Uta no onii-san 歌のおにいさん

Publié le 10 Juillet 2010

 

 utanooniisan

 

2009

 

8 épisodes

 

 

Avec :

 Ohno Satoshi >>> Yano Kenta

Chisa  >>> Mizuno Akane

Totsugi Shigeyuki >>> Prince Himuro

Katase Nana >>> Mizuki Urara

Maruyama Ryuhei >>> Saito Mamoru

 

 

Dontesque ?

 Récemment évincé de son propre groupe, Kenta ne fait absolument rien de sa vie jusqu’à ce qu’il se fasse embaucher par erreur pour participer à une émission de chansons pour enfants. Il devient donc un « uta onii-san ».

 

Mon avis:

Elle est sans doute mauvaise, mais la principale raison pour laquelle j'ai regardé ce drama c'est que Bambi y fait une apparition. L'apparition dure deux minutes à tout casser mais cela suffit à faire mon bonheur et à justifier que je me tape tout le drama. Bon cela dit, c'était ma raison principale mais ce n'était pas la seule: il y en a deux autres. La première c'est que j'avais très envie de voir Ochan à l'écran parce qu'en fin de compte je ne l'avais jamais vu jouer dans un drama. Et la seconde c'est juste que j'avais besoin de mettre tous mes neurones en pause et que ce drama me semblait parfait pour cela, je sentais le truc marrant et coloré qui bougerait bien et ne me prendrait pas la tête. Au début d'ailleurs c'était comme cela mais j'avoue avoir un peu décroché en cours de route.

 

En fait j'ai enchainé les cinq premiers épisodes en une soirée (ce qui m'a faite me coucher à quatre heures du matin, pauvre de moi :  j'avais commencé tard) et puis après j'ai eu un mal fou à finir, le seul épisode qui m'enthousiasmait encore c'était le septième parce que c'était celui où Bambi était sensé apparaître. Comment dire... si je devais résumer le drama en un mot, je dirais qu'il est banal. Banal dans la loufoquerie. C'est-à-dire que c'est décalé comme peut l'être un Jdrama mais décalé de façon banale. Pour qui a l'habitude (et peut-être même pour les autres) c'est un drama finalement assez plat. Les étapes, on les connait par cœur et là elles manquent de … fraicheur, rapidité, ce que vous vous voudrez. L'impression finale c'est que, bien que le personnage évolue, on a l'impression qu'il fait du surplace tout le long (tout comme le reste des personnages vous remarquerez). Heureusement qu'il ne fait que huit épisodes en tous cas car, déjà que je me suis ennuyée, je crois que j'aurais fini par m'endormir sinon. Bref, c'était pas franchement passionnant, ne vous attendez pas à des cliffhanger de la mort qui tue.

 

Causons un peu des personnages donc.

 

uta1

 

Déjà j'ai beaucoup aimé Yano, c'est déjà cela. Le personnage principal était presque mon personnage préféré (presque... faut pas oublier Bambi et... vous verrez bien). Je comprends que certaines personnes puissent le trouver agaçant parce qu'il a une sorte de tendance à l'indécision de temps en temps mais en général quand même il m'a bien faite rire, et c'était toujours un plaisir de le voir essayer divers costumes, tous plus ridicules les uns que les autres. Bon en même temps, c'est pas plus ridicule que les costumes qu'on lui fait porter lors des concerts ou émissions d'arashi, il a l'habitude. Je crois que mon favori c'est quand même le gland.... j'ai hésité avec la chèvre et le corbeau mais je suis pro-le gland au final. Enfin c'est pas exactement l'essentiel du drama. Il est attendrissant on va dire … un peu bonne poire mais attendrissant. Et puis, faut dire ce qui est, Ochan fait beaucoup pour le personnage. C'est pas un bisho suprême mais je lui trouve du charme quand même, j'ai fini par apprendre à l'apprécier. Cela a commencé avec ses interviews, puis il y a eu ses chorégraphies et maintenant bah c'est devenu un bisho que j'aime vraiment beaucoup donc j'ai tranquillement (oui c'est pas Kame non plus) kyatté de temps en temps (on notera, bien que vous vous en foutiez pas mal, que je suis pour le port de vestes en cuir et de jeans chez Ochan, je l'en trouverais presque sexy)

 

En fait ce qui m'a le plus gonflé chez lui c'est sa façon de s'accrocher à sa copine et de la traiter toujours super bien alors que c'est une sal*pe de la pire espèce. Je dis pas cela dans le sens qu'elle fait saloperie sur saloperie mais elle est de la pire espèce dans le sens où c'est une sal*pe qui ne s'assume pas. Et non seulement elle ne s'assume pas, mais en plus le drama ne l'assume pas non plus et veut nous en faire une victime, quelqu'un de bien qui souffre à cause de son méchant manager. Je suis désolée mais à la base elle l'a lâché pour une mauvaise raison, sans rien lui dire, et elle a choisir la pire façon de le faire (niveau timing et délicatesse, elle lui aurait roulé dessus avec un tracteur que j'aurais trouvé cela aussi fin quoi) . Elle peut mettre le blâme sur qui elle veut, le fait est qu'elle s'est mise toute seule dans cette situation et du coup elle m'insupporte (on ajoutera à cela que son groupe chante vraiment des chansons pourries, la seule bien on l'entend pas et de toute façon elle n'est pas d'eux...par ailleurs les deux autres ils ont des têtes drôlement bizarres). En plus elle arrive quand même à faire la morale à tout le monde et à se plaindre sans arrêt.... bref, elle m'énerve >.<

 

J'ai en général quand même à peu près apprécié les personnages secondaires, y en a des sympa. Mamoru n'est pas spécialement charismatique mais il est choupi quand même donc je m'y suis attachée, j'ai bien aimé la soeur et Kacchan son soupirant que j'ai trouvé marrant. Je n'ai pas trop fait attention au père... par contre j'ai bien aimé le staff de « Minna uta ». Les gamines bon, j'ai pas trop fait gaffe, elles sont choupettes comme tous les gosses de Jdramas mais sur le dernier épisodes elles m'ont gonflées....tous ces pleurs et ces bons sentiments, ces « pourquoi ? » sanglotants, ça m'a saoulée. Pas autant que les discours moralisateurs de fin mais presque (oh et je parle des gosses mais les adultes y allaient de leur petite larme aussi évidemment, c'était un épisode très très très mièvre).... bref revenons-en au staff. La nouvelle et la productrice ne m'ont pas marquée plus que cela, j'ai surtout retenue l' « uta no onee-san », je l'ai trouvé rigolote dans le genre un peu fofolle. Mais quand même la grande star de « Minna Uta » c'est le prince Himuro! J'arrive pas à croire qu'ils nous l'ont viré aussi vite, il était super ! C'était le personnage décalé qui a manqué au drama tout le long après qu'il ait disparu. Il n'aurait certes pas sauvé le drama mais il aurait tout de même fait beaucoup! A mon avis, le « virer » était une grosse erreur.

 

vlcsnap-2010-02-02-23h14m47s242

 

Enfin, heureusement, Bambi m'a faite tenir. Comme je vous le disais il n'apparait pas longtemps mais ça faisait plaisir de le voir parce que Bambi il a le killer smile et un killer smile en deux secondes ça donne de la valeur à 6h de drama (car au total cela fait 6h, j'ai calculé... en gros évidemment hein! Mais 8minutes x 45 = 360minutes et 360minutes/60 = 6heures.... *faisons des maths avec Milady*) . Donc vive Bambi qui, en fait, n'est qu'une des références au groupe arashi, il y en a plusieurs dans le drama. Mais c'est Bambi la meilleure, clairement!

 

A côté de cela la réalisation n'a rien de marquante et j'ai trouvé l'OST plutôt fade. L'opening bah écoutez, c'est du arashi assez basique avec en plus la mention « pour enfants » donc c'est du arashi encore plus arashien que d'habitude ce qui fait que je n'accroche pas trop. Et puis sinon bah... comme je le disais, le groupe de l'histoire fait de la musique assez... enfin ils font du arashi eux aussi (ce qui ne cadre pas du tout avec leur image au passage) et puis à part cela en gros on a juste droit aux chansons du programmes qui sont sympa mais …  bah... voilà quoi elles restent des chansons pour enfants. On a juste droit à du Nat King Cole à un moment donné, c'était sympa.

 

Bon, perso, je vous recommanderais pas le drama à moins que vous soyez fan d'arashi. C'est vraiment pas passionnant, c'est même limite gonflant à la longue. Donc c'est surtout à voir si vous aimez Ochan ou si vous pensez comme moi que même un concert solo de Tackey serait intéressant si Bambi y était une guest-star.

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :