[Un oeil sur mon écran] Films en vrac

Publié le 1 Novembre 2011

Films en vrac



Hello hello les gens ~Aw cela fait bizarre de commencer comme ça !!!! Mais depuis que j’ai ma page facebook (pub pub) pour y raconter ma vie, c'est vrai que je ne blablate plus trop sur ce blog et du coup j'ai perdu l'habitude de vous dire "bonjour". C'est mal, je deviens malpolie.... bon mais bref on est pas là pour causer de moi en fait -si vous voulez tout savoir de ma vie, Facebook est là pour cela, allez-y likez moi et venez me parler, je suis sympathique et ne mords pas- non, là je voulais juste discuter rapidement de quelques films que j'ai regardés ces temps-ci mais sur lesquels je n'ai pas suffisamment de matière pour écrire de véritables fiches. Ce qui ne veut pas dire qu'ils sont mauvais, certains sont même carrément sympa, mais je n'avais juste ps assez de quoi vous en faire un article non plus. Bon et soyez prévenues il y a de tout et n'importe quoi parce que je regarde un peu les films en mode "random" en fait…



1_20110729_131153.jpg

Déjà on commence avec un film d'horreur, parce que vous savez que j'aime cela, à savoir Slither (ou Horribilis j'ai pas trop-trop capté lequel de ces deux titres était le bon). Sorti en 2006 il a été réalisé par James Gunn et il réunit des tas d'acteurs que je ne connais pas du tout. C'est un film que je "connais" depuis longtemps en fait... A une époque, juste après la mort de ma mère, les soirs où mon père sortait et nous laissaient seules, ma soeur et moi avions pour habitude de nous louer deux-trois films d'horreur et de les regarder dans la soirée. Pendant des années nous sommes passées devant le DVD de ce film en nous disant "wow ça a franchement l'air nul". Mais voilà il y a quelques jours je n'avais vraiment rien à regarder et je suis tombée sur Slither alors je me suis dit "allez cette fois-ci, ne serait-ce que par curiosité, je me lance". Et vous savez quoi? Eh bah en fait c'est bien ce film. J'ai été bête de le bouder, finalement j'ai bien aimé. Bon par contre, je vous préviens, c'est un film de genre donc il faut aimer, sinon vous allez vous ennuyer/avoir envie de vomir/trouver cela ridicule. Car oui c''est assez gore et le scénario est assez improbable , clairement il y a des gens à qui cela ne plaira pas. Je ne sais pas trop-trop à quel film l'apparenter pour que vous vous fassiez une idée... Enfin bon en même temps vu le public de mon blog je pense que 99% d'entre vous ont déjà fait demi-tour en voyant l'affiche de toute façon donc on va dire que cela ne fait rien. En tous cas dans son genre Slither est un bon film parce que, déjà, il tient ses promesses. On rentre dans le film pour voir des larves-extraterrestres-mutantes et c'est ce qu'on obtient, pas comme dans, par exemple, Giant Shark vs Mega Octopus où les deux monstres sont filmés de façon à ce qu'en gros on ne voit queudale. Par ailleurs ce film est drôle et assume carrément son second degré sans pour autant devenir une grosse farce... par exemple le gore n'est pas grostesque -oui car forcément c'est gore- et même si on sent bien que, forcément, on est pas face à un blockbuster, je n'ai pas trouvé qu'on sentait spécialement un manque de budget: le film est bien foutu. Il est bien réalisé et il est même ... bien écrit. On sent qu'il a juste été bien pensé et cela fait plaisir. Donc pour celles qui aiment le genre horreur-série Z-gore-comédie.... je recommande ce film sans problème. Mais comme je sais que ce n'est pas vraiment votre genre -pour celles que je connais parmi vous c'est-à-dire- , passons à un autre film.

 

 beastly.jpg


Et cette fois-ci on va donner dans le film romantique pour ado avec Beastly ... Ah Beastly <3 ... je ne sais pas j'ai vu l'affiche, j'ai repéré Alex Pettyfer, j'ai lu dans une critique les mots "film naiseux pour ado sur fond de 'Belle et la Bête'" et j'ai tout de suite compris que c'était pour moi dans le sens où c'est typiquement le genre de film qui me fait rire. Mais pas rire méchamment non plus. Je ris de façon affectueuse dans un sens parce que tout aussi niais, cliché et parfois parfaitement absurde que soit ce film, j'ai passé un bon moment. C'est différent, par exemple, de Sucker Punch dont je m'étais moquée et qui avait été un véritable supplice, là j'ai véritablement pris plaisir à regarder ce film. Bon cela dit je lui en veux quand même un peu parce que voilà caster Alex Pettyfer pour le défigurer, c'est du gâchis. Ils auraient pu être plus vaches en fait, ils ne lui ont pas collés des "protubérances faciales" non plus, ils n'ont juste rendu un peu plus "punk", mais quand même il est tellement beau ce mec, c'est con de le mettre dans un film sans nous en faire profiter. Mais bon je leur pardonne pour les trente secondes de pompes au début du film, allez. Et puis sérieusement je ne peux pas détester un film dont le héros est tout content de constater que -et je cite- "putain réfléchir ça déchire!". Ce sont des répliques de ce genre qui font les grands films. En tous cas ne vous attendez pas à du suspens, le film suit vraiment l'histoire de la Belle et la Bête: on a la sorcière, le sort, les roses... bon malgré l'ambiance bons sentiments à la Disney on a pas droit à Gaston ou Lumière -aw Lumière... oui j'étais amoureuse d'un chandelier- Par contre grosse déception, au lieu d'offrir une bibliothèque à l'héroïne, pour le coup, le héros lui offre une serre et je trouve cela quand même carrément moins classe. Enfin bon clairement ce ne sont pas des intellectuels dans ce film. La fille essaie de nous le faire croire -oui c'est l'éternelle histoire du vilain petit canard intellectuel et du beau mec arrogant et superficiel qui va découvrir qu'il y a un monde en dehors de son miroir- mais elle ne trompe personne et le mec qui a écrit le scénario encore moins parce que sérieusement le niveau des répliques est parfois franchement balèze. Par ailleurs on a le droit à une des soeurs Olsen dans un petit rôle mais tout ce dont je me souviens à son propos est qu'elle aurait clairement eu besoin d'une visite chez le coiffeur et que, comme disait Pepper -car oui j'ai insisté pour que Pepper regarde le film, c'était tellement ultime qu'il le fallait...et puis bon c'est elle qui m'a faite découvrir Alex Pettyfer alors...d'ailleurs si vous voulez aller faire un tour sur son blog, et je vous le conseille, cela se passe par >>> ici- elle devait avoir le dos sacrément niqué vu la taille des talons qu'elle faisait subir à ses pieds et la façon carrément pas naturelle qu’elle avait de marcher. En tous cas l’héroïne m’a bien insupportée comme il faut mais je ne sais pas si c’est dû au personnage ou à l’actrice…. Peut-être bien aux deux en fait. Bon en tous cas voilà Beastly est un teen-movie carrément niaiseux et assez décérébré mais Alex Pettyfer est beau –même si on en profite pas assez- et c’est marrant à regarder quand on a rien de mieux à faire….

 

 

affiche-Le-Chaperon-rouge-Red-Riding-Hood-2010-2.jpg

 

Sur ce, pour rester dans le genre vaguement Twilight (d’autant que là en plus c’est la même réalisatrice), il n’y a pas longtemps j’ai également regardé Le petit chaperon rouge qui est sorti cette année. A la base trois raisons : le film est produit par Di Caprio, Gary Oldman est au casting et sérieusement j’ai une faiblesse pour ce genre de films, ils m’amusent. Mais j’ai été déçue : c’était comme revivre Twilight mais en moins drôle. On a la même héroïne fade au regard vaguement mort et elle doit faire un choix entre les mêmes prétendants anti-charismatiques et ennuyeux -cela dit là il y en a un qui est presque mignon-…. Et l’un d’entre eux est censé être un loup-garou. Bref en clair on se refait le triangle amoureux made in Twilight mais en moins fun, sans la musique de Muse et avec un loup-garou carrément moins bien réalisé. Alors oui la vacuité des dialogues rend parfois le film assez marrant –j’avoue avoir un gros gros faible pour le « Dieu doit exister …*suspens* … puisque tu es le Diable » qui était puissamment ridicule…. Evidemment vous ne mesurez pas trop l’ampleur du truc vu que je ne peux pas vous raconter la scène de peur de vous spoiler mais je vous assure que le dialogue était énorme- , oui le platonisme du film qui se veut pourtant parfois clairement érotique a un côté assez fun et certes voir les acteurs s’affronter dans une compétition de non-jeu a quelque chose de fascinant … mais cela ne sauve pas le film et, qui plus est, j’ai trouvé la réalisation finalement plutôt maladroite et le film n’était donc pas spécialement agréable à regarder. Je lui ai donc de loin préféré Beastly qui était aussi absurde mais nettement moins prétentieux. Bref je vous déconseille Le petit chaperon rouge et me demande franchement ce que Di Caprio a bien pu voir dans ce film, lui qui a pourtant tendance à généralement faire de bon choix.


 

boggy-creek-legendtrue-poster2.jpg

Non si vous voulez un bon film, tournez-vous plutôt du côté de Boggy Creek ! Sérieusement c’est génial Boggy Creek : ça s’ouvre sur dix super secondes puis pendant une heure il ne se passe rien tout cela pour finir en WTFrie totale et vous laisser avec le sentiment que décidément c’est triste que votre vie soit suffisamment merdique pour que vous n’ayez rien de mieux à faire que de regarder ce genre de films. Un pur chef d’œuvre je vous dis. Sur la bande d’acteurs principaux personne ne sait jouer la comédie mais cela ne fait rien parce que de toute façon il n’y a rien à jouer, les dialogues ayant probablement été écrits sous l’influence de quelque chose, sinon je ne vois pas. Je vous ai parlé des dialogues ridicules de Beastly, de ceux complètement creux du Petit Chaperon Rouge mais là avec ce film on atteint un niveau franchement supérieur –ou inférieur selon le point de vue-. En fait il y a un moment donné ils atteignent un tel degré de vacuité que j’ai cessé de les écouter et que cela n’a même pas gêné ma compréhension de l’histoire. Personne n’avait rien à dire dans ce film, que ce soit héroïne émo-salope, meilleure amie égoïste, petit ami attardé, bellâtre vaguement salaud ou bimbo écervelée. D’ailleurs apparemment la bimbo était censé être le personnage le moins sympathique du tas mais moi c’est celle que j’ai préférée ! Non parce que que bon son petit ami la traite comme si elle ne valait rien et en drague ouvertement une autre mais prend le rôle du « héros », l’héroïne est une émo qui se la joue sainte-nitouche mais qui clairement est salope à l’intérieur d’elle-même, et les deux meilleurs amis compatissent avec les gens en apparence pour mieux les descendre et se foutre de leur gueule derrière leur dos… . La bimbo elle est peut-être superficielle et vaguement égoïste mais au moins elle ne fait pas semblant d’être autre chose que ce qu’elle est. En clair j’étais tout à fait pro-le méchant et espérait qu’il massacrerait tout le monde au plus vite. Ne perdez pas votre temps…

 


a00d9a62.jpg


Regardez plutôt Volt, star malgré lui !!!! Et là pour le coup on change complètement de registre puisque ce film est un dessin-animé made in Disney sur l’histoire d’un chien star de cinéma qui a été élevé pour croire à ses films et se retrouve subitement propulsé dans le monde extérieur ou, non, il n’a pas de super pouvoirs. Il sera accompagné dans son aventure par une chatte vaguement cynique qui se demande si on ne lui a pas un peu trop tapé sur la tête ainsi que par un hamster vaguement à l’ouest mais très enthousiaste. Petite mention aux pigeons également d’ailleurs ! Je déteste les pigeons dans la vie réelle mais dans ce film ils m’ont franchement bien faite rire. Je n’avais pas regardé le film de sa sortie parce que je ne suis pas fana d’histoire d’animaux et que l’affiche ne me parlait mais ma sœur y était allée et en était revenue en me disant qu’en fait ce n’était pas si mal. Du coup quand je l’ai trouvé sur le PC de Pepper, je me suis dit « pourquoi pas ». Bon apparemment Pepper n’avait pas aimé du tout mais je ne le savais pas donc cela ne m’a pas démotivée et en fait… j’ai carrément aimé ! Cela ne restera probablement pas dans mes films Disney favoris mais écoutez le hamster m’a faite mourir de rire –oui sérieusement il y a certaines scènes où j’ai complètement explosé de rire… tous ces « meuuuurs, meeeuuurrrs, meurrs » …aw Rino <3…car oui il s’appelle Rino-, les pigeons étaient funs, les deux chats qui s’amusaient aux dépends de Volt étaient excellents et même si je savais qu’évidemment tout finirait par s’arranger, j’ai fondu en larmes lors des scènes tristes –parce que je suis sensible comme cela-.  Bon par contre ils auraient pu faire mieux au niveau de la musique parce que leur chanson « Un chien, un chat et un rongeur, c’est la recette du bonheur » elle craignait quand même presque autant que les dialogues de Boggy Creek! Mais non décidément j’ai beaucoup aimé ce petit dessin-animé et cela m’a  fait passer un excellent moment. On est pas dans la magie des Disney de l’ancienne école mais j’ai trouvé que c’était un très bon divertissement plein d’action, de moments touchants et surtout d’humour. Donc voilà, j’ai beaucoup aimé.

 

 

Bon et il y a d’autres films dont j’aimerais vous parler –dont un assez étrange avec Takeshi Kaneshiro- mais j’ai déjà pas mal causé et je ne veux pas non plus vous noyer donc je reprendrai un peu plus tard. Je vous souhaite donc un excellent premier novembre et à plus tard <3 

 

20110512_tablo.jpg

 

Rédigé par Milady

Publié dans #Cinéma Occidental

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :