Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

top105bNuméros 60 à 56

 

 

60


Capture-copie-29.PNG

Personnages : Toma Saya & Sebumi Takeru

Acteurs : Erika Toda & Kase Ryo

Drama : Keizoku 2 – SPEC

 

Vous ne le savez peut-être pas, mais j'ai une passion pour Erika Toda. Ce n'est pas spécialement une grande actrice -même si dans SPEC elle est effectivement géniale- mais je la trouve tellement sympathique et tellement jolie que je fangirlise tout à fait dessus. Du coup quand je suis tombée sur ce drama, je me suis lancée tout de suite -et techniquement c'est une saison 2 mais à l'époque je ne le savais pas et je ne m'en suis jamais rendue compte- et j'ai regardé le draa en deux jours. Pourquoi ? Parce que les deux personnages principaux étaient géniaux ! Séparément, ensemble surtout...mais séparément aussi.

 

Donc SPEC en fait, c'est un drama policier dans le domaine du « bizarre » et au centre du drama on a deux flics -Sebumi et Toma- qui sont très différents et, forcément, clashent. Cela paraît assez bateau et, d'habitude, c'est typiquement le genre d'histoire qui ne me parle pas mais, déjà, le scénario de ce drama est plutôt prenant et, ensuite, le duo principal est vraiment génial. D'un côté on a Sebumi qui est du genre coincé -mais pas froid- et de l'autre Toma qui est super intelligente et en a dans le ventre. Toma est complètement bad-ass en fait. C'est un personnage atypique -mais jamais au point d'être agaçant- et super intelligent qui, comme elle sait qu'elle est géniale, ne fait pas spécialement d'effort. Elle est mal habillée, jamais coiffée, elle se goinfre tout le temps mais on s'en fout parce que Toma, elle a le talent pour se passer de l'attitude. La plupart du temps elle fait un peu « pas concentrée » mais lorsqu'elle a coincé le criminel -et elle le coince toujours parce qu'elle est awesome comme cela-, son visage prend une expression ravie et menaçante bien comme il faut. Et bon, comme Sebumi est assez coincé, forcément, il a du mal à la gérer au début... mais au final, il se créé entre les deux une vraie confiance et un respect mutuel -oui, pas de romance au fait- et, tout le long, leurs interactions sont super divertissantes parce que les acteurs sont excellents. Ils ont une dynamique géniale, un super timing et une alchimie qui tue, je les aime >_< C'était la première fois que je voyais Erika Toda dans ce genre de rôle -du coup je l'aime encore plus maintenant-, la première fois que je voyais Kase Ryo -que j'aime tout court du coup- et je ne risque pas d'oublier leur performance dans ce drama ! De tous les duos de jdramas policiers, s'il y en a bien un qui pourrait vraiment me convaincre de regarder dix saisons de leur série, c'est bien celui-là ! -et peut-être aussi celui de Tokyo Dogs qui était peut-être un petit peu moins épique mais que j'adorais quand même-.

 

Et Toma... oh Toma...♥ Si vous n'avez pas vu ce drama, c'est le moment. Je vous recommande aussi le post en anglais de Darkeyedwolf |ICI| qui résume assez bien la situation -et sinon y a aussi mon article...-

 

 

 

59


Capture-copie-30.PNG

 

Personnage : Kamiyama Satoru

Acteur : Sakurai Sho (Bambi)

Drama : The Quizz Show II

 

Encore une saison 2 dont je n'ai pas vu la saison 1... il faudrait que je me rattrape parce qu'il paraît que la saison 1 est meilleure que la seconde mais, en attendant, The Quiz Show II est un drama que j'ai adoré et, dedans, Bambi livre la meilleure de ses performances que j'ai vues à ce jour.

 

Il a le rôle principal d'un présentateur télé amnésique qui, le jour, détruit psychologiquement ses invités pour les mener à avouer leurs plus sombres secrets -wouhou, une émission à laquelle vous rêvez de participer, pas vrai?... mais plus sérieusement, tout le drama je me suis demandé si l'émission était réellement diffusée parce que qui regarderait ce genre de trucs et en tirerait la conclusion « omg, il FAUT que je participe, moi aussi je veux être brisé et humilié publiquement, voire être envoyé en prison *O* » ? - et, la nuit, est maintenu en captivité par son producteur qui, clairement, lui en veut pour un crime dont, malheureusement, Kamiyama ne se souvient pas. Un drama vaguement étrange donc. Mais un super drama, plein de suspens, d'énergie, de surprises et de supers acteurs. Et de Narimiya Hiroki aussi un peu.

 

Bambi est donc Kamiyama et lorsqu'il est devant les caméras -celles de son émission télé dans le drama je veux dire-, Bambi est absolument génial. Au début il paraît tout choupi, tout enthousiaste, il veut juste te poser des questions pour son émission … et puis subitement il commence à sourire de façon menaçante et là tu dis «... courir, je dois courir pour ma vie » mais tu ne peux pas parce que 1- tu as beaucoup trop peur pour cela 2- Bambi est superbe. Dans ce rôle, Bambi fait preuve de beaucoup d'énergie et de versatilité, il capte l'attention et ne la lâche pas. Le personnage est mystérieux, il sait absolument tout de ses « victimes » mais on ne sait rien de lui et on aimerait bien qu'il soit l'invité de sa propre émission afin d'en savoir plus. C'est un personnage que j'ai adoré, une prestation que j'ai adorée, un drama que j'ai adoré, et je ne suis pas prête de les oublier.

 

 

 

58


http://imageshack.us/a/img835/955/cyhmh2011.gif

 

Personnages : Cha Dong Joo & Jang Joon Ha 

Acteurs : Kim Jae Won & Nam Goong Min

Drama : Can you hear my heart ?

 

crédit à kyotimoon@tumblr pour le gif

 

Et si vous voulez tout savoir, sur la liste que j'ai écrite à la main avant de taper tous ces articles, je n'ai pas écrit Cha Dong Joo & Jang Joon Ha mais « CYHMH's OTP » ^^'. La Choupette du drama était absolument adorable -d'autant que j'adore l'actrice- et, en fait, je trouvais qu'elle avait énormément d'alchimie avec les DEUX personnages masculins mais jamais elle ne pourra se mettre en travers de leur amour *O* Il arrive un moment dans le drama où même la rivale -qui est adorable...oui, c'est possible- se résigne parce qu'l devient évident que l'OTP de ce drama c'est ce duo de frères-mais-pas-vraiment. Eh, ils passent plus de temps au lit ensemble à s'échanger des mots d'amour que l'OTP officiel hein !

 

Can You Hear my Heart ? est un drama que j'ai vraiment aimé. Il a ses maladresses mais il a tellement de cœur -justement- qu'au final je lui pardonais ses défauts. Parfois ses intrigues étaient un peu grosses, parfois il se faisait un peu lent, mais j'aimais tellement tous ses personnages que j'étais toujours impliquée et qu'en fait j'ai même déjà revu le drama deux fois en entier depuis que je l'ai terminé. Et j'accumule les fanvids aussi. Sur n'importe quel personnage, n'importe quel pairing, je m'en fous je les aime tous. Pour vous parler un peu de l'histoire, on a essentiellement trois personnages principaux : Bong Woo Ri, une jeune fille qui a perdu sa mère et s'occupe de son père adoptif handicapé, Jang Joon Ha qui était le fils du père de Bong Woo Ri mais a laissé sa famille derrière lui pour se construire une nouvelle vie en tant que frère de Cha Dong Woo, fils de chaebol qui cache sa surdité au monde entier et dont Bong Woo Ri est le premier amour. Ca va, vous suivez ? Si vous devez retenir un truc, je pense, c'est que le thème vraiment central de CYHMH est celui de la famille. Et l'idée est que la « famille » n'est pas un groupe de personnes qui sont liées par le sang mais un groupe de personnes qui s'aiment envers et contre tout, se soutiennent et parfois se disputent, se perdent de vue mais finissent toujours par se retrouver. C'est un thème qui me parle énormément et que le drama traite avec beaucoup de douceur et de sincirété ce qui explique pourquoi il m'a touchée. Mais bref : Cha Dong Joo et Jang Joon Ha.

 

Je pense que ce qui m'a plus dans leur relation -et en vérité non je n'espérais pas qu'ils se jettent l'un sur l'autre- c'est cette idée qu'ils soient plus ou moins l'univers l'un de l'autre. Ce n'est pas tout à fait vrai mais malgré tout, leur relation est leur « bouée de sauvetage ». Lorsqu'il était au plus mal, Dong Joo s'est raccroché à Joon Ha pour survivre et, pour Joon Ha, Dong Joo est la seule personne qui lui offre un amour inconditionnel. Et malgré le fait que ces deux frères se disputent, deviennent rivaux, se retrouvent dans des camps opposés, se blessent l'un l'autre, leur affection n'est jamais remise en cause. Même lorsque l'un se retrouve dans une position où il n'a plus d'autre choix que de « détruire » l'autre pour l'arrêter, jamais leur relation ne disparaît et en faisant du mal à l'autre, ils se font du mal à eux-mêmes. Ils sont nés dans des familles différentes mais l'enfance qu'ils ont passée ensemble, le soutien qu'ils ont trouvé l'un dans l'autre, l'amour fraternel qu'ils se portent, sont indestructibles. Et ça touche mon petit cœur fragile :'( Par ailleurs le fait que Kim Jae Won soit absolument ADORABLE dans le rôle de Dong Joo et que Nam Goong Min soit également très bon -et bordel SO SEXY- dans le rôle de Joon Ha, est un bonus considérable ^-^

 

 

 

57


Capture-copie-32.PNG


Personnage : Kim Pil Sook

Actrice : IU

Drama : Dream High

 

Aw petite Pil Sook, si fragile en apparence mais si forte à l'intérieur ♥

 

Bon, ai-je besoin de vous dire de quoi parlerDream High ? Allez, on ne sait jamais, peut-être que vous êtes nouveaux le monde des Kdramas^^ Donc ce drama, pour faire simple, est l'histoire d'étudiants qui veulent devenir des stars et intègrent une école d'arts pour réaliser leurs rêves. Certains y arriveront, d'autres nons, des amitiés se forment, des couples également, d'autres se défont, tout cela sur fond musical made in Kpop. Le drama n'est pas aussi profond qu'un What's Up et les idoles engagées dans le casting ont un jeu un peu faible mais c'est un drama que j'ai vraiment adoré et qui m'a vraiment marquée.

 

Et parmi les personnages que j'ai adorés : Pil Sook. Alors, vous en avez peut-être déjà vu à Dramaland, mais parfois les dramas aiment mettre leurs actrices -ou leurs acteurs- dans des fat-suits, des « costumes de gros » pour leur donner l'air plus gros qu'ils ne le sont -et généralement c'est super mal fait-. Et généralement ce qu'il se passe c'est que le personnage maigrit et, subitement, tout lui réussit, yay parce que pour avoir une vie cool et avoir des amis il faut être mince, sinon tu peux pas. Y a une limite de poids pour la vie sociale, au dessus de 80 kilos, pas de happy end -et encore, en Corée la limite pourrait bien être 60 kg-, fais un régime feignasse ! Et en général dès que je vois une actrice -ou un acteur- dans un fat-suit, j'ai peur. Mais ces derniers temps, ça a l'air un tout petit peu mieux géré. Enfin le costume fait toujours super faux mais les dramas essaient de nous dire que, quand même, on peut être enveloppée et trouver le prince charmant. Et Pil Sook est le premier personnage que j'ai vu se trouver dans cette situation dans un Kdrama. Elle perd beaucoup de poids à un moment donné du drama mais au final son prince charmant n'avait pas attendu cela pour tomber amoureux d'elle [spoiler] et à la fin, lorsqu'elle a repris, ils sont toujours ensemble [/spoiler]. Et, qui plus est, Pil Sook ne cherche jamais à renier ce qu'elle était ! Dans beaucoup de dramas on voit des personnages « devenus beaux » qui cherchent à effacer toute trace de leur passé mais pas Pil Sook. Pil Sook était bien dans sa peau lorsque le monde entier la trouvait trop grosse et elle n'a pas l'intention de traiter son passé comme quelque chose de honteux. Yay pour Pil Sook ! Et en général ce personnage fait preuve de beaucoup de force intérieure tout en ayant une attitude très douce, ce que j'ai adoré. Ajoutez à cela le choupisme absolu et la voix d'IU et moi je ne réponds plus de rien ♥ dans mes bras pitite poupinette ♥

 

 

 

56


Capture-copie-31.PNG

Personnage : Ran

Actrice : Ha Hwang Haiyen

Drama : Flowers for my life

 

Flowers for my life : parce qu'il fallait bien qu'on y arrive un jour.

 

Après tout, c'est mon Kdrama préféré donc, forcément, il allait sortir. Et Ran est un personnage qui est encore très présent dans ma mémoire et le sera encore probablement très longtemps. Dans le drama, elle est la toute première amie de l'héroïne en fait. En effet l'héroïne de Flowers for my life -brilamment interprétée par Kang Hye Jung- est assez atypique on va dire... elle est quelqu'un de très détaché qui a du mal à communiquer avec les gens et elle passe plus de temps avec des cadavres -ses parents tiennent une maison funéraire et, après cela, elle commence à bosser dans un hôpital et prend ses déjeuners dans la morgue- qu'avec des personnes en vie. Je ne vais pas parler d'elle en détails -parce qu'on en aura l'occasion plus tard dans ce top ^^- mais donc, en gros, elle est assez asociale. Et au contact de notre héros -dont on reparlera aussi plus tard... non parce que si je pouvais, TOUS les personnages de ce drama seraient sur ma liste en fait-, notre héroïne apprend à s'intéresser un petit peu plus aux gens. Sauf que comme elle a très peu d'expérience dans le copinage, elle a beaucoup de mal à s'exprimer. Et cela tombe bien : Ran ne parle pas la langue.

 

Ran est une jeune femme vietnamienne qui s'est retrouvée dans un mariage arrangé avec un Coréen et qui, du coup, vit en Corée. Elle ne parle pas un mot de Coréen donc elle n'a pas d'amis et, en fait, les gens l'évitent et se moquent d'elle en raison de sa nationalité. Même son mari l'ignore, l'ayant épousé sans amour. C'est une jeune femme timide mais enjouée et lorsqu'elle rencontre Ha Na -l'héroïne- il se créé un lien entre les deux jeunes femmes. Au début elles communiquent sans véritable dialogue tandis que Ran apprend à Ha Na à chanter une berceuse vietnamienne mais chacune comble un peu la solitude de l'autre. Puis, au fil du drama, elles arrivent quand même à communiquer avec des mots et elles se rapprochent. C'est une très très jolie relation entre deux personnages qui, pour des raisons différentes, n'arrivent pas à communiquer avec les autres et se sentent « étrangères ». Comme vous le savez, j'ai un gros faible pour les bromances -parce qu'elles signifient souvent deux fois plus de bishottitude sur mon écran, parce que le mot « bromance » sonne mieux que « sismance » et parce que j'aime cela- mais cela ne veut pas dire que je n'apprécie pas une relation amicale entre filles quand un drama m'en propose une jolie ! Une relation bien écrite est une relation bien écrite et si la relation est belle, elle me touche. Celle-là m'a touchée.

 

Et maintenant pour causer spoilers : [spoiler] OH.MY.GOD.RAN T____T La mort de Ran est une des morts les plus INJUSTES que Dramaland T.T Lorsque le drama nous annonce sa mort, j'en ai pleuré de rage ! Pas contre le drama parce que sa mort avait un intérêt scénaristique -non parce que des dramas qui tuent des personnages « juste parce que » il y en a et c'est rageant- mais contre le monde en général. Pauvre pauvre Ran ! Rejetée par son nouveau pays, par son mari. Elle venait de se trouver des amis, elle venait de tomber enceinte -son seul rêve- alors qu'elle pensait ne jamais pouvoir tomber enceinte et elle perd son bébé et meurt à l'hôpital ? WHY MONDE CRUEL ? T.T Et si je dis que cette mort à un sens dans le scénario c'est parce que la mort et le deuil sont les thèmes principaux du drama et que cette mort en particulier, en plus, permet à Ha Na de prendre conscience de ce que veut dire « perdre un être cher », elle qui jusque là ne comprenait pas la gravité de la mort... mais pauvre, pauvre, pauvre Ran ! Je me suis sentie tellement mal, j'en ai pleuré pendant des heures ! Et à la limite j'ai plus pleuré pour Ran que pour Ho Sang parce qu'Ho Sang avait une mort annoncée, il s'y est préparé -autant qu'on puisse s'y préparer-, ses proches s'y étaient préparés -idem- mais Ran c'était tellement soudain...et encore une fois : tellement injuste. Je ne m'en remets pas. En plus vu que la série a le don pour faire que son spectateur s'attache aux personnages, ça a fait encore plus mal... bref... cessons d'en parler T.T [/spoiler]

 

 

 

Et voilà, c'était mes numéros 60 à 56 =)

 

Petit indice pour le numéro 55 : il s'agit de deux femmes de tête engagées dans une lutte sans merci pour le pouvoir.


Tag(s) : #Les tops du Guru

Partager cet article

Repost 0