[Un billet gagnant pour l'enfer] Shotenin Michiru no Mi no Uebanashi 書店員ミチルの 身の上話

Publié le 28 Juin 2013

560px-Shotenin Michiru no Mi no Uebanashi

 

Diffusé en 2013

10 épisodes

 

Avec :

Toda Erika >>> Michiru

Kengo Kora >>> Takei

Emoto Tasuku >>> Kyutaro

Hirofumi Arai >>> Toyomasu

 

Dontesque ?

Michiru est une jeune fille à la vie très ordinaire qui, depuis un an, sort avec un jeune homme nommé Kyutaro. Mais lorsque le jour de son anniversaire il ne la demande pas en mariage, elle se rend compte que leur relation ne va nulle part et se retrouve dans les bras d'un homme marié avec lequel elle avait déjà couché une fois un mois auparavant. Sur un coup de tête elle décide également de le suivre à Tokyo où elle va loger chez Takei, son ami d'enfance secrètement amoureux d'elle depuis toujours. Par ailleurs, ses collègues de travail lui avaient demandé d'acheter pour elles des billets de lotterie et Michiru apprend que l'un de ces billets est le billet gagnant pour une somme de 200 millions de yens. A partir de là la vie de Michiru devient un tissu de mensonges dans lesquels la jeune fille s'enfonce de plus en plus.

 

oOo

Alors Shotenin bidule bidule bidule – désolée mais le titre est juste affreux, c'est quoi cette mode d'avoir des noms à rallonge comme cela?- est un drama que j'ai toujours voulu regarder et ce pour trois raisons : 1- Erika Toda (que j'adore absolument) 2- Kengo Kora (qui est un excellent acteur) et 3- U-KISS (ils ne sont pas dans le drama mais ils en chantent l'ending et j'aime la musique de U-KISS) Je ne savais même pas vraiment de quoi le drama était censé parler, je pensais que ce serait juste un drama « tranche de vie » normal avec ce que cela a d'amer mais également de doux. Je ne sais pas pourquoi je pensais cela, c'est juste ce que l'affiche m'inspirait. Bref je suis rentrée dans le drama et au début, effectivement, le drama répondait à mes attentes. Puis les choses ont commencé à devenir bizarres. Puis, vers l'épisode 5, elles ont commencé à devenir vraiment bizarres. Et le drama s'est fait de plus en plus étrange jusqu'à un final... à part on va dire.

 

Pour commencer par parler de ce qui fonctionne très bien dans ce drama, je dirais que, déjà, la réalisation est magnifique. J'avais limite envie de prendre des screencaps de chaque scène tellement toutes les images étaient belles. Il y a vraiment quelque chose d'artistique dans la mise en scène. Par ailleurs je ne sais pas qui était chargé de l'OST mais il a vraiment bien fait son boulot. A la base les images donnent une impression de calme un peu vide mais menaçant et l'OST donnait le même sentiment. Ce n'est pas un OST envahissant mais il m'a souvent fait penser à The end de The Doors, il a quelque chose d'inquiétant. Bon et puis évidemment il y a la chanson Alonedes U-KISS mais honnêtement elle intervient à la fin pendant la preview des épisodes à suivre et du coup je l'ai rarement entendue en entier. J'ai vraiment préféré l'OST à l'intérieur du drama qui, avec la réalisation, donnait une ambiance très particulière et très intriguante au drama. Et pendant les huits premiers épisodes, le scénario suivait à peu près ! La folie générale vient progressivement, l'étau se resserre sur l'héroïne, les masques tombent et c'est assez fascinant. En partie, ce qu'il y a d'intéressant est que le drama n'a aucun personnage réellement sympathique et ne demande pas au spectateur de les aimer. Tout le monde a quelque chose à se reprocher à part, peut-être, la meilleure amie de l'héroïne.

 

1

 

L'héroïne, déjà, est un personnage égoïste et irresponsable. Elle n'est pas exactement détestable parce qu'elle ne se montre jamais méchante mais elle ne fait pas attention aux autres -Takei par exemple, dont elle se sert sans réellement s'intéresser à lui- et sur un coup de tête, elle chamboule la vie de plein de gens. Bon puis à la base elle trompe son copain avec un homme marié, il y a plus louable comme attitude. Ce n'est pas quelqu'un qui veut faire le mal autour d'elle mais elle n'a pas non plus une morale à toute épreuve et du coup, même si elle est notre personnage principal, il est difficile de réellement la soutenir dans ses décisions. Quant à Erika Toda, dans ce rôle, elle fait son boulot mais je n'ai honnêtement pas trouvé que sa prestation était époustouflante. Erika Toda est capable du meilleur mais en l'occurence j'ai trouvé qu'elle se contentait de rendre le personnage crédible sans lui donner toute la force qu'il aurait pu avoir. De même j'ai trouvé Kengo Kora bon mais pas aussi bon qu'il aurait pu l'être -et que je sais qu'il peut l'être-. Néanmoins il fait du bon boulot dans le rôle de Takei, l'amoureux transi fidèle et ignoré, le serviteur dans l'ombre qui commence à se fondre un tout petit peu trop dans cette ombre. Rapidement il est clair que quelque chose chez lui ne tourne pas tout à fait rond et je ne vous spoilerai rien mais disons simplement que... eh bien quelque chose ne tourne pas tout à fait rond chez lui en effet ^^'

 

Et cela vaut pas mal pour tous les personnages car, tous, ils sombrent peu à peu dans une sorte de folie plus ou moins nocive pour eux-mêmes et les personnes qui les entourent. Je ne vais pas trop développer parce que cela m'ennuierait de vous spoiler mais voilà, retenez que ce drama n'est clairement pas une gentille ballade au soleil : il commence plus ou moins gentiment, devient inquiétant et à la fin sombre. Par contre le souci c'est que ce n'est pas juste la conscience des personnages qui sombre, le scénario coule aussi pas mal.

 

2

En effet j'ai trouvé les deux derniers épisodes terriblement faibles. A tel point qu'en fait j'aurais aimé qu'ils n'existent juste pas. Pour ma part le drama aurait tout aussi bien pu s'arrêter à l'épisode 8, j'aimais même bien la conclusion que cela offrait. Sauf qu'évidemment cela ne pouvait pas être la réelle conclusion puisqu'il restait la question du « mari » à résoudre -dès l'épisode 1 l'histoire nous est racontée par un homme s'identifiant comme le mari de Michiru-. Du coup on a droit à deux épisodes terriblement rapides et très peu satisfaisants. A la base le drama va assez vite -chaque épisode ne fait que 25 minutes...- mais dans ces deux derniers épisodes les événements s'enchainent et sont tellement résumés qu'ils manquent énormément de cohésion et de logique. Quant au dernier « twist » il sort tellement de nulle part et semble tellement anecdotique qu'il m'a laissé un goût très amer dans la bouche.

 

Shotenin était plein de bonnes idées, j'appréciais la réalisation, le casting, l'ambiance et c'est un drama qui est intriguant tandis qu'on le regarde, on a envie de savoir la fin, de voir jusqu'où les personnages iront. Du coup pendant un temps on passe un peu sur certains manques scénaristiques mais à la fin, impossible de faire semblant de ne pas les voir et je suis restée sur ma faim. Est-ce que je regrette pour autant d'avoir regardé ce drama ? Non. Parce qu'honnêtement c'était un drama court et prenant -je l'ai regardé en une seule journée- à la réalisation soignée et à l'histoire intéressante. Par ailleurs si le casting n'est pas aussi excellent qu'il aurait pu l'être, le niveau était tout de même bon et j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver Erika Toda dans un rôle principal ainsi que Kora Kengo -qui est absolument superbe … ce qui explique le surplus de screencaps de sa personne-.

 

3

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :