[WaW] Ryomaden - Ryoma the Adventurer *MAJ épisode 16*

Publié le 25 Janvier 2021

Ryomaden

 

 

Saison 1 et introduction // Episode 14 // Episode 15 // Episode 16 // Episode 17 (à venir) // Espace commentaires // Sommaire général

 

/!\ Cet article s’adresse à des gens qui suivent le drama en même temps que moi.

Il va donc sans dire qu’il contient des spoilers pour chaque épisode /!\

 

Bienvenue dans cette nouvelle saison les gens ! Je ne m’étends pas en introduction, causons tout de suite du premier épisode de cette saison 2~

 

 

publié le 11/01/2021

 

T_T

 

L’épisode de cette semaine m’a bien plu, et à la fois, je suis triste. Arf. C’est-à-dire qu’il y a beaucoup d’Izo dedans, donc j’étais toute contente, bien sûr, surtout qu’il a désormais cette tête :

 

 

Et j’apprécie ce nouveau style, vraiment. Mais d’un autre côté, les évènements et la direction que prend Izo me font de la peine. Bien sûr, je savais qu’on allait y arriver, parce que j’ai lu ce qu’allait devenir le personnage, mais ça ne m’empêche pas d’être triste. Cela dit, n’allons pas trop vite ! Faisons une liste ! Les listes, c’est le Bien !

 

 

• Saison 2

On commence une nouvelle saison, et celle-ci débute comme la précédente : par une scène en 1882, où le journaliste qui enquête sur Ryoma interroge Yataro, qui semble bien réticent à parler de Ryoma, surtout en termes élogieux. Il refuse, dit-il, d’aider à faire un héros de Ryoma, ce qui ne colle décidément pas du tout avec la narration qu’il a fait jusque-là. On en a déjà discuté dans l’épisode 11, mais le ton de la narration, les évènements racontés et la façon dont ils sont tournés ne cadrent pas du tout avec la personnalité de Yataro dans le passé, ni avec ce qu’on nous montre de lui et son attitude face au journaliste dans le présent.

 

 

Aussi, on est en 1862 dans les évènements qui nous sont racontés, donc Ryoma a toujours 26 ans, mais surtout ça veut dire qu’il n’y a que vingt ans entre ce qu’on nous raconte et le moment où Yataro raconte l’histoire. A la fois c’est beaucoup à échelle humaine, donc il a eu le temps de faire fortune, et à la fois ça parait presque peu. C’est un drôle de sentiment de se dire que tout a basculé si vite, même si je sais que c'est souvent le cas.

 

Bon, mais en commençant cette nouvelle saison, la question que je me posais surtout c’était : est-ce que le générique allait changer ? Et la réponse est : pas beaucoup, mais oui. Bien sûr le titre de la saison a changé, mais les images qui précèdent le titre sont également différentes. Voyez plutôt :

 

Saison 2 Saison 1  
 
 
 

 

Après cela, c’est pareil mais l’introduction de la saison 2 est plus lumineuse, et on voit plus clairement la mer derrière Ryoma qui, après tout, est un « aventurier », cette saison. Dans la saison 1 on voyait une lumière derrière le nuage, comme s’il représentait le potentiel de Ryoma pas encore tout à fait découvert mais faisant sentir sa présence. Dans la saison 2 on a un lever de soleil : c’est l’aube d’une nouvelle ère, Ryoma s’éveille. Du moins c’est ainsi que je l’interprète^^

 

 

• Ryoma et ses retrouvailles

C’est moi ou Ryoma a l’air d’avoir bu quasi tout le temps dans cet épisode ? Enfin, parfois, il se fait sérieux d’un coup et semble alors sobre, mais sinon il donne le sentiment d’être à la dérive. En tous cas, l’acteur joue cela avec une intensité que j’ai appréciée. Mais, en revanche, j’ai été assez déçue de le voir retrouver Yataro et, surtout, Takechi Hanpeita si vite.

 

Qu’on s’entende bien : j’ai aimé les retrouvailles.

 

J’ai aimé retrouver sa relation amicale mais antagoniste avec Yataro, et haha, je vais pas vous mentir, des fois je me dis qu’il y aurait de quoi écrire une fanfic sur ces deux-là, parce qu’ils ont tendance à vraiment se parler à 2cm l’un de l’autre. J’ai aimé voir comme ils continuent à essayer de se protéger l’un l’autre : Ryoma conseille à Yataro de rentrer chez lui, de ne pas prendre part au bain de sang à venir, et Yataro, pour tout ce qu’il est en colère, n’avait clairement pas l’intention d’arrêter Ryoma pour un meurtre qu’il sait que Ryoma n’a pas commis.

 

 

J’ai aussi aimé la scène de Ryoma avec Hanpeita qui a à présent pris le contrôle de Tosa. Le respect et l’affection qu’ils continuent de se porter malgré leurs directions très différentes me touchent, et j’ai trouvé cela joli de la part d’Hanpeita de penser à rassurer Ryoma sur le sort de sa famille, qu’Hanpeita lui-même a apparemment contribué à protéger.

 

Donc ce n’est pas comme si je n’avais pas apprécié les scènes, mais pour commencer : les dynamiques n’ont pas beaucoup bougé.  Oui, la situation est plus tendue qu’avant, parce que Ryoma est voulu pour meurtre et est en gros déchu donc Yataro aurait des prétextes de lui nuire (par rapport à avant où Yataro avait peu de justification pour son agressivité), et parce qu’Hanpeita s’enfonce de plus en plus dans un chemin que Ryoma désapprouve, de même que Ryoma a, aux yeux d’Hanpeita, trahi son fief, sa cause et ses camarades, donc ils ont de plus en plus de raisons de juger l’autre et se prendre la tête. Mais finalement, on reste quand même dans les mêmes dynamiques que dans l’épisode 13, et le fait que tout le monde se retrouve au même endroit dès l’épisode 14, je trouve que ça sape le poids émotionnel des au revoir de l’épisode 13. Je n’espérais pas que ces gens ne se revoient jamais, mais j’étais émue de les voir se quitter la semaine dernière, tout cela pour qu’on reprenne les mêmes et qu’on ait des discussions similaires la semaine d’après, juste dans un décor différent. Je sais pas, je me dis qu’on aurait quand même pu passer un épisode ou deux avec tout le monde séparé… Peut-être suivre Ryoma tandis qu’il essaie d’entrer à Satsuma, censé avoir des échanges secrets avec les pays occidentaux ?

 

 

 

• Faune ?

Okay, c’est un tout petit truc, mais lors de la scène où Mizobuchi Hironojo (qu’on retrouve cette semaine, yay ! Des fois que vous ne vous souviendrez pas de lui, c’était le compagnon de voyage de Ryoma lors de leur voyage à Edo où Yataro s’était incrusté) discute avec Sawamura Sonojo, après que Sonojo lui a dévoilé que Ryoma s’est barré de Tosa (ça commence à 14 :38 de l’épisode) la caméra revient plusieurs fois sur un chien et des poulets qui sont non loin des personnages dans le marché d’Osaka et je ne comprends pas super bien pourquoi on nous les montre avec insistance ? Il y a une musique un peu tendue dans le fond, donc ma supposition est que les images d’animaux sont censées créer un sentiment de nervosité, car les animaux sentent souvent mieux venir les tempêtes, mais le chien a l’air bien relax, donc je ne sais pas. Si vous avez une théorie, je l’écouterai avec plaisir.

 

 

 

• Bagarre au marché

Je suis un peu attristée par l’action de ce drama. Dans un sens, je comprends qu’elle n’est pas spectaculaire parce qu’elle veut rester terre à terre pour coller à l’ambiance du drama, et parfois je trouve que c’est vraiment bien que l’action ne cherche pas à impressionner, comme lors de l’assassinat de Yoshida Toyo ou le premier meurtre d’Izo cette semaine, mais là, la scène était plus comique et légère, Ryoma finit par ne blesser personne mais juste les mettre en culotte devant tout le monde… et je sais pas, j’aurais bien voulu une chorégraphie un peu plus sympa en soi. Je demande pas du Tigre et Dragon, parce que ce serait bizarre que le drama aient des écarts trop grands, mais sans partir dans quoi que ce soit de trop impressionant, je sais pas, je ne peux m'mepêcher de penser qu'on pourrait avoir plus à regarder. Pardon, c'est la fan d'action frustrée en moi qui parle, haha.

 

 

Izo

Bon. Il est temps. Parlons d’Izo.

 

J’ai eu tellement de peine pour lui, cette semaine. La petite voix de Sato Takeru et sa bouille d’ange dépité, ce ne sont pas des choses auxquelles je résiste. Je l’ai déjà dit dans cette série d’articles, mais les personnages qui m’intéressent et m’émeuvent le plus dans ce drama sont les personnages secondaires, et comme je suis très biaisée pro Sato Takeru, forcément… En plus, il est toute poupette, on a envie de le protéger, et je suis faible. Le regarder pleurer et se sentir exclu et inutile à quelqu’un qu’il admire tellement, j’ai trouvé cela si triste.

 

Et à la fois étrange ?

 

Je ne comprends pas bien pourquoi il est tenu à l’égard comme cela. Il est jeune, certes (24 ans), mais pas beaucoup plus que Ryoma, et c’est un élève dont le talent a déjà été souligné par le passé. On pourrait se dire qu’Hanpeita ne l’inclue pas, du moins pas dans ses histoires d’assassinat, parce qu’Izo était opposé au suicide d’un de leurs camarades dans un épisode précédent, mais personne n’y était plus fermement opposé que Ryoma, et ça n’a pas empêché Hanpeita de lui demander d’assassiner Yoshida Toyo, même si c’était dans un moment exalté, donc peut-être pas au top de sa rationalité. Enfin, je suppose qu’Hanpeita a juste senti qu’Izo n’était pas encore prêt, tout simplement.

 

A la fois, je ne peux pas m’empêcher de voir comme une forme de manipulation dans la façon dont Izo finit par décider de commettre son premier meurtre ?

 

Izo se sent inutile, et ça le rend désespéré. Il a terriblement envie de contribuer, de servir à quelque chose, de prouver sa valeur, ce qu’Hanpeita voit bien, et il dit à Izo qu’il aimerait qu’il reste tel qu’il est toute sa vie (moi aussi, moi aussi) mais juste après, Hanpeita commence à se plaindre des gens que Tosa a envoyés pour enquêter sur la mort de Yoshida Toyo. C’est Izo qui le presse de lui expliquer ce qui ne va pas, mais c’est parce qu’Hanpeita vient de lui dire qu’il était son confident. Entre la façon dont est amenée la chose, et la mise en scène, avec Hanpeita (debout) qui surplombe Izo (agenouillé), se met à son niveau quand il veut sembler amical, le laisse même être plus haut que lui lorsqu’Izo a l’illusion d’avoir l’idée de l’assassinat lui-même… Puis Izo se jette à ses pieds à nouveau, et Hanpeita finit par accepter qu’Izo tue quelqu’un (alors qu’il venait de dire qu’il espérait préserver l’ « innocence » d’Izo, en gros) et lui sort « tu es mon seul ami » (la même phrase qu’il avait sortie à Ryoma). Pardon mais tout ça pue la manipulation. Je ne sais pas si Hanpeita avait volontairement mis Izo à l’égard pour créer ce besoin de servir chez un élève qu’il sait très doué, ou s’il a vu une opportunité et l’a saisie, mais j’ai le sentiment qu’il a complètement exploité les sentiments d’Izo, en arrivant à lui faire croire que l’idée de l’assassinat vient de lui et qu’Hanpeita ne lui a rien demandé. En plus dans la preview de l’épisode suivant, on entend Hanpeita dire « Izo est en train de devenir utile » et pardon mais c’est pas quelque chose qu’on dit d’un ami qu’on espérait ne pas changer. Donc ça aussi, cela m’a rendue triste.

[WaW] Ryomaden - Ryoma the Adventurer *MAJ épisode 16* [WaW] Ryomaden - Ryoma the Adventurer *MAJ épisode 16*
[WaW] Ryomaden - Ryoma the Adventurer *MAJ épisode 16* [WaW] Ryomaden - Ryoma the Adventurer *MAJ épisode 16*

Après, on a le meurtre lui-même, et comme je disais tout à l’heure, pour le coup, ça me plait que l’assassinat soit très peu spectaculaire. A la place, il est plein de ratés et de maladresse, parce qu’Izo tue quelqu’un pour la première fois, et panique presque autant que sa victime. On le voit attendre, hyper stressé, et essayer de se convaincre de passer à l’acte, puis galérer à faire la chose, et enfin, après sa victime tuée, viennent la peur, la réalisation de ce qu’il a fait, et encore plus de panique. Derrière l’action, on entend le bruit du vent, puis un moment de silence, et le vent revient, et tous les autres sons paraissent étouffés tandis qu’Izo tue réellement sa victime. Les sons ne reviennent qu’après l’homme assassiné, et toute la façon dont la bande-son évolue, depuis le moment où Izo attend sa victime en essayant de rester calme jusqu’au bout moment où il s’enfuie une fois l’homme assassiné, illustre comment la tension monte pour Izo (qui, une fois qu’l a blessé sa victime, ne peut plus reculer, parce que l’homme a vu son visage), jusqu’à avoir un moment de blanc où il agit porté quasi purement par l’adrénaline, suivi de la réalisation de l’acte qu’il vient de commettre. « Il est mort. J’ai tué un homme. » souffle Izo, après avoir vomi et avant de s’enfuir, tandis que derrière la musique se met à grimper. Bref, il vent de vivre un sacré traumatisme (même si clairement la victime est plus victime que lui), mais ça lui vaut un sourire d’Hanpeita et c’est triste de se dire qu’il est à ce point sous l’emprise de celui-ci que c’est tout ce dont il ait besoin.

 

Izo est en train de devenir un des assassins d’Hanpeita, et dans Ryomaden tuer les gens (comme dans la vraie vie) ce n’est ni glamour ni cool, et quand je vois Izo je n’ai pas l’impression de voir quelqu’un devenir un guerrier bad-ass mais de voir une personne jeune endoctrinée qui ferait n’importe quoi pour obtenir la reconnaissance d’une personne qu’il admire et qui le manipule, et qui vient de commettre un acte impardonnable en conséquence, qui va le changer à vie. Donc j’ai beaucoup de peine.

 

Haha, pardon si je vais trop loin. Je peux pas m’en empêcher.

 

J’ai hâte de voir ses retrouvailles avec Ryoma la semaine prochaine, en tous cas ! Pour le coup, eux, ça fait deux épisodes qu’on ne les a pas vus ensemble, et ils vont avoir des choses nouvelles à se dire…  Aussi très hâte de revoir Kao  ! Surtout qu’on l’entend s’insurger de n’être qu’une marionnette pour son frère et Hanpeita, you go, Kao !

 

 

Tout s’intensifie et j’ai hâte de voir la suite.

J’espère que vous aussi :) !

 

 

Saison 1 et introduction // Episode 14 // Episode 15 // Episode 16 // Episode 17 (à venir) // Espace commentaires // Sommaire général


 

 

publié le 18/01/2021

 

Encore un épisode que j’ai beaucoup apprécié ! Et un épisode avec beaucoup d’Izo dedans ! Se pourrait-il qu’il y ait un rapport ? Peut-être… Mais il n’y avait pas que beaucoup d’Izo dans cet épisode, on s’est également pas mal penché sur Kao. En général, j’ai l’impression que, dans cet épisode, les personnages plus mis en avant d'habitude étaient mis plus en retrait ? On ne voit quasiment pas Yataro, on sait juste qu’il est fermier en ce moment et qu’il déteste cela, et on voit régulièrement Hanpeita, certes, ainsi que son avancée (il est passé de kashi méprisé dans son fief, à type qui régit le fief officieusement, à émissaire de l’empereur, quand même ! et sa cause fait du progrès !) et la joie que ça lui procure, mais on ne rentre pas dans sa tête comme on l’avait fait dans les épisodes précédents. Bon, Ryoma n’est pas mis en retrait lui, vu que c’est en partie via lui que l’épisode se penche sur les deux personnages secondaires mis à l’honneur cette semaine, mais bref, cette semaine l’accent était mis sur Kao et Izo, et moi, ça me convient très bien, parce que ce sont les deux personnages auxquels je me suis le plus attachée (Takechi Hanpeita est très intéressant, mais je ne parlerais pas d’attachement de ma part). 

 

C’est rigolo d’ailleurs, parce que ce n’était pas parti comme cela pour Kao, à la base elle ne me passionnait pas particulièrement, mais ça a véritablement basculé quand son frère et Takechi Hanpeita ont décidé de mettre sa vie sens dessus dessous sans lui laisser le choix. Du coup, je me dis qu’avec un peu de chance j’aurai le même basculement pour Sana qu’on va revoir la semaine prochaine (aussi, des bateaux noirs !!!) et que, pour le moment, j’apprécie sans y être particulièrement attachée. On verra bien. Hâte aussi de rencontrer Katsu Rintaro, en espérant qu’il soit le guide et le mentor que Ryoma espère.

 

Mais penchons nous à présent sur les deux VIP de cet épisode 15.

 

 

• Kao •

 

 

Vous savez comme, la dernière fois qu’elle et Ryoma se sont quittés, j’avais peur qu’on ne revoie plus Kao ? Bon, ben rebelote. En la voyant s’éloigner après avoir dit au revoir à ses amies et collègues, j’ai eu le sentiment qu’elle était en train de s’effacer de l’histoire, surtout que cette fois c’est un départ en grande fanfare, avec la musique épique derrière, et ce moment où elle se retourne et semble comme nous faire une dernière révérence avant de disparaitre. Bien sûr, la dernière fois que j’ai cru qu’on ne la reverrait plus, j’avais tort, donc peut-être que j’ai tort à nouveau (c’est plus une crainte triste qu’un sentiment de certitude de toute façon), mais encore plus que la dernière fois, l’au revoir de cette semaine ressemblait à un adieu, sans doute parce que, Ryoma ayant trahi son fief, il n’y est plus le bienvenu, et Kao, elle, y est renvoyée. Mais, aussi, parce que cette fois, leur séparation est presque volontaire.

 

C’est-à-dire que, oui, Kao est renvoyée à Tosa par son frère, et urgh, son dialogue avec son frère m’a fait vraiment de la peine. Elle lui demande si elle n’est qu’une marionnette pour son frère et Hanpeita et pour paraphraser, il répond en gros que « oui », et qu’il sacrifierait plus que cela s’il le fallait, pour la cause. Je vois qu’il a abandonné tout semblant qu’il faisait cela (au moins en partie) pour son bien. C’était quoi son excuse, déjà ? Ah, oui, la sortir de Tosa pour lui éviter les brimades des joshis. Certes, c’est vrai qu’à présent elle est moins en danger de cela vu que les kashis ont la main mise sur le fief, donc je suppose que ça se tient, mais il ne maintient pas l’illusion, et rend très clair qu’il la voit comme un pion, et pauvre Kao.

 

 

La séparation n’est pas volontaire, donc, puisque Kao se voit (encore) imposé un changement dont elle ne veut pas, mais elle est en partie volontaire, parce qu’il y a aussi, de sa part, la réalisation que Ryoma a changé, il n’est plus le Ryoma qu’elle aimait. Encore que, personnellement, je ne vois pas le gros écart ? C’est-à-dire que, oui, il y a un changement d’attitude par rapport au début du drama, c’est clair, mais est-ce qu’il est si énorme que cela par rapport à la dernière fois que Kao l’a quitté ? C’est sans doute parce que nous, malgré les sauts dans le temps, on le suit de près, mais je n’ai pas le sentiment qu’il ait fait un 180%, niveau personnalité. Il y a quand même le fait qu’à la base Kao et lui prévoyaient (tout en voyageant de temps en temps) d’avoir une vie tranquille à Tosa, et depuis Ryoma a rejeté son fief, donc ces plans d’avenir tombent à l’eau. Enfin, en tous cas, cette fois, Kao semble aussi mettre fin à la relation parce que, même si elle a été heureuse pendant le temps qu’ils ont passé ensemble à Kyoto, elle comprend que ça ne durera pas, et c’est un peu moins triste, pour moi, de les voir se séparer comme cela, même si Kao continue de devoir se sacrifier pour les hommes de sa vie.

 

J’ai beaucoup aimé ce moment où elle se demande « Pourquoi les hommes sont-ils toujours aussi émotionnels ? Tout le monde dit vouloir protéger le Japon, mais personne ne semble prêt à changer sa façon de vivre ». Alors, en vérité, c’est faux : que ce soit Ryoma, Hanpeita, Izo ou Yataro, tout le monde a l’air très prêt à changer sa vie. Ryoma a déserté, Hanpeita est devenu le leader qu’il voulait, Izo est devenu un assassin, Yataro n’attends que cela de changer de vie. Mais je pense que, ce qu’elle veut dire, surtout, c’est que personne ne semble prêt à faire des concessions ? Que tout le monde réagit de façon émotionnelle en insistant pour faire ce qu’ils veulent faire (même si ça leur coûte parfois), alors qu’elle doit ravaler ses sentiments et courber la tête.

 

 

En tous cas, je suis contente qu’elle soit la personne à donner le nom de Katsu Rintaro à Ryoma, parce qu’a priori ça va devenir son grand mentor, et je me dis que c’est encore une façon dont Kao va contribuer (indirectement, cette fois) au sort de son pays, puisqu’elle donne à Ryoma sa direction.

 

Par contre, je dois dire que, autant j’aime beaucoup la réalisation de ce drama, autant la scène de sexe avec Ryoma ne m’a pas convaincue. C’est con parce que j’aimais beaucoup l’idée de la mêler à la scène d’assassinat. Le contraste vie/mort, rouge-orange/bleu-vert donc chaud/froid, amour/violence me plaisait, de même que, derrière, la musique dramatique soulignait l’importance des deux scènes, mais également leur tristesse, cette musique comme nous annonçant déjà les adieux à venir. Et puis les deux personnages sont heureux et tristes à la fois et l'ambiance de mort et de "fin" (parce qu'il scelle son changement) qu'il y a dans la scène d'Izo se transmet à celle de Kao et Ryoma, donc on a le sentiment d'assister à la mort/le début de la fin de leur relation. Mais si je comprends que Kao et Ryoma sont tous deux nerveux, et si je ne reproche absolument pas au drama sa pudeur, quelque chose dans le caractère lent, presque figé, de la scène manquait terriblement de naturel à mes yeux. Même la façon dont Ryoma répète le nom de Kao m’a semblé artificiel. Je sais pas, y a un feeling qui n’est pas passé. En revanche, je suis très fan de la façon dont la scène d’Izo est gérée et dont, en général, Izo est géré cet épisode.

 

 

 

•Izo•

 

 

Dans un drama qui, parfois, a eu tendance à faire des sauts en avant, je trouve que cet épisode 15 vient très joliment continuer l’épisode 14 pour ce qui est de l’évolution d’Izo. On voit bien la façon dont il se transforme, petit à petit, au fil des assassinats.

 

• D’abord il y a le meurtre d’Honma Seiichiro. Avant de le tuer, Izo doit boire (il boit beaucoup dans cet épisode de toute façon) pour se donner du courage et si on voit que ses mouvements sont plus précis et l’assassinat moins brouillon que son premier, il reste affecté par son geste une fois le meurtre accompli. J’aime d’ailleurs beaucoup le dernier plan, où on voit Izo comme dans une prison, dans le coin le plus sombre de l’écran, la lumière étant à présent très loin. Comme pour signifier que, ça y est, Izo s’est piégé.

 

 

• Ensuite, il y a l’assassinat de Bunkichi. Cette fois, à la peine le nom mentionné Izo sait ce qu’il doit faire. Il n’attend pas le lendemain, il y va tout de suite. Il n’a plus besoin de préparation et le drama ne nous montre pas le meurtre, comme si à présent, comme pour Izo, ça allait de soi, et ne valait plus la peine qu’on s’attarde dessus.

 

• Après cela, on a cette scène où Izo entend des gens médire du mouvement joui, et où il décide de les attendre à la sortie pour les tuer. A présent ce n’est même plus qu’il exécute les ordres sans hésitation : il prend les devants. La seule raison pour laquelle il ne va pas au bout, a priori, est l’intervention de Ryoma.

 

Ah Ryoma.

 

Comme je le disais dans la saison 1, le plus triste dans cette histoire c’est que des fois, j’entrevois encore une lueur d’espoir, et cette lueur d’espoir, c’est la relation d’Izo avec Ryoma. Izo a toujours été particulièrement attaché à Ryoma, et tout son endoctrinement n’a pas eu raison de cette affection. Ryoma étant un déserteur à présent, il essaie d’éviter Izo, mais Izo n’en a rien à péter, il se jette au cou de Ryoma, simplement heureux d’avoir retrouvé son ami. C’est adorable. Lorsque Ryoma pense qu’Izo va l’arrêter ou l’attaquer, il commence une phrase pour dire en gros « je suis un criminel, mais pour toi, je… » et je pense qu’il allait dire un truc du genre « je suis un ami », mais Izo n’a pas besoin de ce genre de rappel ou supplique, parce qu’il n’a jamais cessé de voir Ryoma comme un ami cher. Aw. Même Kao, avant de se retourner pour suivre Ryoma, l’a d’abord rejeté, mais Izo n’hésite pas une seule seconde (après, ils ont pas du tout la même pression sur les épaules, je me sers juste de cela pour souligner à quel point la réaction d’Izo a été immédiate).

 

Izo, Ryoma et Kao partagent un moment ensemble, avec une référence à l’épisode 1 (le verre que sert Kao à Izo et qui le fait évoquer le mariage qu’on avait vu dans le premier épisode) qui rappelle un temps plus innocent pour Izo.

 

 

La petite maison où Kao et Ryoma vivent une vie « d’époux » pendant un temps a des airs de refuge où on peut se bercer d’illusions un moment, finalement. Une illusion dans laquelle Ryoma et Kao sont heureux et ensemble dans le même foyer, et une illusion dans laquelle Izo n’a tué personne (Ryoma, sentant ce qu’Izo va avouer, ne lui laisse même pas finir sa phrase, au grand damne d’Izo qui, dans le stade suivant de son évolution, n’en est plus juste à prendre les devants, mais même à vouloir se vanter de ses actions qui, un épisode plus tôt, le faisaient littéralement vomir). J’aurais voulu qu’on puisse rester dans cette illusion :( Bien sûr, on ne peut pas, mais… J’aimerais que Ryoma prenne Izo avec lui, et l’emmène loin de l’influence d’Hanpeita (Izo dit lui-même qu'il ne s'était pas senti aussi heureux ou détendu depuis un long moment T.T). Comme il dit, Izo est quelqu’un qui a bon cœur, et je veux le protéger, damn it ! Pardon, je suis très faible face aux poupinettes à protéger, haha… j’ai des flash-backs de Muhyul dans Six Flying Dragons, comme je le disais à Ilumys.

 

En parlant d’Ilumys ! Elle disait un truc la semaine dernière auquel je n’avais pas pensé mais que je trouve intéressant :

 

Quant à la bagarre du marché, elle était en effet un peu clownesque. Je t’avoue que je n’avais pas trop fait attention à ça mais, en te lisant, j’y ai réfléchi, et maintenant je me demande si cette scène n’était pas une manière de montrer la voie de la non-violence choisie par Ryoma, au contraire d’Izo qui va aller jusqu’à tuer dans cet épisode…

 

J’y ai repensé cette semaine aussi quand Ryoma dit à Izo qu’un guerrier vraiment fort ne tire pas son épée de son fourreau à tort et à travers. Certes, Ryoma l’avait tirée, mais sans blesser qui que ce soit malgré tout, et Izo ressemble à un enfant à qui on ferait la leçon et ça me tue qu’il ait l’air prêt à écouter Ryoma mais que tout soit défait à la seconde où Hanpeita lui accorde un mot. « Ils ont fait d’Izo un assassin » se lamente Ryoma, en colère, et je partage sa tristesse.

[WaW] Ryomaden - Ryoma the Adventurer *MAJ épisode 16* [WaW] Ryomaden - Ryoma the Adventurer *MAJ épisode 16*

Cette semaine encore, la manipulation d’Hanpeita va bon train. Izo semble si hureux chaque fois qu’il obtient sa reconnaissance, et Hanpeita continue de lui donne des ordres mais sans les lui donner réellement, les suivant simplement d’encouragements pour qu’Izo comprenne qu’il va dans le bon sens. La fin, où Hanpeita l’invite à marcher à sa hauteur, est la consécration pour Izo. J’aime aussi beaucoup ce moment :

 

 

Hanpeita ne dit pas explicitement à Izo de tuer Honma Seiichiro, il dit simplement que oh là là le type fait chier et que ce serait bien que quelqu’un l’arrête, puis, il y a donc ce passage, et j’aime la façon dont le regard d’Izo change après la transition, et l’idée qu’Hanpeita « voile » Izo, le transforme. C’est comme un tour de magie et on est placé du point de vue du magicien qui transforme Izo.

 

Bref. Je suis triste. Heureusement, je me console parce que je sais qu’après le bakufu, Izo, fatigué et ayant rempli sa fonction, mettra la violence derrière lui, se fera forger un sabre à lame inversée, se teindra les cheveux en roux, et se trouvera une famille de cœur en la personne d’une gérante de dojo, une médecin, un bras cassé et un gamin enthousiaste. Bon, il sera dérangé de temps en temps, okay, mais il vivra une vie heureuse avec des gens bien, c’est dans les livres d’histoire.

 

 

Sur cette note heureuse, c’est tout pour cette semaine, les gens :)

J’espère que vous avez aimé cet épisode, vous aussi

Bonne matinée/journée/soirée !

 

 

 

Saison 1 et introduction // Episode 14 // Episode 15 // Episode 16 // Episode 17 (à venir) // Espace commentaires // Sommaire général


 

 

publié le 25/01/2021

 

Hey les gens :D ! Comment vous vous portez ? C’est vrai, quoi, je vous raconte à moitié ma vie dans chacune de ces updates, mais je vous demande jamais ! Alors : comment vous portez-vous ? Vos vies, tout ça ? En tous cas, j’espère que vous appréciez toujours Ryomaden, que vous le regardiez en même temps que moi ou que vous lisiez cela plus tard / en ayant déjà vu le drama / juste pour le… « fun » ? ( ?).

 

Cette semaine, je dois dire que j’ai été un chouïa moins enthousiasmée par notre épisode. C’est pas que l’épisode 16 soit mauvais, c’est surtout que la saison avait commencé fort, et que les épisodes 14 et 15, c’est vrai, se penchaient sur des personnages qui m’intéressent plus que le personnage principal. Vous méprenez pas, hein, Sakamoto Ryoma m’intéresse, surtout en tant que figure historique, et je trouve le personnage sympathique, mais on a déjà discuté du fait que j’étais plus interpelée par les personnages secondaires (Yataro, Hanpeita, Izo, Kao) parce qu’ils sont moins glorifiés par la série. Bref les épisodes 15 et 16 s’attardaient sur des personnages qui me parlent plus en tant que personnage et il y avait du vrai développement d’un d’entre eux (l’évolution d’Izo qui, dans cet épisode, n’attend vraiment plus pour saisir son sabre, décidément ;;) alors passer de cela à regarder Ryoma aller de personne en personne pour se trouver un mentor, c’était un peu moins prenant en comparaison, même s’il y a plusieurs bons moments dans l’épisode, en particulier avec son nouveau mentor.

 

Je saisis l'occasion pour une pause "Izo":

[WaW] Ryomaden - Ryoma the Adventurer *MAJ épisode 16* [WaW] Ryomaden - Ryoma the Adventurer *MAJ épisode 16* [WaW] Ryomaden - Ryoma the Adventurer *MAJ épisode 16*

Bon et puis c’est une question de goût personnel mais Ryoma, quand il demande une faveur ou est simplement enthousiaste, il a tendance à, déjà, envahir l’espace vital des gens et, surtout se mettre à crier, donc il y a beaucoup de cris cette semaine. Pas juste dans ces circonstances, du reste : quand Ryoma monte enfin sur le bateau noir il laisse sortir son fanboy intérieur (ce qui se comprend) et là aussi, y a du cri d’enthousiasme.

 

 

C’est vraiment juste un truc personnel mais je pense que les deux personnes qui suivent assidûment ces articles (Ilu, Jodie, coucou) au rythme de leurs sorties savent que j’ai du mal avec le « trop de bruit » donc… voilà voilà. J’ai été moins à fond cette semaine. Néanmoins, parlons de choses !

 

(Je m’excuse à l’avance quand même, je ne suis pas très en forme cette semaine -j’ai les yeux explosés et mal au poignet et à la main droite- donc ça va sans doute se ressentir dans l’article, pardon)

 

 

Chojiro

 

J’ai été contente de retrouver Chojiro cette semaine ! Il m’est instinctivement sympathique, donc chaque fois qu’il refait surface dans la vie de Ryoma, ça me fait sourire. Et puis surtout, malgré sa nervosité compréhensible (parce que Hanpeita ne fait plus de cadeau à grand-monde ces derniers temps), j’ai été contente de le voir se défendre face à Takechi Hanpeita.

[WaW] Ryomaden - Ryoma the Adventurer *MAJ épisode 16* [WaW] Ryomaden - Ryoma the Adventurer *MAJ épisode 16*

Chojiro a apparemment été inspiré par l’ambition de Yataro (qu’on ne voit pas du tout cette semaine en dehors du flash-back avec Chojiro) et a décidé de lui aussi venir s’instruire à Edo pour faire quelque chose de lui-même, et Hanpeita semble voir cela avec beaucoup de mépris mais Chojiro a raison : Hanpeita est la dernière personne qui devrait reprocher à quelqu’un des ambitions au-dessus de son rang ! Ca nous ramène à l’épisode 8 où il avait refusé d’aider Yataro avec son père, le tout sans compassion, alors qu’il était lui-même bien placé pour savoir ce que c’est d’être à la merci des rangs sociaux supérieurs et de n’avoir aucun recours face à l’injustice. On avait aussi parlé de son complexe d’infériorité, de la part d’égo dans ses actions à côté de ce qui relève des convictions. Dans cet épisode, face à Katsu Rintaro, je trouve qu’on sent qu’il met de moins en moins d’énergie à nier qu’il dirige Tosa, et j’ai aussi le sentiment qu’il se sent si bien à sa place qu’il a, pour le mettre crûment, « pris la grosse tête » au point d’en oublier ses origines. Pas vraiment, parce que ça continue d’alimenter sa soif d’ascension et de pouvoir, mais suffisamment pour qu’il n’ait pas d’empathie pour Chojiro.

 

Bref : yay, Chojiro

 

 

Sana

 

Arf, si seulement Sana et Kao pouvaient échanger leurs frères :( Enfin, pas vraiment, mais ç’aurait été bien que le frère de Kao la shippe autant avec Ryoma que celui de Sana semble shipper Sana avec Ryoma. Je ne souhaite sinon pas le frère de Kao à Sana. Je ne souhaite le frère de Kao à personne. Mais ce serait bien que celui de Sana soit un peu moins #TeamRyoNa (ou SaMa ? …), parce que la pauvre, elle s’est déjà suffisamment monté la tête comme ça. C’était si triste, dès que Ryoma revient, de la voir essayer de se mettre en mode « féminine » direct. Alors que ça fait quatre ans, quoi ! Quatre ans probablement sans nouvelles, et elle est toujours bloquée là-dessus. Je la juge pas, j’ai bloqué sur des types bien plus longtemps que cela, mais c’était pas fun, et du coup aw, je compatis. Quelle tristesse quand elle réalise que Ryoma n’est pas du tout revenu pour la voir :(

 

 

 

• Ryoma et son nouveau mentor

 

Comme je disais, c’est vrai qu’après les deux épisodes précédents, celui-là semblait un peu léger, mais c’est aussi que, niveau ton, il est effectivement plus léger, sans doute histoire de faire retomber un peu la tension (même si elle est toujours là, dans le face à face d’Hanpeita avec Katsu Rintaro, ou dans l’incendie qu’on voit être déclenché par le mouvement joui, mené par un samurai de Chôshû), et il y a pas mal de moments de comédie qui m’ont fait sourire.

 

Par exemple la petite routine autour du nom de Ryoma et les kanjis qui le composent, la façon dont Ryoma perd ses moyens, les « mauvais points » (les croix) de Katsu Rintaro qui juge son potentiel nouvel élève. Il y a une énergie amusante à l’entretien de Ryoma avec son mentor, et à la fois je compatissais un peu avec lui, parce que imaginez le stress si quelqu’un vous demandait « montre moi à quel point tu es amusant/intriguant/intéressant », comme ça, avec zéro indications. Je pense que je serais dans un état de stress et confusion pire que celui de Ryoma, haha, le pauvre.

 

Je suis contente pour lui que Katsu Rintaro ait fini par se ranger à l’opinion générale que Ryoma est la personne la plus intéressante au monde (okay j’exagère un chouïa) et il y a des petites choses dans leurs interactions que je veux souligner.

 

=> la musique (vous vous y attendiez pas, hein ? :D) : pendant le premier entretien de Katsu Rintaro et Ryoma, le morceau qui joue est Karakkaze (空っ風) et je trouve que ce morceau a un feeling très « western » ? Après j’ai une très mauvaise oreille, mais je sais pas, j’aimais bien l’utilisation de cette musique-là vu que Ryoma est venu consulter Katsu Rintaro parce qu’il se demande aussi comment le Japon doit réagir à la menace occidentale. Mais j’admets que c’est sans doute moi qui me fais des idées sur ce coup-là.

 

=> la chaise : un truc que j’ai noté lors de leur second entretien est l’utilisation de la chaise. Alors je ne veux pas dire de conneries, parce que le Japon avait déjà des sièges avant l’influence de l’occident, hein, et que je ne suis pas experte en mobilier, mais il me semble que c’est une chaise de type occidental, comme plusieurs objets dans la pièce de Katsu Rintaro qui mélange les influences. Au début de ce second entretien, Katsu Rintaro et Ryoma sont assis par terre dans une pause japonaise traditionnelle (je suis sincèrement désolée si je formule les choses mal). Puis Rintaro va s’asseoir sur une chaise occidentale et invite Ryoma à faire de même. Ryoma semble surpris, et s’approche, mais il ne s’assied pas sur la chaise, il reste simplement debout à côté tandis qu’il commence à réfléchir. Puis Rintaro l’invite à s’asseoir à nouveau, Ryoma finit par s’installer sur la chaise, et c’est là qu’il commence son cheminement vers l’idée qu’il faut que le Japon se construise une flotte assez puissante pour être dissuasive mais sans avoir besoin de se battre, le tout en apprenant de la technologie occidentale pour développer une nouvelle civilisation plus forte, tout en restant japonaise. Il finit debout à nouveau mais je me suis demandé si la chaise et la façon dont il va progressivement s’asseoir dessus était censé souligner la façon dont Ryoma se rapproche de l’idée d’utiliser la technologie occidentale.

 

 

=> pour la première fois (si je ne dis pas de connerie) on entend le mot « Nipponjin » dans le drama. C’est-à-dire « japonais », avec les kanjis 日本人 . 日本 pour le Japon (les kanjis de jour/soleil et origine) et le kanji qui veut dire « personne ». Donc une personne du Japon. (pardon, je suis clairement pas experte en japonais donc si je dis des conneries, encore une fois, il faut me corriger) Et c’est important, parce qu’on est dans un Japon où les gens se sentent plus appartenir à un fief qu’à un pays regroupant tous ces fiefs. Katsu Rintaro demande à revoir Ryoma lorsqu’il entend que celui-ci rejette à la fois le gouvernement de son fief et le Bakufu et il lui propose, à la place, de ne plus appartenir à un fief mais d’appartenir au Japon. On avait aussi vu Ryoma se présenter à Matsudairu Shungaku comme simplement « Sakamoto Ryoma ». Plus un membre de Tosa, plus un membre du parti d’Hanpeita, mais juste « Sakamoto Ryoma ». Et désormais, il est « Sakamoto Ryoma, ‘personne du Japon’ ».

 

 

• N’explique pas la blague !

J’aime le petit moment où Katsu Rintaro fait un jeu de mot, Ryoma ne comprend pas, Chojiro commence à expliquer et Katsu Rintaro dit à Chojiro de ne pas expliquer parce que ça tue les blagues de les expliquer. C'est une phrase courante à notre époque aussi et j’aime bien ces moments où on nous fait sentir que l’époque, les mœurs, les mentalités, etc, ont changé, mais qu’il y a des choses qui ne changent jamais (cf. aussi les posters de courtisanes sur les murs de Ryoma et ses colocataires quand il étudiait au dojo).

 

 

• Yes yes !

J’étais enthousiaste avec Ryoma de monter sur le Kanrin Maru (le premier navire japonais à vapeur) ! C’est un grand moment, et on sent son émotion. Mais haha, je sais pas pourquoi, quand Ryoma réalise que le John sur le bateau est LE John Manjiro (qui avait déjà été évoqué dans l’épisode 7 lorsque Ryoma était chez Kawada Shoryô) et que celui-ci balance son « Yes ! Yes ! », ça m’a fait rire. Quelque chose dans le ton et la pause digne d’un générique de série un peu kitsh… Bon mais ça m’a juste fait sourire, ça n’enlève rien à l’importance du moment.

 

 

Et c’est tout pour cette semaine les gens !

Je vais m’arrêter là, vous dire à lundi prochain, et aller mettre une compresse sur mes yeux~

 

Prenez soin de vous

 

 

Saison 1 et introduction // Episode 14 // Episode 15 // Episode 16 // Episode 17 (à venir) // Espace commentaires // Sommaire général


 

 

-17-

A venir le 01/02/2021 à 21h

Rédigé par Milady

Publié dans #Week after week, #Ryomaden

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :