malgré tout de figures historiques donne au drama un certain poids à la base et quand on voit Mishil on se dit « ah, oui, si Mishil n'existait pas, le monde ne serait pas le même ». Du coup, que vous appréciez le personnage ou pas, il reste le sentiment que s'il venait à disparaître, il y aurait un « vide ». Et puis bon Mishil a trempé dans des trucs pas très louables, certes, mais bon Deokman s'est plus d'une fois sali les mains également. Mishil est l'antagoniste parce que le drama a choisi le point de vue de Deok Man et bien souvent dans le drama, j'ai espéré que Mishil obtienne le trône qu'elle convoîtait tant. Pas forcément parce qu'elle le méritait mais parce qu'en termes d'aptitude, Mishil était finalement peut-être mieux placée que les personnes ayant accès au trône simplement par droit de naissance. Et dans l'idée, je trouvais que l'envie de Mishil de voir bousculée la société super rigide de son époque était louable.

 

En tous cas les deux personnages sont inoubliables et se livrent une lutte sans merci qui a fait mon bonheur~

 

 

 

54

 

Capture-copie-34.PNG

Personnage : Si Won

Actrice : Jung Eun Ji

Drama : Answer me 1997

 

Oui, je n'ai compté que Si Won ce coup-ci … cela paraît un peu étrange dans le sens où les personnages d'Answer me 1997 fonctionnent surtout ensemble mais il y a un autre personnage dont je vais vous parler un petit peu plus tard et, bon bref je fais ce que je veux en fait. Et puis d'abord j'aime Si Won, voilà. Et ce n'est pas jute parce qu'elle s'appelle Si Won. C'est juste que j'ai adoré le caractère du personnage. Bon parfois elle est un petit peu flippante et son obsession pour H.O.T. va léégèrement trop loin mais, déjà, j'ai trouvé cela sympa que le personnage principal soit une telle fangirl. Je ne me suis pas entièrement retrouvée dans cet aspect de sa personnalité parce que je n'ai jamais été fan à ce point mais son fanatisme avait ses aspects comiques et puis c'est un genre de personnages qu'on voit peu à Dramaland j'ai l'impression. Et à côté de cela, Si Won est quelqu'un de plutôt normal en fait. Dans le sens où elle fait « réelle ». Elle est emportée, parfois égoïste, elle est susceptible, elle se moque de ses amis...mais au final, elle a bon cœur et elle est loyale, elle aime sa famille -sa relation avec ses parents était une des plus belles relations de ce drama-, elle aime ses amis -aw la scène « des cheveux » avec sa meilleure amie était superbe dans toute sa simplicité...et j'ai également adoré la relation de Si Won avec Joon Hee...mais plus sur cela plus tard;)-. C'est une adolescente avec tout ce que cet âge a d'ingrat mais avec ce qu'il a d'exaltant aussi et c'est quelqu'un de bien et, surtout, quelqu'un de passionné parce qu'elle est à l'âge où les plus petites choses deviennent de véritables montagnes. C'était agréable de voir ce personnage imparfait parce que malgré ses imperfections, il n'est jamais jugé par le drama et personne ne lui demande de faire un « make over » de sa personnalité, elle représente une époque, elle représente un esprit et cet esprit évolue naturellement. Avec l'âge et au contact des autres aussi. Answer me 1997 est un drama souvent drôle mais qui peut se montrer un peu doux-amer également parce qu'il nous parle d'une époque révolue, une époque heureuse à laquelle on ne reviendra plus, une époque dans la vie d'une personne dont Si Won est une très bonne représentation -même si notre adolescence n'a pas forcément ressemblé à la sienne...mais c'est pour cela qu'il y a plusieurs personnages, on peut trouver dans chaque des aspects qui nous ressemblent-. Eun Ji aborde son rôle avec beaucoup de naturel et Si Won est un personnage que j'ai beaucoup apprécié =)

 

 

 

 

53


Capture-copie-35

 

Personnage : Saryang

Acteur : Park Sung Min

Drama : The Legend

 

La figure du garde du corps : le retour. Et pour le coup c'est mon premier coup de cœur du genre. Et dans ce drama ce personnage est également mon plus gros coup de cœur. Il est loin d'être le personnage principal mais il a toujours vraiment attiré mon attention... mais d'abord laissez-moi vous resituer le contexte : The Legend est un drama fantastique. Dedans il y a un roi réincarné qui est censé unifier le pays et quatre Dieu qui se réincarneront en même temps que lui...mais l'un d'entre eux est destiné à se rebeller contre lui. Je ne vais pas trop vous en raconter parce qu'avec ce drama si je vous en dis trop, je vous spoile. De toute façon ce n'est pas important pour mon paragraphe. Non ce que vous devez savoir, tout simplement, c'est qu'il y a deux personnages féminins -en même temps c'est un Kdrama- et que Kiha a été arrachée très jeune à sa famille. Et balancée dans une autre « maison » pour être élevée par un mec louche … et par Saryang, son garde du corps.

 

Saryang est à la fois le serviteur, le garde et la famille de Kiha. Depuis son plus jeune âge, elle a grandi avec lui à ses côtés. Du coup ils ont une relation assez particulière qui va au delà du simple serviteur/maîtrese. Dans mon classement, à un moment donné, je vous ai parlé de Katsuyama dans Bridal Mask mais dans la relation Katsuyama/Rie, si Katsuyama a clairement des sentiments pour Rie, celle-ci le considère -au début en tous cas- vraiment comme « son garde du corps ». Saryang est plus que cela pour Kiha. Du coup, ses actes ont un impact sur elle et elle a de l'affection pour lui, simplement pas la même qu'il a pour elle. Et là on repart dans les sentiments de frustration, d'interdit, etc. Saryang a un devoir à accomplir et, techniquement, il n'est pas au service de Kiha mais de la personne qui l'a engagé pour protéger la jeune femme. Du coup que se passera t-il si cette personne lui demande de faire du mal à Kiha -indirectement ou plus indirectement- ? Il est tenu par son devoir mais Kiha est la personne qu'il a suivie comme son ombre pendant toutes ces années, qu'il a protégée envers et contre tout,... mais ils peuvent devenir ennemis à tout moment.

 

[spoiler] Et bien sûr, quand le moment de faire le grand choix arrive, il la choisie elle... mais il n'a jamais le temps de le lui dire et lorsqu'elle le tue par erreur, je vous assure que j'ai senti mon cœur se briser dans ma poitrîne -et en même temps il n'allait pas briser dans mes pieds-. Mon Dieu que cette scène était dure. Cependant, plus encore que cette scène, je crois que celle qui m'a tuée c'est celle où, un peu plus tard, Kiha se voit assignée un nouveau garde du corps, et, lorsqu'elle s'adresse à lui, elle l'appelle « Saryang ». Parce que Sarang n'est pas remplaçable, parce qu'il était bien plus qu'un simple garde du corps. Et dans la vie de Kiha qui a tout perdu -en partie par sa faute, en partie parce que les gens ont été trop rapidement enclins à lui retirer leur confiance-, Saryang était le seul être à toujours être à ses côtés. Jusqu'au bout il l'a faite passer avant tout le reste et du coup lorsqu'il meurt, tué par Kiha elle-même... ben... c'est affreux T.T [/spoiler]

 

 

 

 

52

Personnages : Ryou & Yuki(ho)

Acteurs : Yamada Takayuki & Ayase Haruka

Drama : Byakuyakou


byakuyakou3.jpg

 

décidément je crois que j'ai un gros faible pour les personnages dans l'ombre en fait ^^' Ryou n'est pas le garde du corps de Yuki mais il n'en est pas moins l'ombre de celle-ci. Qui ne brille pas fort non plus remarquez. Mon Dieu que ce drama est affreux. Je ne vais pas vous spoiler sur le drama mais en gros, Ryou et Yuki se rencontrent lorsqu'ils sont jeunes et, comme ils ont tous les deux des enfances difficiles, ils se rapprochent rapidement et sont le premier amour l'un de l'autre. Sauf que cela ne dure pas parce que Ryou, un jour, découvre à quel point la vie de Yuki est affreuse et, pour ma protéger, il commet un acteur irréparable. Et pour le protéger lui, elle en commet un à son tour. Elle déménage et pense qu'il est mieux qu'ils ne se rencontrent plus, et pendant des années après cela, ces actes les poursuivront et les empêcheront de devenir heureux. Puis ils se rencontrent à nouveau. Et c'est là que Ryou commence à devenir véritablement l'ombre de Yuki.

 

Yuki est un personnage plus égoïste que Ryou. Elle se sert de lui, elle abuse de ses sentiments, elle est prête à tout pour trouver « sa place au soleil ». Oui, il y a une métaphore dans le drama à propos du soleil -le titre alternatif du drama est d'ailleurs « Voyage sous le soleil de minuit »-. Et dès que le drama s'ouvre, on entend la voix de Ryou nous dire que Yuki est son soleil artificiel. Yuki veut se frayer un chemin vers la lumière par tous les moyens mais Ryou se contente de la lumière de Yuki et, après ce premier acte irréparable, continue de se ternir, de s'abaisser, encore et encore pour hisser Yuki là où elle veut se trouver. Il abandonne tout pour réaliser le rêve de Yuki. Il va même jusqu'à (et ce n'est pas un spoiler, c'est la première image du drama) abandonner sa vie, agonisant sur le trottoir tandis qu'elle s'éloigne de lui, faisant mine de ne pas le connaître, marchant vers sa « place dans la lumière ». Et elle n'a jamais été aussi belle mais elle est « vide ». Et ce qu'il y a de plus affreux dans cette histoire c'est que ces deux personnages, dans leur relation de co-dépendance, dans les crimes qu'ils commettent tandis qu'ils luttent pour survivre, sont les acteurs de leur propre destruction. Plus ils se débattent, plus ils s'enfoncent. Ryou ne vit que pour Yuki et elle le transforme en monstre...et le pire c'est qu'on voudrait la détester mais que finalement, sans réellement lui pardonner bien entendu, on la plaint parce qu'elle n'est qu'une coquille, son enfance ayant brisé tout ce qu'il y avait à briser en elle.

 

Et évidemment cela aide que les acteurs soient aussi bons. Dans le rôle de Yuki, Ayase Haruka est excellente, c'est probablement sa meilleure performance à mes yeux à ce jour -avec celle de Crying out of love in the center of the world... par la même équipe et avec Yamada Takayuki également d'ailleurs-. Mais c'est Yamada Takayuki qui, véritablement, brille dans ce drama. Oh mon Dieu, il pourrait ne pas parler tellement tout se lit dans ses expressions et son regard. Il porte son âme sur son visage et on peut y lire tellement de souffrance, tellement de regrets, tellement de solitude et de fragilité, tellement de haine et de dégoût pour sa propre personne. Mais bon ce serait dommage qu'il ne parle pas parce qu'il travaille aussi beaucoup avec sa voix et, personnellement, ma scène favorite restera toujours leurs retrouvailles en tant qu'adultes … lorsqu'à ce moment-là la voix de Yamada Takayuki se brise, l'émotion m'a vraiment frappée de plein fouet.

 

Byakuyakoun'est pas un drama parfait ou facile mais je vous le conseille vraiment... juste... pas en période de dépression.

 

Et pour celles qui veulent, je vous mets ma fanvid sur l'épisode 1~ il y a quelques spoilers dedans mais seulement sur une partie de l'épisode 1 donc je pense que cela devrait aller.

 

 

 

 

 

51

Personnage : Nakatsu / Eun Gyeol

Acteur : Ikuta Toma / Lee Hyun Woo

Drama : Hana Kimi / To The Beautiful You

 

Capture-copie-36.PNG Capture2.PNG

 

Parce qui n'a pas été marqué par Nakatsu ? Et oui, j'ai compté Eun Gyeol. Parce que bon, en gros quand même, ils sont le même personnage. La différence étant peut-être que dans la version Coréenne je comprenais que l'héroïne puisse rester amoureuse du héros. Alors que dans la version Japonaise non. Notez que je parle bien de la version Japonaise avec Shun et Ikuta Toma. Je n'ai pas vu celle de 2011... et je ne parle pas non plus de la version Taiwannaisse parce que j'ai l'intention d'écrire des trucs positifs sur le personnage et que j'exècre la version Taiwannaise d'Hana Kimi -pas pour ce perso cela dit... -. Bref, bref, Nakatsu. Et Eun Gyeol.

 

Donc Hana Kimi -est-ce vraiment utile de le rappeler?- est à la base un manga Japonais dans lequel une jeune fille -Mizuki- se travestit en garçon et intègre l'école -pour garçons...non elle ne se travestit pas juste pour le fun- de son idole, Sano, un athlète champion de saut en hauteur qui ne saute plus parce qu'il a un passé tragique, tout cela. Et elle a bien l'intention de réparer cela ! Elle se retrouve à vivre avec lui dans la même chambre et, en vivant dans le dortoir, elle rencontre Nkakatsu. Tout de suite ils deviennent amis, puis meilleurs amis et Nakatsu est perturbé parce qu'il commence à tomber amoureux de Mizuki mais il a beaucoup de mal à accepter le fait qu'il puisse être homosexuel. Cette histoire très populaire a été adapté plusieurs fois au petit écran asiatique et, la première adaptation live -sauf erreur- a vu le jour au Japon en 2006 avec Oguri Shun -mort- dans le rôle de Sano, HoriMaki dans le rôle de Mizuki et Ikuta Toma dans le rôle de Nakatsu. Et je pense que 90% des gens ayant regardé le drama se sont posé la même question : « mais Mizuki, WTF, qu'est-ce que tu fous avec ce Sano quand il y a Nakatsu à côté ? ». Nakatsu est probablement un des « second lead » les plus populaires à Dramaland... et c'est en partie parce que dans le rôle de Sano, Oguri Shun parfait son imitation de la porte, mais c'est aussi parce que Nakatsu est purement adorable ! Il est le meilleur ami loyal, toujours là pour Mizuki, qui galère avec ses sentiments parce qu'il croit que Mizuki est un mec mais qui finit par en arriver à la conclusion que quel que soit le sexe de Mizuki, il aime la personne qu'elle est, peu importe. Comment ne PAS apprécier ce personnage ? Et dans la version 2006 Ikuta Toma est tout à fait irrésistible. Pour être honnête, malgré le fait que ce drama compte à son casting plein d'acteurs que j'aime -Mizushima Hiro, Yamamoto Yusuke, Shun, etc-, je n'arrive plus à le revoir, il est devenu trop brouillon et trop bordélique pour moi. Mais un truc ne change pas : Ikuta Toma est génial et Nakatsu est adorable.

 

Du coup quand la version Coréenne est arrivée sur nos écrans, je vous avoue que j'ai été un petit peu inquiète...pour rien. Tout le monde s'est bien débrouillé en fait dans la version Coréenne. Bon il y a des trucs qui déconnaient mais essentiellement le drama a été un coup de cœur pour moi et je pense que je reverrais bien plus volontiers To The Beautiful You que Hana Kimi -question d'ambiance, TTBY est nettement plus posé-. Mais encore une fois, la même question : comment se fait-il que Mizuki/Jae Hee ne puisse pas voir Nakatsu/Eun Gyeol ? Encore que dans TTBY il y ait une nuance parce que Sano/Tae Joon est un personnage adorable -et vivant-...donc ok, je concçois qu'elle soit amoureuse de lui. Mais elle aurait pu au moins se poser deux secondes pour se dire « hey mais Eun Gyeol, quand même il est adorable ! ». Le pauvre j'ai l'impression que son personnage n'est jamais apprécié à sa juste valeur alors qu'il est tout choupissime >< d'ailleurs je trouve Eun Gyeol plus « choupi » que Nakatsu. Nakatsu avait un côté plus énergique et plus comique -même si, évidemment, il était également très touchant-. Eun Gyeol, et je pense que cela vient de l'acteur, a un côté un petit peu plus doux. Ce sont deux interprétations différentes et à mes yeux les deux se valent. J'avais adoré Ikuta Toma, j'ai également adoré Lee Hyun Woo.

 

Mais tous ces remakes d'Hana Kimi ne font que retourner le couteau dans la plaie -enfin dans le cas de la version taiwannaisse, il s'agit plutôt de faire dix milles autres plaies, de verser de l'essence dessus et d'y mettre le feu , urgh ><- parce qu'à chaque fois, je dois voir cet adorable personnage se faire briser le cœur ET JE N'Y ARRIVE PLUS T.T Vous m'entendez Dramagods ? CA FAIT MAL BORDEL T.T

 

 

Et voilà pour mes numéros 55 à 51 =)

 

Petit indice pour le numéro 50 -waaaah on est bientôt à la moitié!!!- : il s'agit d'un personnage qui a réellement remué ciel et terre pour changer sa destinée.

 

 

아름다운 그대에게.E06.120830.HDTV.H264.450-copie-2

Tag(s) : #Les tops du Guru

Partager cet article

Repost 0