[TOP105] Personnages de dramas marquants - Numéros 70 à 66

Publié le 23 Mai 2013

 

top105bNuméros 70 à 66

 

 

70

Personnage : Katsuyama Jun

Acteur: Ahn Hyung Joon

Drama : Bridal Mask


Capture-copie-22.PNG

 

Je ne sais plus si je vous l'ai déjà dit mais, croyez-moi, cela va revenir, j'ai un gros gros faible pour la figure du garde du corps dans les dramas -dans la plupart des fictions de toute façon-. Ces personnages silencieux qui sont toujours dans l'ombre et font passer la vie de la personne qu'ils protègent avant la leur, je trouve cela attirant. D'autant que, clairement, les dramas aussi aiment ces personnages et s'arrangent toujours pour les choisir beaux, mystérieux et charismatiques. Oh et à Dramaland les gardes du corps sont TOUJOURS amoureux de la personne qu'ils protègent du coup ces personnages sont de véritables concentrés de passion silencieuse, de frustration et de sacrifice... c'est beau tout cela. Et Katsuyama ne fait pas exception à cette règle.

 

Donc dans Bridal Mask, on a ce personnage d'Ueno Rie, une Coréenne passée du côté du Japon -l'histoire se déroule pendant la période d'occupation Japonaisse- qui tombe sous le charme du héros sans savoir qu'il est l'homme masqué qu'elle est censée détruire. Au début ce n'est pas un personnage supra-développé mais elle a une certaine classe et peu à peu son personnage se fait plus complexe et c'est un personnage que j'ai beaucoup aimé. Par ailleurs, à ses côtés, on trouve Katsuyama, son garde du corps qui a pour particularités d'être très grand, de ne pas être très bavard et d'être une machine à tuer terrblement efficace. Pendant une bonne partie du drama, il m'a honnêtement fait peur. Mais encore une fois, ce sont tous les sentiments refoulés exprimés simplement par les regards qu'il porte sur Rie qui m'ont conquise. Je trouve ce genre d'histoires tellement tragiques parce que le garde du corps n'est même pas vraiment censé être une personne, il n'est qu'une ombre. Et si au début du drama Ahn Hyung Joon joue très bien l'impassibilité totale, il arrive également par la suite à apporter des nuances à son personnage, même sans parler. Ce n'est pas exactement un personnage de premier plan mais il a su attirer mon attention, la garder et me touher.

 

[spoiler] Oh et la fin T.T Enfin ce n'est pas tout à fait triste j'imagine...au moins, il survit ! Non parce que j'étais certaine qu'il choisirait Rie à la fin, quitte à se retourner contre son employeur mais j'avais vraiment peur qu'il en meurt. Parce que c'est aussi la tragédie de ce genre de personnages dans les dramas : bien souvent ils ne vivent vraiment que pour la personne qu'ils protègent et du coup offrir leur vie pour sauver cette personne est une évidence, surtout s'il y a des sentiments dans l'affaire. Du coup j'avais peur et je suis heureuse qu'il ait survécu mais d'un autre côté, lorsque Rie et lui se disent adieu, j'ai eu mal au cœur parce que même si je me doutais, bien sûr, qu'ils n'allaient pas aller faire des bébés ensemble dans un autre pays, c'était juste triste de voir Katsuyama perdre la personne pour qui il a tout laissé derrière lui.... cela dit leur dernière scène était très joliment écrite.[/spoiler]

 

 

 

69


123327_chije.jpg

Personnage : Katase Ryo

Acteur: Kimura Takuya

Drama : A million stars falling from the sky

 

Tous les personnages de ce drama sont mémorables mais, clairement, celui que j'ai le plus retenu est Katase Ryo... et, bon, Kimura Takuya y est probablement pour beaucoup. Non parce qu'aussi complexe que soit le personnage -et il l'est-, je ne peux que reconnaître que voir Kimutaku, avec son charme habituel, mettre autant de bonne volonté à embrasser/coucher avec les personnages féminins -dans le drama- était un bonus. N'empêche que le personnage était très intéressant à la base.

 

A ce jour Katase Ryo est probablement le rôle le plus sombre de KimuTaku -qui de toute façon ne joue que très rarement des personnages sombres...le seul autre de ces rôles qui soit réellement ambigu, je trouve, est celui de Sleeping Forrestmais sinon, il est surtout resté du bon côté de la Force- mais Katase Ryo n'est pas tant mauvais qu'il est tragique. C'est un personnage qui a perdu son humanité, traumatisé par une enfance dont il ne se souvient même plus. Il a perdu toute capacité d'aimer -du moins il le croit- et toute compassion pour ses semblables. On a l'impression qu'il est détaché du reste de l'humanité et, pour lui, les autres ne sont que des jouets avec lesquels il peut s'amuser à sa guise. J'ai vu ce drama il y a un moment maintenant -et j'ai du mal à le revoir parce qu'aussi génial soit-il, il est assez sombre- mais dans mon souvenir, Katase Ryo ne manipule pas les autres spécialement pour obtenir quoi que ce soit, je pense qu'il le fait surtout pour tromper son ennui et ressentir une impression de pouvoir. Sur ce, intervient notre personnage féminin, Yuko -brillament interprétée par Fukatsu Eri- qui, peu à peu, va percer sa carapace. Mais on est pas dans un drama où l'arrogant bad boy devient gentil après un coup de baguette magique de sa Choupette adorée. Leur histoire d'amour est sombre, passionnée et a un parfum d'espoir mais au final, si elle rend Ryo plus humain, cette nouvelle humanité pourrait bien être sa perte.

 

Le drama multiplie les personnages « gris » et blessés, c'est ce qui le rend intéressant, et Ryo, au centre de tout cela, est fascinant, charmeur, dangereux et tragique. Kimura Takuya est très bon dans ce rôle et pour tout vous dire, j'aimerais vraiment le voir jouer ce genre de personnages à nouveau. Je ne me lasserai jamais de le voir se jouer plus ou moins lui-même à l'écran, j'adore absolument le naturel avec lequel il aborde la plupart de ses rôles, mais j'aimerais à nouveau voir de sa part une performance telle que dans A million stars falling fron the sky.

 

 

 

68


49daysstyle.jpg

Personnage : Le scheduler

Acteur: Jung Il Woo

Drama : 49 days

 

49 days est un drama fantastique dans lequel une jeune fille meurt par erreur et se voit offerte une seconde chance, une possibilité de survie si elle remplit certaines conditions. Dans ce drama, Jung Il Woo joue le « scheduler »...une sorte de collecteur d'âmes ? Il a un planning et il est chargé de faire passer les âmes des personnes mortes « de l'autre côté » -où se trouve Dieu seul sait quoi-. Sauf que la Choupette fout un petit peu son planning en l'air, ce qu'il voit d'un très mauvais œil, surtout qu'en plus c'est à lui de la surveiller maintenant ! Le Scheduler n'est pas un personnage principal au début du drama mais il devient plus important par la suite et, pour des tas de raisons, il est mon personnage favori du drama. Et comme je ne serais pas moi si je ne rentrais pas dans les détails, voici les raisons pour lesquels j'aime ce personnage :

 

- les cheveux de Jung Il Woo … enfin bon, le reste de Jung Il Woo aussi mais surtout ses cheveux. Sa coupe n'a pas convaincu tout le monde mais personnellement je l'aimais beaucoup. Bon puis aussi Jung Il Woo est un acteur très « capable » on va dire. Au début du drama sa tendance à surjouer m'avait fait un peu peur mais lorsqu'il se calme, il devient vraiment bon et lorsqu'il a fallu qu'il me brise le cœur, il a réussi haut la main ! … yay

 

- sa relation avec la petite Choupette de service. Dès le début, elle s'attache à lui et c'est compréhensible : il est la seule personne qui soit au courant de sa condition, la seule personne à qui elle puisse se confier, demander de l'aide ou des conseils. Le souci c'est que lui n'a absolument pas l'attention de socialiser avec elle. Mais peu à peu, bien qu'il dise le contraire, il est évident qu'il s'attache à elle. Leur relation est touchante et jolie, on a l'impression de le voir peu à peu s'attacher à un chiot égaré dont on lui aurait confié la garde sans son accord mas qui est trop adorable pour qu'il ne finisse pas par l'aimer. Bon c'est un tout petit peu plus complexe que cela mais en gros... par ailleurs [spoiler]leur dernière scène ensemble est vraiment belle...elle est très silencieuse mais lorsqu'il vient la chercher pour la faire passer dans l'autre monde et qu'ils échangent un dernier sourire sans pouvoir s'empêcher de pleurer un peu, leurs derniers regards expriment beaucoup de choses. Il est triste de la voir partir mais heureux qu'elle parte en paix, elle lui est reconnaissante d'avoir été son ami, son soutien....*need mouchoir T.T*[/spoiler].

 

 

- son histoire personnelle...plus ou moins ? Je vais expliquer. Comme on l'apprend très vite, le Scheduler n'est pas « né » Scheduler, il n'a pas été créé pour occuper cette fonction. Avant cela, il était une personne mais il est mort et a perdu ses souvenirs dans l'affaire. Il est devenu le Scheduler et doit en gros collecter son quota d'âmes avant de pouvoir trouver sa propre paix. Son histoire personnelle est assez triste -et en même temps vu qu'elle se termine forcément par sa mort, elle ne risquait pas d'être une rendition de Barbie au pays des Bisounours Happy- et un peu rageante aussi -parce que je n'y avais pas fait vraiment gaffe en regardant le drama la première fois mais Ae-Rin m'a fait remarquer, et elle a raison, que le Scheduler est un peu mort de connerie quand même-. Mais ce que j'ai aimé ce n'est pas tellement son histoire passée mais plutôt la façon dont, à partir de cette histoire, il envisage l'avenir. Il a, dans l'épisode 19, un des plus jolis « discours » que j'ai vus dans un drama. Ce n'est même pas quelque chose de compliqué mais c'est joli. Pour celles qui ont vu le drama : [spoiler] je pense à ses adieux à Yi Kyung... j'ai adoré sa vision de l'amour, de la mort, j'ai trouvé cela réaliste et beau [/spoiler].

 

 

Bref pour ces trois raisons -surtout la première- j'adore ce personnage.

 

 

 

67


4.PNG

 

Personnage : Jang Bin

Acteur: Chun Jung Myung

Drama : Fashion 70's

 

Et non, je ne comprends toujours pas comment certaines personnes ont pu ne PAS avoir le « 2ndlead syndrome » en regardant ce drama. Et ce n'est même pas juste parce que Jang Bin est un super personnage, c'est aussi que le personnage masculin principal fait de la concurrence au tofu niveau fadeur. Mais de toute façon ce drama c'est un peu LE drama des seconds rôles parce qu'en gros on a un carré amoureux et dedans les deux personnages principaux sont aussi fades/mous l'un que l'autre -en cela ils forment un excellent couple d'ailleurs- alors que les deux autres sont excellents...d'ailleurs j'ai mis Jang Bin dans le classement parce qu'il m'est resté un peu plus en mémoire que Jun Hee -le second rôle féminin-, rapport à ses abdos, mais en fait Jun Hee était tout aussi intéressante. En fait elle était même le personnage le plus tragique de tout le drama et elle m'a brisé le cœur...donc en fait je vais parler d'elle aussi.

 

Déjà, Fashion 70s :dontesque ? Ce drama commence pendant la guerre de Corée et on suit le destin de quatre enfants. Une petite fille insouciante et à la famille aisée (l'héroïne, l'ancienne Jun Hee devenue Kang Hee), son amie à la situation nettement plus difficile (Kang Hee, la future Jun Hee, celle que j'aime), un fils de général qui cherche l'approbation de son père (le héros) et un petit garçon partageant une relation difficile avec sa mère styliste (Bin). Suite à une introduction qui vous brisera le cœur si vous en avez un -et bravo aux deux petites actrices pour cela-, les deux gamines sont en gros échangées. Jun Hee grandit donc avec toutes les richesses dont aurait du profiter notre héroïne et on pourrait penser que, du coup, elle a eu de la chance mais en vérité elle passe toute sa vie à essayer de vivre à la place de quelqu'un qu'elle croit mort sans jamais être à la hauteur. Elle fait de son mieux mais l'homme qu'elle aime est hanté par le souvenir de son amie et le père qu'elle aime de tout son cœur ne peut s'empêcher de penser à sa petite fille disparue. Après être devenue Jun Hee, Kang Hee a vécu toute sa vie sous l'ombre de la véritable Jun Hee, essayant de toutes ses forces d'obtenir une affection qui ne lui sera jamais tout à fait accordée. Et lorsque tout commence à s'écrouler autour d'elle, lorsqu'elle commence non seulement à se rendre compte que sa vie est une illusion mais, en plus, à perdre cette illusion, comment ne pas avoir le cœur brisé de voir toute son existence lui filer entre les doigts ?

 

Quant à Bin, c'est le genre « bad boy au grand coeur » qui n'a vraiment -mais alors vraiment- pas de pot. Du coup, déjà, il me faisait de la peine. Sa relation avec sa mère est plus que chaotique, la femme qu'il aime est amoureuse de son meilleur ami et essentiellement, il n'a personne sur qui compter. A l'exception de ce meilleur ami justement et une des choses que j'aime beaucoup à propos de ce drama c'est que malgré le fait que les deux personnages masculins soient rivaux, l'affection qu'il y a entre eux n'est jamais remise en cause. Par ailleurs Peen est un personnage très direct, ce qui fait du bien et juste...quelqu'un de bien. En fait. Mais bon, au final je pense que si j'ai aimé ce personnage, tout de même, c'est que malgré son assurance et ses allures de bad-boy -qu'il n'est jamais vraiment finalement- on avait toujours l'impression qu'il avait besoin que quelqu'un le prenne de ses bras... et je me serais bien portée volontaire d'ailleurs ! D'autant que l'héroïne, elle, refusait. Non sérieusement, à un moment donné, alors qu'il est sur le point de toucher le fond et a besoin de réconfort, il lui sorte « Prends-moi dans tes bras » et elle refuse. WHY ? T.T SOMEONE GIVE THAT PUPPY A HUG T.T

 

 

 

66

 

Capture-copie-23.PNG

Personnage : Joo Wal

Acteur: Yun Woo Jin

Drama : Arang and the magistrate

 

Oh Joo Wal :'(

 

Je suis désolée, je n'ai vraiment pas de personnages très joyeux à vous proposer dans cet article -je vous rassure : cela s'arrange dans le prochain-... mais... Joo Wal :'( Il m'a fait tellement de peine ce personnage ! Pourtant au début du drama, rien ne le prédisposait spécialement à me marquer comme cela mais... il y a quelque chose chez lui qui m'a vraiment touchée.

 

Pour parler un peu du drama lui-même, il s'agit d'un sageuk fantastique dans lequel Arang, une jeune fille morte dont le fantôme erre sur terre sans souvenirs, et Eun Oh, un jeune magistrat peu enthousiaste qui peut voir les esprits, s'allient pour découvrir qui était Arang et comment elle est morte. Et Joo Wal est un jeune seigneur qui fait partie du passé d'Arang et dont, pendant une grande partie du drama, on ne sait pas grand-chose. Joo Wal c'est avant tout un personnage très seul qui a cherché à combler son existence vide avec l'amour de la mauvaise personne. Pour un peu d'affection, il a laissé sa vie entre les mains de quelqu'un d'autre mais ce quelqu'un d'autre était la mauvaise personne et au final Joo Wal se retrouve avec rien. Je ne peux pas vous en dire trop, malheureusement, car ce serait vous spoiler -ce qui serait triste parce que le drama puisse son intérêt en grande partie dans son suspens- mais en gros c'est un personnage vraiment tragique que je n'ai pas pu m'empêcher de plaindre. Et Yun Woo Jin interprète le personnage avec juste ce qu'il faut de fragilité pour me faire mal au cœur.

 

Maintenant pour celles qui ont vu le drama : [spoiler] je pense que le moment où j'ai vraiment failli mourir est celui où Joo Wal se rend compte de toutes les horreurs qu'il a commises. La solitude du personnage n'excuse absolument pas tous ses mauvais choix mais je trouve le moment où il comprend sa situation absolument déchirant parce que :

 

- il se rend subitement compte qu'il est devenu un monstre. Le fait d'avoir perdu la mémoire entre chaque meurtre ne le libère pas de sa responsabilité et, justement, le fait qu'il se souvienne de tout d'un seul coup, rend le poids de sa culpabilité nettement plus lourd, écrasant même.

- il réalise également qu'il est devenu un monstre pour les mauvaises raisons ou, plutôt, la mauvaise personne car Evil Mommy l'a manipulé tout le long, tirant parti de son cruel manque d'affection pour lui faire commettre les pires actes.

- en plus d'avoir échangé son humanité contre quelques miettes de -fausse- affection, Joo Wall a causé (plus ou moins) la mort de celle qui aurait pu vraiment l'aimer sans rien lui demander en retour. Et pire encore, lorsqu'elle revient en tant qu'Arang, il ne la reconnaît pas et lui fait à nouveau du mal.

 

Bref, Joo Wall a énormément sur la conscience. Et ce n'est pas un personnage qui n'a pas eu le choix, il aurait pu faire le bon choix, le choix honnête, mais il s'est montré trop faible, trop lâche pour cela. Mais ses mauvais choix lui pèsent tellement qu'il est difficile de ne pas ressentir de la pitié à son égard. Et même si son suicide m'a fait de la peine, même si le suicide n'est jamais une issue que je considère être une solution, je suis contente qu'il se soit vu octroyé une chance de rédemption au final^^ [/spoiler]

 

 

Pfiou, et voilà, c'était mes numéros 70 à 66 =)

 

Petit indice pour le numéro 65 : Where are those happy days ? They seem so hard to find...

 


Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :