Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

top105bNuméros 75 à 71

 

 

75

Personnage : J

Acteur: Narimiya Hiroki

Drama : Bloody Monday 1 & 2


Capture-copie-18.PNG

 

Bon j'ai inclus la saison 2 mais honnêtement le personnage que j'ai vraiment aimé est celui de la saison 1. La raison pour laquelle je compte la saison 2 est que dans cette saison 2, J a les cheveux blancs, que c'est absolument superbe et que cette image d'Hiroki Narimiya avec les cheveux blancs sera à jamais gravée dans mon esprit... mais c'est purement physique parce qu'autrement le personnage a quand même drôlement perdu de sa superbe dans la saison2, Parlons donc de lui dans la première saison.

 

Bloody Monday est un drama à suspens dans lequel Miura Haruma joue un jeune hacker de génie que le gouvernement recrute pour lutter contre une menace terroriste … et la menace terroriste, c'est Hiroki Narimiya en gros. Enfin J. Mais ce qui rend J mémorable est en grande partie Hiroki Narimiya. Disons que ce qui fait de J un méchant intéressant c'est le plaisir évident qu'il prend à faire ce qu'il fait. Et ce qui le rend menaçant c'est qu'il est très décontracté, plaisante, bouffonne presque même parfois mais se le permet parce qu'il a les cartes en main pour. Il a de quoi faire de gros dégats et ça l'éclate. En clair il donne l'impression d'être une bombe qui peut exploser à tout moment, pas parce que c'est comme cela que c'est planifié mais parce que la bombe a envie d'exploser et, surtout un coup de tête, peut décider « go ! ». Et la raison pour laquelle dans la saison 2 le personnage ne fonctionne jamais aussi bien, selon moi, c'est qu'on a jamais l'impression qu'il a suffisamment de pouvoir ou suffisamment la volonté de s'en servir si bien qu'il perd beaucoup de son intérêt. Mais ce problème n'existe pas dans la saison 1 et Hiroki Narimiya a tellement de charisme qu'il fait de J LE personnage de Bloody Monday à retenir selon moi.

 

 

 

74

Personnage : Dal Ja (& Tae Bong)

Acteurs: Chae Rim (& Lee Min Ki)

Drama : Dal Ja's Spring


Capture-copie-19.PNG

 

Oui, j'ai mis Tae Bong entre parenthèse.... Oh, Min-Ki sauras-tu me pardonner ? T__T Mais le fait est que malgré tout ce que ce personnage a de parfait et tout le charme de Lee Min Ki -en général et- dans ce drama, le personnage n'est pas aussi marquant à mes yeux que celui de Dal Ja. Et, oui, à eux deux ils forment un OTP charmant et c'est pour cela que je cite tout de même Tae Bon mais, au final, c'est bien Dal Ja qui est au centre du drama -et en même temps son nom est dans le titre donc c'est un indice quand même-.

 

Donc Dal Ja est une jeune femme qui a un petit peu plus de la trentaine, une jolie carrière mais très peu d'expérience en amour si bien qu'elle se fait avoir par un playboy et pour se venger -mais aussi grâce à l'intervention de notre ami l'alcool- elle engage une sorte de gigolo -Lee Min Ki-. Et puis elle rencontre aussi le Prince Charmant entre temps si bien que sa vie amoureuse déserte devient rapidement un petit peu trop mouvementée...

 

Ah Dal Ja ! Dal Ja et sa naïveté, Dal Ja et ses cheveux, Dal Ja et ses fringues que je voudrais voler mais que je ne pourrais jamais porter à moins de perdre -au moins- dix kilos et trois bonnets de poitrine... tout cela quoi. Dal Ja c'est surtout un personnage qui a beaucoup évolué, pas dans le drama -enfin si, aussi- mais surtout dans mon estime. La première fois que j'ai regardé le drama, j'ai trouvé le personnage sympa. Au fil du temps, en y reprensant, il a commencé à m'agacer parce que, tout de même, pour son âge elle me semblait bien naïve -oh et vivre un an avec Pepper n'a pas aidé parce que Dal Ja et Makino d'Hana Yori Dango sont deux des grandes bêtes noires de Pepper- ? Mais finalement j'ai vieilli moi aussi -il faut bien T.T- et je commence à mieux la comprendre. Bon, je n'ai encore que 24 ans mais je me rends compte que je ne capte absolument rien aux relations amoureuses, c'est un monde qui m'est tout à fait étranger, opaque, et qui me fait donc un peu flipper. J'ai plus d'expérience et suis moins naïve que Da Ja pour tout ce qui touche au sexe mais sentimentalement parlant, je suis à peu près là où elle en est et si ma vie continue telle qu'elle a commencé, je vais probablement devenir une Dal Ja moi aussi ! Et si cela signifie que l'univers vva m'envoyer un Min-Ki, je prends, mais je ne le sens pas... Enfin en tous cas, ce que j'essaie de dire, c'est que je comprends pourquoi certaines personnes trouvent le personnage frustrant -il l'est souvent de toute façon- mais que malgré tout, je le trouve attachant et arrive à m'y identifier. Et même si certaines personnes ne supportent pas Dal Ja, je n'ai encore trouvé personne ayant vu le drama et oublié le personnage^^

 

 

 

73

Personnage : Kang Hyun Min

Acteur: Choi Si Won

Drama : The King of Dramas


Capture-copie-20.PNG

 

Oh Siwon ! Je vous mets au défi de regarder ce drama et de ne pas tomber sous le charme de Siwon ! Pas parce qu'il y est spécialement sexy ou élégant mais parce qu'il y met tellement de bonne volonté à se ridiculiser qu'il en devient parfaitement irrésistible. Bon, bon, bien entendu, tout le monde a sa propre opinion et j'imagine que certaines personnes resteront imperméables à la prestation de Siwon mais ce serait dommage quand même parce que j'ai l'impression que ce serait passer à côté de très nombreux fous rires.

 

Dans King of Dramas une scénariste débutante et idéaliste travaille sur son premier drama avec un producteur de légende désormais déchu qui veut retrouver sa place dans le business. Il est connu pour être un producteur de génie mais également un être humain détestable et froid qui ne réfléchit qu'en termes de profit. Forcément lui et l'héroïne ne cessent de clasher et je pense que vous savez où tout cela veut en venir. Honnêtement, si King of Dramas commençait très fort, il a fini par me décevoir. Mais le personnage qui ne m'a jamais déçue, c'est Kang Hyun Min, le personnage de Si Won. Hyun Min est  paresseux, égoïste, cupide, vain, assez bête ...et il est hilarant. Parce qu'au fond ce n'est pas vraiment quelqu'un de mauvais, il est juste vraiment imbus de lui-même. Et au fil du drama, même s'il ne fait pas un virage à 180°, il prend conscience qu'on peut bosser pour autre chose que de l'argent et que s'il veut être apprécié du public, il faudra qu'il fournisse des efforts et cesse de se contenter des avantages que lui offrent son physique. De tous les personnages du drama, c'est celui qui m'a le plus marquée parce qu'à chaque fois qu'il était à l'écran, je SAVAIS que la scène allait me plaire. Et le personnage en soi est très drôle mais il faut rendre à Si Won ce qui appartient à Si Won : il était excellent. Je ne dis pas qu'il méritait un oscar mais il met tellement de bonne volonté à se ridiculiser et à se moquer de lui-même -car entre Hyun Min et Si Won, le parallèle est assez vite fait...et non je ne dis pas que Si Won n'a rien d'autre à offrir que son physique, King of Dramas a une fois de plus démontré le contraire, mais Hyun Min ressemble à l'exagération de l'image que renvoie Si Won pour qui ne le connait pas trop-.

 

S'il y a une chose à retenir dans ce drama, pour moi, c'est Si Won dans le rôle de Hyun Min et je le remercie pour tous les fous rires, vraiment ! Je vous invite également à lirel'avis de Kaa sur le drama. Il contient des spoilers et je ne suis pas aussi dure qu'elle avec le drama -même si je partage essentiellement son avis- mais c'est une lecture agréable qui nous rappelle une fois de plus que Si Won était excellent dans ce drama !

 

 

 

72

Personnages : Lee Cha Don / Ji Se Kwang / Eun Bi Ryung

Acteurs: Kang Ji Hwan / Park Sang Min / Oh Yoon Ah

Drama : Incarnation of Money


Cin.png

 

Trois personnages d'un coup... mais c'est que c'est difficile de les citer les uns sans les autres. Encore que Ji Se Kwang pourrait probablement avoir sa place dans le classement pour toutes les crises de nerfs qu'il a failli provoquer chez moi. J'ai haï ce personnage ! Mais reprenons au début.

 

Donc Incarnation of Moneyc'est l'histoire de Cha Don qui, lorsqu'il était jeune et portait un autre nom, avait des parents pétés de thunes. Mais son père est assassiné par Ji Se Kwang. Eun Bi Ryung, amante du père de Cha Don et de Ji Se Kwang ne trempe pas dans le meurtre lui même mais couvre Ji Se Kwang et donne un faux témoignage qui contribue à envoyer pour le meurtre du père de Cha Don : la mère de Cha Don. Du coup, de façon compréhensible, Cha Don a un petit peu la haine contre Ji Se Kwang et Eun Bi Ryung -ainsi que d'autres personnages mais je ne les cite pas parce qu'ils m'ont nettement moins marquée-. Des années plus tard, il cherchera à se venger et ce qui est intéressant dans ce drama, en grande partie, c'est la dynamique entre ces trois personnages.

 

Des trois Lee Cha Don est probablement celui que je trouve le moins mémorable, étrangement, et je pense que c'est parce qu'il a un profil un petit peu plus typique que les deux autres ? Il a bien une période un peu dark mais elle est -malheureusement- survolée et après cela il tombe dans une catégorie de héros un tout petit peu plus classique. Néanmoins il est attachant et charismatique, en grande partie grâce à l'excellente interprétation de Kang Ji Hwan.

 

Ji Se Kwang, tout aussi bien interprété par Park Sang Min, est un personnage que j'ai trouvé absolument rageant parce que c'est un monstre mais qu'il croit être un sain. Le voir commettre horreur après horreur mais toujours se trouver une justification, toujours se penser dans le droit, c'était très difficile pour mes nerfs. Les autres antagonistes commettaient des actes également immoraux mais ils se rendaient au moins compte de ce qu'ils faisaient et de pourquoi ils le faisaient alors que Ji Se Kwang s'était construit une image de héros et s'était aveuglé tout seul. Mais du coup sa lutte contre Lee Cha Don était d'autant plus intéressante parce que les deux personnages ne s'affrontaient pas simplement sur une question de survie/vengeance mais également sur des idéaux. Leurs méthodes et leurs visions de la justice étaient tout à fait différentes et, comme les personnages étaient à intelligences égales, cela donnait un affrontement passionant.

 

Eun Bi Ryung est un personnage, en revanche, que j'ai eu énormément de mal à détester. Elle a trempé dans les actes ayant détruit la vie de Cha Don, s'est enivrée de son argent et de son pouvoir mais n'atteint jamais réellement le bonheur parce que, déjà, elle n'est que trop consciente de ce qu'elle a fait et s'en sent coupable et parce qu'ensuite, l'argent et le pouvoir n'étaient pas ses motivations de base. Eun Bi Ryung est un personnage motivé par l'amour tout le long, un amour qui la rend pathétique et qu'elle n'arrive jamais à obtenir. Cela ne rend pas ses actes plus excusables pour autant mais par contre, ça lui donne un aspect plus humain et, ça lui donne une possibilité de rédemption. J'ai du coup beaucoup aimé sa relation avec Lee Cha Don parce que plus il la côtoie, plus, comme moi, il commence à la prendre en pitié. Et l'interprétation d'Oh Yoon Ah était très bonne, ce qui aide pas mal^^

 

Incarnation of Money a encore des tas de personnages mémorables mais, en plus de Kwon Hyuk dont j'ai déjà parlé, le trio Lee Cha Don/Ji Se Kwang/Eun Bi Ryung est ce que j'ai le plus retenu =)

 

 

 

71

Personnage : Yong Tae Mu

Acteur: Lee Tae Sung

Drama : Rooftop Prince


Capture-copie-21.PNG

 

^^' Oui, cela paraît bizarre, j'ai choisi le personnage le plus nul de ce drama et je l'ai foutu dans ma liste des personnages dramatesques les plus marquants... je suis désolée, je n'y peux rien, il est TELLEMENT nul que je n'arrive pas à m'en défaire ! C'est le mec tu sens qu'il veut être méchant et faire le mal mais il n'est tellement pas doué qu'il en devient pathétique et qu'honnêtement j'en avais presque de la peine pour lui. Vous savez la chanson de Rihanna qui dit « Cause I'm so bad but I'm so good at it » ? Eh bien il pourrait la réécrire en « Cause I'm so bad but I'm so really really really lame at it (really) ».

 

Mais reprenons au début. Rooftop Prince est un drama Coréen de type « comédie romantique » qui implique également un voyage spatio-temporel. Au début du drama notre héroïne voit débarquer dans son salon un roi de Joseon et trois des plus adorables compagnons existants -sérieusement ils sont adorables-. A partir de là se développe une amitié puis une histoire d'amour avant que le drama ne vire chelou et vaguement répétitif. C'est un drama plutôt sympa, meilleur dans sa première partie que dans sa dernière ligne droit mais essentiellement divertissant. Il y a une antagoniste principale qui est assez mauvaise dans son genre et dont on passe la totalité du drama à souhaiter la mort mais au final, j'ai surtout vraiment retenu Tae Mu. Tous les autres personnages auraient du me marquer plus mais pff, des rivales reloues sérieusement, on en a vu combien ? OK j'ai eu envie de la buter mais ce n'est pas la première fois que cela m'arrive. Bon par contre j'admets que les trois compagnons du roi auraient probablement du se retrouver à cette place 71 au lieu de Tae Mu. Mais sérieusement pauvre, pauvre Tae Mu ! A quelques occasions, exceptionnellement, il arrivait à faires quelques dégats parce que les personnages principaux -surtout l'héroïne- se montraient plus cons que lui mais sinon, malgré tous ses efforts, il ne semblait jamais être une réelle menace et quelque part, honnêtement, j'ai presque trouvé cela attrendissant. Je pensais qu'avec le temps je zapperais ce personnage mais en fait il m'est resté en tête comme l'un des antagonistes les plus foireux de l'histoire du Kdrama ^^'

 

 

Et voilà, c'était mes numéros 85 à 71

 

Petit indice pour le numéro 70 : il s'agit de l'ombre d'un autre personnage.

Tag(s) : #Les tops du Guru

Partager cet article

Repost 0