[TOP105] Personnages de dramas marquants - Numéros 80 à 76

Publié le 17 Mai 2013

top105bNuméros 80 à 76

 

 

80

 

Capture-copie-16.PNG

Personnages : Moo Kyul / Mae Ri

Acteurs: Jang Geun Seok / Moon Geun Young

Drama : Mary Stayed Out All Night

 

Le retour de ce drama sur ma liste ! On ne dirait pas mais en fait j'en ai retiré plein de choses de cette série ~ ok elle est écrite de façon tellement maladroite que la moitié du temps je me demandais si la scénariste était atteinte d'une sorte de trouble de l'attention -et puis après la scénariste a changé et cela n'a rien arrangé mais honnêtement, le drama avait commencé à déconner avant cela de toute façon...-. Mais n'empêche que j'ai gardé plein de choses de ce drama. Essentiellement trois en fait : les parents que j'ai haï, le visage superbe de Kim Jae Wook -dont le personnage ne sert pas à grand-chose mais bon...- et l'OTP. L'OTP de ce drama est LA raison pour laquelle j'ai non seulement regardé le drama mais, en plus, y ait été carrément accroc. Je me rends bien compte que Mary Stayed Out All Nightn'est pas un grand drama, je ne pense même pas que ce soit un bondrama, mais … cet OTP T.T

 

Donc d'un côté nous avons Mae Ri, déjà, et j'ai beaucoup aimé Mae Ri parce qu'elle a un côté chaleureux très agréable et que Moon Geun Young est une très bonne actrice. J'imagine que le rôle de Mae Ri n'est pas son plus grand rôle mais n'empêche qu'elle assure et s'est tout de suite rendue sympathique à mes yeux. Et en face nous avons Moo Kyul interprété par Arbi et... bon, déjà, j'ai un faible pour Arbi en général. Ensuite j'ai un faible pour la voix d'Arbi. Donc Arbi qui chante = win -surtout si ce ne sont pas ses propres chansons parce que, malheureusement, les chansons de la carrière musicale d'Arbi ne me convainquent absolument pas-. Ensuite dans ce drama je ne sais pas qui a habillé Arbi mais je veux le prendre dans mes bras parce que le look d'Arbi est à tomber -du moins je trouve...-. Oh et il a les cheveux longs en plus ! Mais évidemment les cheveux longs, les habits et la guitare d'Arbi n'expliquent pas complètement pourquoi j'aime ce personnage : il faut prendre en compte ses cicatrices émotionnelles ! Moo Kyul a été abandonné/trahi/déçu par sa mère tellement de fois qu'à ce stade il devrait essayer de se faire passer pour l'Oppa d'une riche héritière aveugle, je ne comprends pas qu'il ne soit pas le héros d'un mélodrame.

 

Capture-copie-17.PNG

 

Et le fait que Moo Kyul ait été plusieurs fois abandonné et trahi par la personne sur laquelle il devrait le plus pouvoir compter, est la base de sa relation avec Mae Ri. Parce que si la nature de leurs sentiments évolue pour devenir quelque chose de romantique, à la base Moo Kyul s'attache à Mae Ri parce qu'elle possède un très fort sens de la loyauté -et aussi probablement parce qu'ils rammassent leurs habits aux mêmes endroits- et elle s'attache à lui parce qu'elle ressent à son égard une sorte d'instinct protecteur. Elle lui apporte toute la chaleur dont il manquait et il lui apporte son Arbittude.... et je pense que nous avons tous besoin d'un peu plus d'Arbittude dans notre vie. En tous cas moi je sais que j'en ai besoin.

 

Mais j'en étais à raconter pourquoi cet OTP m'a marquée et, essentiellement, c'est juste parce qu'ils étaient adorables. Je disais que Mae Ri donnait une impression de chaleur, eh bien l'OTP c'est pareil. Quand je repense à cet OTP, je les vois emmitoufflés dans leurs pulls et leurs couvertures, dans l'appartement de Moo Kyul, serrés l'un contre l'autre devant des tasses de thé bien chaudes dans une ambiance comfortable... en fait je crois que les personnages de ce drama passent 90% de leur temps à avoir froid ^^' mais ils se réchauffent l'un au contact de l'autre et c'est l'essentiel ♥

 

 

 

79

 

boku1.jpg

 

Personnages : Yamato & Takeru

Acteurs: Domoto Koichi & Domoto Tsuyoshi

Drama : Bokura no Yuuki

 

J'imagine qu'il y a un effet répéition avec ce drama parce que bon, après avoir vu le drama entièrement près d'une trentaine de fois, forcément, j'ai retenu les personnages. J'ai même envie de vous dire qu'après avoir passé plus de 200 heures de ma vie -mon Dieu O_O- avec ces personnages, je m'inquièterais s'ils n'étaient pas gravés dans ma mémoire. Heureusement ma mémoire n'est quand même pas mauvaise à ce point. Et puis c'est le drama où j'ai découvert les KinKi Kids aussi ! Et cela joue. Parce que Yamato et Takeru forment une de mes premières bromances je pense... que les KinKi Kids ont leur propre bromance, que je suis devenue fan des KinKi Kids -pas pour cela mais c'était un bonus- et qu'en clair la bromance de Yamato et Takeru est devenu une sorte d'extension de la bromance des Kinki Kids. Mais parlons des personnages et du drama !

 

Donc déjà Bokura no Yuuki est un drama qui commence à dater un petit peu -mais pas trop non plus- et donne dans le genre ...euh... je sais pas trop en fait. Dedans on a une ville entièrement mise en quarantaine car un virus mortel y fait rage...mais ce virus ne touche que les personnes ayant plus de 18 ans -oui la majorité ce n'est pas juste pour l'alcool et les voitures!-. Yamato -Koichi- et Takeru -Tsuyoshi- ont tous les deux entrepris de se rendre à vélo dans cette ville -le gouverment ayant fait croire à un tremblement de terre au lieu de dire la vérité- parce qu'iils s'inquiètent pour des personnes qui leur sont chères. Mais lorsqu'ils rentrent dans la ville, ils ne peuvent plus en sortir, quarantaine oblige. Et entre les deux se forment une amitié très forte basée sur un respect mutuel, une grande confiance, un besoin de se serrer les coudes dans des moments difficiles et une expérience similaire d'un désastre capillaire. Après tout, dans l'adversité les cœurs se révèlent et Takeru comme Yamato ont un cœur d'or, du courage à en revendre, de la volonté et des coupes de cheveux datées.

 

Il y a énormément de scènes qui me sont restées de ce drama et, généralement, ce sont les leurs. Certaines sont drôles -comme celle où Yamato insiste pour que Takeru dorme dans le même sac de couchace que lui-, d'autres réchauffent le cœur -comme celle du « sapin de Noël »- et d'autres encore le fissurent un petit peu...cela dit la scène qui m'est le plus restée en tête, [spoiler] c'est celle où Takeru revient après son escapade en dehors de la ville... déjà le fait qu'il soit revenu alors qu'il aurait facilement pu se sauver tout seul en laissant les autres derrière lui, en dit long sur le personnage. Ensuite le fait que Yamato n'ait jamais douté qu'il reviendrait est une preuve de la confiance qu'il a en son ami. Et l'échange des mots « Okaeri - Tadaima » -en gros « Bienvenu à la maison – Oui, je suis rentré »- est simple mais puissant [/spoiler] parce que dedans il y a cette idée que malgré la situation plus que difficile la ville contaminée est devenue la maison des personnages et leur foyer parce que les autres personnages s'y trouvent également. Et le truc c'est que j'ai un faible pour les histoires d'étrangers qui deviennent une famille pas parce qu'ils sont liés par le sang mais parce qu'ils se réunissent autour d'une même situation et qu'il se créé des liens affectifs entre eux -cf. aussi Bad Family, Home Drama, Can You Hear My Heart, etc-. Par ailleurs j'ai aussi un faible pour les bromances et, depuis ce drama, les KinKi Kids. Forcément si on mixe le tout, je ne peux pas résister -et je n'ai pas envie de résister-.

 

 

 

 

78

Personnage : Dong Ah/Tae Han

Acteurs: Kang Dong Ho/Im Ju Eun

Drama : Wild Romance

 

tumblr_md834useqd1rkpk5qo2_1280.png

 

Wild Romance est un drama qui, pour des tas de raisons, n'a pas convaincu tout le monde -et si je continue de penser qu'il est bien meilleur que ce qu'on en dit, je comprends tout à fait qu'on y accroche pas parce qu'il a beaucup de défauts- mais s'il y a un élément que la plupart des gens ont l'air d'avoir apprécié, c'est le Robot Couple. Et en même temps, comment ne PAS les aimer ?

 

Brièvement, Wild Romance c'est l'histoire d'une star du baseball et d'une de ses anti-fans qui se retrouve à lui servir de garde du corps. Il y a des éléments de rom-com mais également une histoire de stalker et personnellement je trouve que la romance principale était finalement l'élément le moins intéressant du drama. Pas parce que les personnages principaux n'étaient pas intéressants mais parce que j'aimais leur camaraderie et qu'honnêtement ils fonctionnaient mieux en temps qu'amis qu'en tant qu'amants. Mais bref, le robot couple. D'un côté nous avons Dong Ah, la meilleure amie de l'héroïne et de l'autre Tae Han, le manager de l'équipe du héros. Et peu à peu ils se rapprochent l'un de l'autre et c'est à la fois adorable et hilarant. Parce qu'un côté on a Dong Ah qui fait fi de toutes les règles de la société et demande pratiquement à Tae Han quel est son film porno favori avant de lui demander de son nom et de l'autre côté on a Tae Han qui est tellement coincé et impassible qu'on se demande s'il est véritablement vivant parfois. En fait leur couple devrait s'appeller Alien & Robot. Le décalage entre ces deux personnages est ce qui fait fonctionner ce couple, ce qui les rend attachant et également ce qui les rend drôles. J'étais nettement plus investie dans cette romance-là que dans la romance principale honnêtement...

 

Je n'ai pas grand-chose de plus à en dire : les deux personnages sont uniques et ensemble ils forment un combo vraiment marquants.

 

 

 

 

77

Personnage : Koyama Kazumi (& Shiraishi Ryo & Omu Omu)

Acteur: Oguri Shun (& Miura Haruma & Yusuke Santamaria)

Drama : Binbo danshi

 

binbo-20danshi-ordinateur.jpg

 

Pour une raison que je ne m'explique pas vraiment, Binbo Danshi fait partie des dramas que j'ai le plus revus. C'est un drama très « Japonais » dans l'esprit et pas un des plus originaux, j'imagine même que certaines personnes le trouveront agaçant -faute au personnage d'Oguri Shun justement- mais je trouve cette série attachante, drôle et elle me réchauffe le cœur.

 

Dedans Oguri Shun joue un personnage tellement gentil et optimiste que cela en frôle la bêtise -et c'est ce qui, de façon compréhensible, a agacé beaucoup de gens- qui a une dette énorme mais ne peut pas s'empêcher de prêter de l'argent à tout le monde. Sauf qu'un jour, forcément, il touche le fond. Et il garde le sourire mais il doit quand même rembourser la personne à qui il a emprunté de l'argent : Omu Omu. Par ailleurs à côté de chez Kazumi, vit Shiraishi Ryo, un jeune homme lui aussi très pauvre qui se retrouve à travailler dans le même restaurant que Kazumi. C'est en gros la situation de départ. Et j'ai mis Ryo et Omu Omu entre parenthèses parce que c'est vraiment Kazumi et son entrain perpétuel -et les jambes de Shun- que j'ai retenus mais, malgré tout, j'aime beaucoup les deux autres. Omu Omu est délicieusement décalé, très bien interprété par Yusuke Santamaria -que j'appréce énormément en général- et attachant malgré son rôle d'antagoniste. Shiraishi Ryo est comme un chiot qui aurait été abandonné sous la pluie, on a envie de le ramener à la maison, de le nourrir et de lui faire des calins -le fait qu'il soit interprété par Miura Haruma accentue pas mal ce phénomène-.

 

Kazumi... je ne sais pas honnêtement, je crois juste que ce personnage incarne la générosité à mes yeux et que c'est pour cela que je l'ai retenu. Il est tellement gentil et tellement souriant que parfois on a enve de lui dire de se réveiller mais en même temps, c'est beau tout cet optimisme. Le fait qu'il prenne à la légère ses soucis d'argent aurait pu sérieusement m'agacer parce qu'être endetté jusqu'au cou n'est pas une blague, mais heureusement -et c'est pour cela que je le cite aussi- Ryo est là pour le rappeler. Du coup ...j'aime Kazumi tout simplement. Et puis qui peut résister au sourire de Shun de toute façon ? \^O^/

 

 

 

76

Personnages : Shuu, Kotomi & Keiko

Acteurs: Domoto Tsuyoshi, Shibasaki Kou & Kuninaka Ryoko

Drama : Yume no California

 

09-01-04-13-58-56.jpg

 

Vous voyez, c'est aussi pour cela que je fais ce top : il me donne l'occasion de vous reparler de drama que j'adore et dont je n'ai pas parlé depuis longtemps. Et Yume no California, clairement, fait partie de mes Jdramas favoris. L'histoire est celle de Shuu, Kotomi et Keiko, trois anciens camarades de classe qui se retrouvent réunis par une tragédie commune : lors d'une réunion d'anciens camarades, ils assistent au suicide d'un des invités, quelqu'un avec qui ils avaient été au lycée et qui les laissent avec comme dernier message que le futur est sans espoir... ce qui fout un coup à ces trois personnages qui, à la base, ne sont pas exactement bien dans leur peau.

 

Shuu est un jeune homme effacé et dans la moyenne. Il n'a jamais rien fait de mal ou d'extraordinaire et il ne laisse sa trace nulle part. D'ailleurs lors de la réunion d'anciens camarades de classe, lorsqu'il parle aux gens, il se souvient de tout le monde mais personne ne se souvient de lui. Keiko, quant à elle, était super populaire dans son lycée et promise à un avenir brillant mais elle travaille dans une entreprise mineure et n'ose pas l'avouer. Quant à Kotomi elle avait un physique difficile et a fait beaucoup d'efforts pour devenir belle mais, même si elle travaille à présent comme mannequin, elle n'arrive pas à avoir confiance en elle. Ces trois personnages sont des personnages blessés qui ont du mal à s'accepter mais ils ne souffrent pas de maux « extraordinaires », au contraire ils ont des maux très ordinaires ! Kotomi est complexée par son physique -ce à quoi on peut tous s'identifier je pense-, Keiko a peur du jugement des autres et peut-être aussi de les décevoir -encore une fois, je pense que c'est facile de s'identifier à cela- et le problème de Shuu est justement qu'il est trop ordinaire. Et Yume no Californiaà la base c'est cela : l'histoire de gens ordinaires avec des problèmes ordinaires qui apprennent à dépasser leurs problèmes à travers leur amitié naissante.

 

Le drama prend son temps donc j'imagine que certaines personnes le trouveront un peu lent mais je ne me suis jamais ennuyée une seule seconde. J'ai trouvé la série bien écrite et sincère, j'avais l'impression de connaître ces personnages. Parfois la série était triste, parfois elle faisait sourire, souvent elle était assez mélancolique et, jusqu'à sa conclusion, elle ne nous donne pas de réponse précise à sa question principale - « y a t-il oui ou non de l'espoir pour l'avenir ? »- mais personnellement le drama m'a laissée avec un sentiment de "paix" et s'il n'est jamais résolument optimiste ou pessimiste, il est au moins très clair sur une chose à savoir que s'il y a de l'espoir pour l'avenir et pour ses personnages, cet espoir passe au moins en partie par les relations humaines. Ainsi donc ces personnages handicapés par leurs complexes se reconstruisent à travers leur amitié -et au passage il s'agit bien d'amitié, il n'est jamais question de triangle amoureux dans cette affaire- et cela donne un drama doux-amer très touchant...dont ma scène favorite reste, encore et toujours -j'en ai déjà parlé sur ce blog plusieurs fois-, celle de  l'hôpital. Sans rentrer dans les détails, c'est une scène où Shuu se retrouve à l'hôpital et où les deux filles, inquiètes, se précipitent pour le voir dès qu'elles entendent la nouvelle. Le moment où il réalise qu'il a un impact sur leur vie est une des plus jolies scènes -et aussi une des plus simples- que j'aie vu dans un drama.

 

 

Bon bon, je parle trop donc j'arrête~ c'était mes numéros 80 à 76.

 

Petit indice pour le numéro 75 : il s'agit d'un personnage qui prouve que les radiations sont bonnes pour les cheveux.

 

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :