Who are you ? Who R U ? : ใคร... ในห้อง

Publié le 10 Avril 2011

haut-copie-1

Who are you ?

Who R U ? : ใคร... ในห้อง

bas-copie-1

 image-30BC_4B6E9B6D.jpg

Infos-copie-1Sorti en 2010

 

Réalisé par Pakphum Wonjinda

 

 

Avec:

 

Sinjai Plengpanit

Pongpit Preechaborisutkhun

Kanya Rattapetch

Chatsoroth Thanuthipayakul

Theerapong Leowrakwong

 


Dontesque

 Veuve, Nida élève seule son fils mais cela fait en vérité cinq ans que celui-ci n’est pas sorti de sa chambre. De l’autre côté de la rue, une jeune fille malade qui ne sort jamais jette parfois un œil du côté de la chambre de l’adolescent et est témoin de choses étranges. Les gens du quartier commencent à se poser des questions : le jeune homme est-il toujours réellement dans cette chambre ?

 

 

Affiches

multimedia 422 2 p11J’aime beaucoup la première affiche. Celle en début d’article je veux dire. Je la trouve esthétique et mystérieuse. Les teints sont très sombres ce qui reflète bien l’ambiance du film et les deux personnages ont des teints cadavériques qui, je trouve, collent bien aux personnages, aucune de ces femmes ne « vivant » réellement.  Par ailleurs pour quelqu’un qui n’a pas vu le film je trouve que cette affiche a un côté attirant . Pas de gore, pas de fantôme au visage déformé, juste deux personnages qui pourraient être mère et fille et une porte entre-ouverte qui sous-entend une notion de secret. Bref l’affiche laisse supposer que le film pourrait être non seulement un film d’horreur mais également un drame familial –ce qu’il est d’ailleurs, bien que le drame ne se situe pas entre ses deux personnages-là-.

 

La seconde affiche par contre –à gauche- me parait un peu bâclée. Je ne dis pas que l’idée n’est pas bonne mais elle résume le film à un simple film d’horreur et surtout les éléments sont agencés un peu n’importe comment. Ce n’est peut-être que moi qui voit mal mais j’ai l’impression que la pose de la mère est étrange par rapport à l’inclinaison de la porte. Par ailleurs je trouve le texte mal disposé…ou alors c’est simplement qu’il y en a trop mais comme il est blanc, il casse un peu l’effet obscurité et la lumière surgit moins « de nulle part » comme elle le devrait. En fait cette affiche me fait étrangement penser à une couverture de bouquin d’horreur, genre Stephen King. Ce qui n’est pas une bonne chose…

 

 

2-copie-1

Je vais commencer par cela : il faut absolument que vous regardiez ce film. Sérieusement, à toutes celles qui lisent cet article : regardez le film. Et quand vous l’aurez vu, pitié, expliquez-moi la fin. Tout allait bien jusqu’à en gros 5 minutes de la fin et là il s’est passé un truc qui m’a plongée dans une extrême confusion du coup j’aimerais vraiment qu’on m’explique. Bon et puis à part cela, le film n’est pas puissamment mauvais. J’allais lui mettre n 2.5 mais c’est la fin qui m’a influencée, je n’ai vraiment trop rien compris.  Mais jusque là j’aimais bien. Je n’étais pas passionnée mais j’aimais bien.

 

Disons que le film n’était pas franchement terrifiant quoi. Il y avait parfois des moments de sursaut mais ce n’était pas assez angoissant pour faire vraiment peur. Et pourtant ça aurait facilement pu l’être. L’idée était bonne et la fin -moins cinq minutes- était également bien trouvée, il y avait de quoi faire un film tout ce qu’il y a de plus stressant. Mais soi c’est moi qui ai trop vu de films d’horreur soit cela ne prend pas. Le film ne m’a pas fait d’effet crescendo et même si certaines scènes étaient effrayantes dans l’idée, la réalisation a fait qu’à l’écran elles ne l’étaient plus tellement. La scène de fin –avant la fin- en particulier souffre d’effets peu maîtrisés. J’avais envie de dire au réalisateur « écoute petit, c’est bien beau de vouloir faire joujou avec la technologie mais si tu t'étais contenté de maquillage, ta scène aurait été parfaite alors que là elle est presque ridicule ». Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que je vois cela… pratiquement tous les films d’horreur  thaïlandais que j’ai  vus voulaient créer leurs « méchants » par ordinateur et se plantaient royalement. Shutter lui avait simplement pris une actrice et l’avait maquillée…et c’est un des films d’horreurs qui m’ont le plus faite flipper, je vous laisse tirer la conclusion –mais pour ceux qui ne comprennent pas, c’est-à-dire les réalisateurs thaïlandais, la voici : n’utilisez pas une technologie que vous ne maîtrisez pas si elle n’est pas nécessaire !!!-

 

forum58631_-0001.jpg who-are-you-pix1.jpg

 

Les dialogues par ailleurs manquent un peu de consistance et parfois tout simplement de réalisme. Ou alors il faudrait que je crois au manque total de finesse des personnages.. non parce que sérieusement la mère qui est en train d’expliquer que son fils ne sort plus de sa chambre et qu’elle lui laisse ses repas avant de partir au travail et le type qui répond « ah ouais, comme un chat ? » en se marrant…moi je dis non. Mais admettons, c’est peut-être juste un con. Sauf que plus tard il arrive comme cela expliquer à la madame que peut-être son fils a un problème dans sa tête –sans blague ?- et qu’il a trouvé quelque chose de similaire dans la culture japonaise… j’ai envie de dire : le parallèle était évident, comment se fait-il que la mère n’y ait jamais pensé ? cela fait cinq ans selon elle que son fils est enfermé dans sa chambre et elle n’a jamais tenté de comprendre ce qui lui est arrivé ? Mieux encore le moment où le même ami –qui décidément fait preuve d’une délicatesse incroyable- lui demande de faire sortir le gosse tout en ajoutant très subtilement « je vais le faire passer dans mon émission télé ». Jamais elle se dit « merde il veut exploiter les problèmes de mon fils », non non elle est toute contente et elle annonce cela à son fils de façon très enthousiaste comme s’il allait adorer passer à la télé alors que cela fait cinq ans qu’il fait en sort de rester à l’écart de la société. Mais bon peut-être s’est il vraiment enfermé parce qu’il voulait juste passer à la télé, qui sait ?

 

reply1389111_-0008.jpg reply1389141_-0015.jpg

 

Bref comme vous pouvez le constater, il y a parfois des soucis dans l’écriture qui font que ce film, ou plutôt ses personnages, ne sont pas toujours crédibles. Mais d’un autre côté il y a de bonnes choses aussi. J’ai déjà bien apprécié l’esthétique, fin mise à part. De toute façon tous mes articles sur des films d’horreur thailandais finissent pareil : superbes images, jolies musiques, mais c’est quoi ce scénario et bordel qui est allé me chercher des acteurs pareils ?  Ici toutefois c’est un peu différent. La musique était moins jolie que d’habitude, les images étaient belles mais pas autant que dans, par exemple, The sisters…mais le scénario était moins foireux, se basant sur un problème qui se fait de plus en plus grave dans la société actuelle et offrant un retournement surprenant –plus un qu’on ne comprend pas mais faisons comme s’il n’existait pas- et les acteurs jouent bien ce qui est quand même un gros plus. L’actrice qui joue la mère n’est pas seulement super jolie, elle dépeint également très bien la détresse de son personnage. J’ai été moins impressionnée par la gamine mais elle n’était pas mauvaise non plus.

 

Ce film n’est vraiment pas extraordinaire, juste moyen, mais il n’est pas long, il a ses quelques sursauts et les images sont jolies. Honnêtement je ne vous le conseillerai pas mais de tous les films d’horreur thailandais –ou pas d’ailleurs- que j’ai vus, celui-là est loin d’être le pire…

 

 


Rédigé par Milady

Publié dans #Cinéma Asiatique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :